Internet

Google Chrome utilise moins de volets de limitation de batterie en arrière-plan

Ces derniers mois, Google s’est efforcé de réduire la consommation de la batterie de Chrome après avoir subi un coup de frein de la part de Microsoft. La dernière version du navigateur a gagné une nouvelle fonctionnalité à cet égard.

Chrome limite déjà les rabats de fond à l’utilisation du processeur une fois par seconde seulement. Dans la version 57 (stable), cette restriction sera plus forte si l’onglet consomme beaucoup d’énergie.

Comme l’explique SlashGear, de nombreux sites – en particulier les réseaux sociaux et les portails d’information – utilisent des minuteries JavaScript pour mettre à jour le contenu des pages. Certains en abusent, consommant plus de cycles de CPU que nécessaire, ce qui gaspille la batterie.

Ainsi, si un onglet d’arrière-plan utilise trop de processeur à cause de JavaScript, Chrome le limitera à seulement 1% du CPU. Cela peut empêcher la page d’être mise à jour d’elle-même, mais elle redevient prioritaire lorsqu’elle est au premier plan – il suffit de cliquer sur l’onglet.

  Google prépare plusieurs espaces de travail pour Chrome OS

Selon Google, cela a permis de réduire l’activité des ailes en arrière-plan de 25 %, ce qui a réduit la consommation d’énergie – et les dépenses en batteries des ordinateurs portables. Les onglets d’arrière-plan qui diffusent de l’audio ou utilisent des connexions en temps réel via des WebSockets ou des WebRTC ne sont pas concernés.

À long terme, Google souhaite que tous les onglets en arrière-plan soient complètement suspendus, en utilisant de nouvelles API s’ils doivent effectuer une quelconque activité.

L’année dernière, Chrome 53 a apporté une plus grande efficacité dans l’utilisation du CPU et du GPU pour la lecture vidéo, en plus de « grandes » améliorations globales en matière de performances et de consommation d’énergie. Cela fait suite à un test de Microsoft qui a montré que le navigateur de Google consommait plus de batterie que tous ses concurrents – Firefox, Opera et Edge.

Et il semble que la provocation ait fait effet : dans le premier test, Chrome a duré 4h19min en faisant tourner une vidéo Netflix ; dans un second test, après des ajustements pour consommer moins d’énergie, le navigateur a augmenté son autonomie à 6h03min.

  Une nouvelle façon de faire de la charité : ouvrir les volets en chrome

A propos de l'auteur

Bernard

Actuellement responsable informatique dans une PME, je bosse dans le domaine depuis une vingtaine d'année maintenant. Fan inconditionnel de DBZ, et de la triologie Die Hard. #teamWindows sur Perlmol !

Laisser un commentaire