Logiciels

Le chrome aspire la batterie de la paille de votre ordinateur portable

Il n’est pas nouveau que Chrome consomme plus d’énergie que ses concurrents : Apple affirme que vous pouvez surfer jusqu’à deux heures sur votre MacBook si vous passez votre navigateur Google à Safari, par exemple. Or, Microsoft a mesuré exactement à quel point Chrome est mauvais : lundi (20), la société a publié une étude montrant qu’il réduit l’autonomie de votre ordinateur portable jusqu’à 40%.

Pour tester la consommation électrique des navigateurs, Microsoft a utilisé un Surface Book et un script qui permet de naviguer automatiquement entre les sites les plus populaires tels que Facebook, Google, YouTube et Wikipédia, en ouvrant de nouveaux onglets, en faisant défiler les pages et en lisant les vidéos. Les navigateurs Edge, Opera (en mode d’économie d’énergie), Firefox et Chrome ont été pris en considération.

Même si Microsoft publie les résultats, il est évident que le navigateur de la maison était le champion : il a atteint 7h22min d’autonomie. A l’autre extrémité de la table se trouvait le Chrome, permettant au Surface Book de ne tenir que 4h19min avant de se déconnecter par manque de batterie. Le classement était le suivant :

  Informations uniques sur Windows 7

Durée : 7h22min

Opéra : 6h18min

Firefox : 5h09min

Chrome : 4h19min

En plus de réaliser les tests en laboratoire, Microsoft a recueilli des données de télémétrie sur des millions d’appareils Windows 10 dans le monde entier pour vérifier que les résultats étaient les mêmes dans le monde réel. Chrome, en fait, était le navigateur le plus glorieux : il consomme en moyenne 719,7 mW de puissance sur les ordinateurs portables des utilisateurs, contre 493,5 mW pour Firefox et 465,2 mW pour Edge.

L’Edge bénéficie du fait qu’il est plus simple ; pour l’instant, il ne supporte même pas les extensions. Microsoft pense qu’il peut être amélioré avec la prochaine mise à jour majeure de Windows 10, qui fera en sorte qu’Edge consomme moins de cycles de processeur, minimisera l’impact lorsqu’il est exécuté en arrière-plan et mettra en pause les contenus Flash qui ne sont pas au centre de la page (tels que les bannières publicitaires).

Il est inquiétant de voir comment, après toutes ces années, Chrome continue à dépenser autant d’énergie, malgré toutes les améliorations de l’efficacité énergétique que Google a annoncées dans les dernières versions. Pourtant, la part de Chrome sur le marché des navigateurs n’a fait qu’augmenter, en partie parce que, eh bien, c’est le nouveau Internet Explorer.

  Il manque quelque chose au catalogue Apple Music ? Sortir les chansons avec un contenu explicite

A propos de l'auteur

Véronique

La trentaine, maman de deux petits monstres de 10 ans. Je pèse chaque jour le pour et le contre dans l'utilisation des écrans pour mes bambins !
J'écris souvent depuis les transports en commun (#teamTablette).

Laisser un commentaire