Logiciels

Contrecarré, Mozilla va mettre en place une GDN pour les vidéos dans Firefox et explique pourquoi

Mozilla est une organisation qui défend les logiciels libres, y compris les extensions, les protocoles, les normes et autres. Ce que peu de gens savent, c’est que, sur le plan vidéo, l’entité est obligée de contredire cette philosophie dans les prochaines versions de Firefox. La justification ?  C’est soit cela, soit courir le risque de perdre un nombre considérable d’utilisateurs.

Plus précisément, Firefox aura des caractéristiques de DRM (Digital Rights Management) en ce qui concerne les vidéos en ligne. En bref, les systèmes de ce type visent à restreindre la distribution de contenus numériques protégés par les lois sur l’adresse IP afin d’empêcher que le matériel transmis ne soit capturé et mis à disposition indûment.

Le problème est que les systèmes DRM finissent souvent par ennuyer l’utilisateur légitime en limitant excessivement l’accès à certaines ressources. En outre, les solutions de ce type sont généralement basées sur des logiciels propriétaires à source fermée, ce qui est contraire aux intérêts de Mozilla.

  Outlook pour Windows et Mac va faire peau neuve

Si c’est le cas, pourquoi y aura-t-il des DRM dans Firefox, alors ? Dans un message posté ce mercredi (14), Mozilla a expliqué que s’il n’adhérait pas à cette idée, ses utilisateurs auraient très vite des difficultés à accéder à des services comme Hulu et Netflix dans le navigateur.

Jusqu’à présent, les distributeurs de contenu vidéo contrôlaient indirectement les DRM, principalement par le biais de Flash e implémentations Silverlight. Mais comme ces formats perdent de la place au profit de normes telles que HTML5, l’accent est de plus en plus mis sur les navigateurs eux-mêmes.

La preuve en est que l’industrie du divertissement dispose, parmi ses armes les plus récentes, d’une API approuvée par le W3C appelée Encrypted Media Extensions (EME) qui devrait être implémentée dans les navigateurs, sinon il ne sera bientôt plus possible de recevoir du streaming dans ces logiciels, du moins pas en ce qui concerne les principaux services d’aujourd’hui, tels que le Hulu précité et Netflix.

  Mozilla s'associe à Samsung pour créer un nouveau moteur de rendu Servo

Mozilla fait valoir que Google, Microsoft et Apple ont déjà mis en œuvre les nouveaux systèmes DRM dans leurs navigateurs et que, malgré sa contradiction, il ne voit pas d’autre issue que de suivre le même chemin. “L’utilisateur devrait utiliser un autre navigateur chaque fois qu’il voudrait regarder une vidéo protégée, ce qui vérifierait l’image Firefox comme un produit”, dit un extrait de la déclaration.

Au moins, Mozilla promet de ne pas laisser les choses comme ça. Pour commencer, l’organisation prétend faire de son mieux pour que ces mécanismes aient le moins d’impact possible sur l’utilisation du navigateur. En outre, des efforts sont faits pour respecter autant que possible la liberté de choix des utilisateurs.

Une des mesures à adopter concernant ce dernier aspect sera de permettre à l’utilisateur contraire à la DRM – et qui ne se soucie pas des services qui l’utilisent – de désactiver ce contrôle manuellement dans Firefox. Vous trouverez plus de détails à ce sujet ici.

  Le terminal Windows bénéficiera d'une fonction de recherche sur écran cathodique et d'un effet de surveillance

Une autre mesure nécessitera beaucoup plus de temps et de dévouement, mais elle reste louable : Mozilla promet de continuer à travailler pour proposer des alternatives plus “équilibrées” à la DRM. En attendant, il faut danser sur la musique, mais en faisant un pas plus audacieux chaque fois que c’est possible.

A propos de l'auteur

Ronan

Ronan

Le Breton de l'équipe ! Développeur back-end dans une startup française. Internet des objets, domotiques, mes sujets de prédilection sont vastes. #teamLinux sur PerlmOl

Laisser un commentaire