Informatique

Nous avons testé le mystérieux Ultrabook de CCE

Au début du mois, un mystérieux Ultrabook, identifié uniquement comme #ultrabookx, est arrivé ici dans la salle de rédaction. Nous avons procédé au déballage de la machine et publié nos expériences dans les réseaux sociaux, en commentant les performances, le clavier adapté au standard français, l’écran, la finition et d’autres détails. Comme beaucoup de commentaires déjà méfiants sur Facebook et YouTube, le fabricant est CCE.

En sortant l’Ultrabook CCE de sa boîte, on remarque tout de suite deux spécificités : la présence d’un port Ethernet, utile pour accéder à Internet dans les endroits où il n’y a pas de connexion Wi-Fi, comme la Campus Party, et un lecteur optique, qui ces derniers temps est sacrifié pour rendre les ordinateurs portables plus fins.

Ultrabook dispose de 4 Go de mémoire vive DDR3, d’un processeur Intel Core i7-3517U à 1,9 GHz et d’une vidéo Intel HD Graphics 4000, qui permet d’exécuter des jeux récents à condition de ne pas trop augmenter la qualité des effets et des filtres. La machine est dotée d’un écran de 14 pouces avec traitement anti-reflets, ce qui permet d’utiliser facilement l’Ultrabook dans les endroits où il y a beaucoup de lumière, car la finition mate minimise le problème des reflets sur l’écran. La résolution est la norme de Ultrabooks 14 pouces : 1366×768.

  Nouvellement approuvé, l'USB 3.1 aura une vitesse de transmission de l'ordre du Gb/s

Le clavier n’est malheureusement pas rétro-éclairé, mais présente une disposition avec le motif ABNT et des touches dédiées à la barre (/) et au point d’interrogation ( ?), différente de celle de certains fabricants qui ont décidé d’intégrer ces caractères sur les écrans Q et W, obligeant l’utilisateur à taper Alt Gr. Le pavé tactile, en revanche, est grand et ne comporte pas de boutons visibles, ce qui permet à toute la surface d’être sensible au toucher.

Le disque dur de 500 Go stocke toutes les données de l’utilisateur, mais un petit SSD 32 Go, connecté à un port mSATA et non accessible par le système, est utilisé par la technologie Intel Smart Response, expliquée en détail dans cet article de TB, pour mettre les fichiers en cache. Cette solution augmente les performances de la machine et ne rend pas le produit aussi cher.

Cet éditorial fait partie de la campagne #ultrabookx. Pour plus de détails, visitez la page Ultrabook sur le site du CCE.

  Apple va lancer le premier iPhone 5G en 2020 avec le modem d'Intel

A propos de l'auteur

Zineb

Enseignante en lycée, je m'intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles technologies. #teamMac sur PerlmOl (je ne me sépare d'ailleurs jamais non plus de mon Iphone).

Laisser un commentaire