Internet

Facebook permettra de se connecter anonymement à des services tiers afin de les tester

Se connecter à des services en ligne ou à des applications mobiles à l’aide de votre compte Facebook, Google+ ou Twitter est tellement pratique, après tout, c’est une inscription de moins à remplir. Mais n’est-ce pas négliger la sécurité que de vouloir simplement essayer un service ou une application avant de décider de l’utiliser ? Pour ce genre de situation, Facebook vient d’annoncer une solution : la possibilité d’un login anonyme.

Révélée par Mark Zuckeberg lui-même lors de la conférence des développeurs de Facebook F8, l’idée est assez simple : lorsque vous voulez tester un service ou une application, il suffit de cliquer sur le bouton “Log in Anonymoulsy” (ou équivalent) pour l’essayer. L’authentification se fera à partir de votre compte Facebook, mais l’entreprise responsable du service ou de l’application ne saura pas que vous vous êtes connecté.

Pour être plus clair, pendant le test, votre nom, votre pays d’origine, votre adresse électronique, votre photo de profil et d’autres informations transmises lors de la connexion via Facebook seront cachés. Si vous décidez de continuer à utiliser le service, il y aura un bouton pour l’authentification “normale”.

  Microsoft veut rouler dans les voitures de Toyota

M. Zuckeberg a expliqué que cette fonctionnalité vient du fait que de nombreux utilisateurs choisissent de se connecter de manière conventionnelle – en créant un compte avec un e-mail et un mot de passe – par crainte de partager leurs informations Facebook avec des services dont la réputation est inconnue ou par manque de clarté quant à l’utilisation de ces données.

Facebook joue sous la bannière de la confidentialité pour promouvoir la nouvelle, mais il est clair que cette fonctionnalité vous sera également bénéfique : l’entreprise saura toujours quels services ou applications vous intéressent.

Ce n’est pas la seule mesure de protection de la vie privée annoncée à F8 : Facebook permettra également à l’utilisateur de décider quelles données peuvent être partagées avec des tiers. Parmi ces informations figurent l’adresse électronique, la date d’anniversaire, les préférences et la liste d’amis.

Bien entendu, l’utilisateur devra être raisonnable quant aux éléments à bloquer : certains services peuvent tout simplement ne pas fonctionner si, par exemple, l’adresse électronique n’est pas transmise.

  Facebook teste enfin le support pour les vidéos 4K

Ces nouveautés ne seront pas facilement accessibles. La connexion anonyme, par exemple, est actuellement testée avec un groupe restreint de développeurs et sera rendue publique dans les mois à venir, ce qui indique que cette fonctionnalité sera facultative. Quant au contrôle des données de connexion, Facebook ne parle que de leur diffusion dans les semaines à venir.

A propos de l'auteur

Ronan

Le Breton de l'équipe ! Développeur back-end dans une startup française. Internet des objets, domotiques, mes sujets de prédilection sont vastes. #teamLinux sur PerlmOl

Laisser un commentaire