Science

Une étiquette personnalisée pour promouvoir votre entreprise sur des bouteilles de vin

Vous souhaitez une étiquette personnalisée pour une occasion spéciale ou pour promouvoir votre entreprise ? Personnalisez votre étiquette et votre coffret cadeau pour rendre votre bouteille de vin unique et exclusive !

L’étiquette personnalisée

C’est une carte de visite du vin : elle embellit la bouteille et donne les principales informations sur son contenu. On y trouve par exemple le nom du cépage ou seulement le nom du territoire. L’étiquette indique également l’année de production (millésime), le nom de la cave ou de l’embouteilleur et la zone de production. Sur les étiquettes européennes est également indiqué le taux d’alcool réel, par exemple les valeurs entre 12% et 14,5% d’alcool.

La contre-étiquette

En raison de la réglementation stricte sur l’étiquette avant de la bouteille de vin, les producteurs indiquent sur l’étiquette arrière des informations supplémentaires considérées comme importantes par ceux qui boivent le vin. Ceci n’a pas de valeur officielle mais peut donner des données intéressantes comme la température idéale de service ou l’accord avec la nourriture même s’il serait préférable pour les producteurs de penser à inclure des valeurs de sulfites à l’intérieur du vin qu’ils produisent car les sulfites en pourcentage élevé indiquent une mauvaise hygiène dans la facture du vin et ils provoquent des maux de tête ou des nausées après l’avoir bu (ce qui ne doit pas être pris en compte dans le cas où le vin a été excessivement consommé). Toutes ces données réunies rendent la contre-étiquette, souvent, plus intéressante que celle exigée par la loi.

La bouteille

Le verre est un matériau neutre, sans goût et non altérable par le contact avec l’alcool, le tanin et les phénols. Le vert ou le marron protège le vin d’une exposition prolongée aux rayons UV et laisse sa couleur inchangée : selon l’épaisseur du verre dans une cave, on peut superposer jusqu’à 40 bouteilles. Le verre peut supporter des températures entre -20°C et 70°C, ce qui est une caractéristique fondamentale pendant le transport du vin. Une bouteille en verre peut être rincée et réutilisée, mais le recyclage de ce matériau est nettement moins cher que le lavage, les inconvénients du verre sont son poids et sa fragilité aux chocs.

Microsoft exploite un centre de données sur les fonds marins

La législation existante en matière d’étiquetage des denrées alimentaires et des boissons inclut également la production de vin. L’étiquette personnalisée qui est apposée au dos de chaque bouteille de vin doit contenir une série d’informations essentielles pour que le client puisse faire un choix éclairé au moment de l’achat. La loi exige également que ces informations soient claires et facilement lisibles, afin de protéger les intérêts de l’acheteur. Tout d’abord, l’étiquette doit indiquer le nom du vin et de son producteur, ainsi que le pays où les procédures d’embouteillage ont eu lieu. De cette façon, l’acheteur sait sans ambiguïté ce qu’il va apporter à sa table.

Quels sont les renseignements obligatoires sur une étiquette personnalisable de vin

Le nom du vigneron, son siège social et sa raison sociale sont quelques-unes des informations qui doivent figurer obligatoirement sur l’étiquette. Cela ne signifie pas nécessairement que la zone où la mise en bouteille a eu lieu doit coïncider avec la zone où la vigne a été cultivée. Le numéro du lot auquel la bouteille appartient est également essentiel, afin de pouvoir tracer son origine à tout moment, pour d’éventuels contrôles. Sur l’étiquette doit également être indiquée la capacité du récipient, compatible avec le volume de vin qu’il contient, qui peut être exprimée dans différentes unités de mesure, à savoir en litres, millilitres ou centilitres. Si plus de 10 mg/litre de dioxyde de soufre est présent à l’intérieur de la bouteille, l’étiquette doit porter la mention contient des sulfites.

Autres informations utiles sur les étiquettes personnalisées de vin

Si l’identité du producteur de vin doit être clairement indiquée sur l’étiquette, il n’en va pas de même pour les marques ou les logos. Les images identifiant la marque, en effet, peuvent être insérées de façon optionnelle et sur décision explicite du producteur. L’ensemble des illustrations est cependant un élément important de l’étiquette, car il permet de reconnaître immédiatement le produit et d’améliorer l’esthétique de l’emballage.

D’autres indications qui peuvent être utiles à la vente et qui sont autorisées sur l’étiquette au dos de la bouteille concernent les propriétés générales du vin. On peut préciser, par exemple, s’il s’agit d’un vin plus adapté aux plats de poisson qu’aux viandes, en fonction des caractéristiques organoleptiques prédominantes. En plus des accords alimentaires, il peut être approprié de donner quelques conseils et recommandations sur la bonne façon de servir le vin en question. L’objectif à poursuivre lors de la préparation de l’étiquette à apposer au dos d’une bouteille de vin est cependant de garantir la transparence et la clarté des informations, pour le bénéfice total de l’acheteur potentiel.

Stephen Hawking pense que l'intelligence artificielle peut anéantir l'humanité

Comment lire les étiquettes des bouteilles de vin

Beaucoup les collectionnent, d’autres les lisent attentivement, mais beaucoup d’autres négligent les étiquettes des bouteilles de vin.

Aujourd’hui, nous voulons vous aider à observer les étiquettes de vin de manière efficace : découvrir la signification de chaque sigle, acronyme, information et chiffre.

L’importance des étiquettes dans les bouteilles de vin

De nombreuses études ont révélé que le consommateur, devant les nombreuses offres de vin chez les cavistes ou en supermarché, base son choix sur l’emballage. La forme de la bouteille, les éventuelles particularités et décorations, mais pas seulement : l’étiquette est un levier très important. Grâce à elle, le producteur peut communiquer avec le client, lui donnant les informations essentielles pour un choix éclairé.

Ces dernières années, la conception des étiquettes a évolué, à tel point que de nombreuses caves utilisent cet élément pour se différencier des autres et se rendre immédiatement reconnaissables aux yeux des consommateurs. De nombreuses étiquettes sont si colorées et somptueuses qu’elles risquent souvent d’occulter des informations vraiment importantes. Certes, le soin apporté à l’étiquette peut communiquer beaucoup sur la nature du producteur, mais les données fondamentales doivent toujours être exprimées clairement et sans ambiguïté. C’est pourquoi il existe des lois spéciales, différentes selon le pays d’origine, qui établissent à la fois le type d’information à offrir sur l’étiquette et la manière de le faire. Ces éléments permettent de connaître le vin avant de le déguster, et pour ne pas avoir de mauvaises surprises, il est nécessaire d’apprendre à lire les étiquettes et les informations les plus importantes de l’étiquette.

Lecture de l’étiquette : les informations les plus importantes

Comme nous l’avons mentionné, les informations figurant sur l’étiquette de la bouteille de vin varient en fonction de la loi de chaque pays. Toutefois, la plupart des pays partagent certaines données. Voyons maintenant les indications les plus courantes :

  • Nom du vin – chaque étiquette doit indiquer clairement et lisiblement le nom du vin. Le lieu de production ou le nom de la vigne peuvent également être représentés.
  • Vigneron – cette information est très importante, capable d’influencer le choix final du consommateur.
  • Appellation – identifier la qualité du vin et toute Appellation. Celles-ci varient d’un pays à l’autre. En France, par contre, on peut trouver, par exemple, un vin AOC (Appellation d’Origine Contrôlée).
  • Origine – cela dépend généralement de la dénomination et de la catégorie. Il indique le lieu d’origine : la ville, les petites zones ou le vignoble.
  • Millésime – le millésime est une information très importante pour les connaisseurs et indique l’année de production du vin. Ces données sont soumises à des règles strictes, par exemple dans certains cas, il est possible d’indiquer un millésime spécifique uniquement si le vin entier présent à l’intérieur de la bouteille a été produit à cette période spécifique. Dans d’autres cas, une partie seulement du vin suffit, tandis que le reste peut provenir de différentes récoltes.
  • Volume – indique la quantité de vin présente dans la bouteille. Le volume le plus courant des bouteilles est de 75 cl. Si la bouteille est produite par un État membre de la Communauté européenne, cette quantité est suivie du « e ».
  • Teneur en alcool – cette donnée communique la teneur en alcool, c’est-à-dire la quantité d’alcool éthylique par rapport à la quantité totale de vin contenue dans la bouteille. Ces données peuvent être exprimées en pourcentage ou en degrés. 1% correspond à 1° ce qui signifie que les deux systèmes sont équivalents.

Ce sont les principales informations que vous pouvez trouver sur les étiquettes des bouteilles de vin, cependant il y a beaucoup de producteurs qui décident d’ajouter d’autres types d’indications qui pourraient être utiles pour le client Par exemple, le degré de douceur (Doux, Sec) ou des indications sur la présence d’allergènes tels que les sulfites ou vous pouvez communiquer qu’un vin est végétalien ou biologique avec des logos d’identification appropriés ou même le lot.

 

Couverture invisible

 

A propos de l'auteur

Bernard

Bernard

Actuellement responsable informatique dans une PME, je bosse dans le domaine depuis une vingtaine d'année maintenant. Fan inconditionnel de DBZ, et de la triologie Die Hard. #teamWindows sur Perlmol !

Laisser un commentaire