Internet

Facebook perd 100 annonceurs dans un contexte de boycott des entreprises

Facebook subit de fortes pressions de la part des groupes de défense des droits civils en raison de sa timide politique de lutte contre les discours de haine et la désinformation. Aux États-Unis, une centaine de marques ont cessé de faire de la publicité sur la plateforme : il s’agit de distributeurs de produits alimentaires, de sports, de films et d’agences de publicité.

Le géant des télécommunications Verizon a été la dernière entreprise à mettre en pause les publicités sur Facebook. Selon un porte-parole, l’entreprise ne rachètera pas la publicité sur les réseaux sociaux tant qu’une politique équitable n’aura pas été présentée.

Pourquoi les entreprises boycottent Facebook

Les groupes de défense des droits civiques critiquent avec véhémence le réseau social et font pression sur les entreprises qui font de la publicité sur Facebook. Le mouvement Stop the Hate for Profit est organisé par l’Anti-Defamation League (ADL) et lutte contre les discours de haine sur les réseaux sociaux, notamment après les déclarations de Trump sur les manifestations aux États-Unis après la mort de George Floyd.

  Facebook Messenger diffuse des appels vidéo en France

Lorsqu’il s’agit de faire face à la haine et au harcèlement effrénés, la plateforme reste apprivoisée”, déclare Jonathan Greenblatt, PDG de la Ligue anti-diffamation. Les services fournis aux victimes de harcèlement sont inadéquats. La proximité de la publicité avec les contenus haineux est aléatoire. Et leurs “rapports de transparence des audits sur les droits civils ne sont pas utiles à la communauté des droits civils”.

Les membres du mouvement critiquent toujours le manque de modération de Facebook dans les messages potentiellement dangereux. Alors que Twitter étiquette et même exclut les publications de Trump, la société de Mark Zuckerberg n’a pas agi pour stopper la diffusion de contenus dangereux, selon les représentants.

Dans une déclaration, Carolyn Everson, vice-présidente de Facebook, a déclaré que le réseau social respecte la décision des marques et que Facebook s’efforce de supprimer les discours de haine. Nos conversations avec les professionnels du marketing et les organisations de défense des droits civils portent sur la manière dont, ensemble, nous pouvons être une force du bien”, a-t-elle conclu.

  Facebook veut mettre fin aux "fausses" vidéos en direct, y compris les sondages de réaction

A propos de l'auteur

Zineb

Zineb

Enseignante en lycée, je m'intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles technologies. #teamMac sur PerlmOl (je ne me sépare d'ailleurs jamais non plus de mon Iphone).

Laisser un commentaire