Mobile

App couvre les lacunes dans les transports publics en lançant sa propre ligne de bus

Nous parlons ici du Citymapper, une application qui trace les itinéraires des transports publics à Paris et dans 40 villes du monde entier. Après avoir testé une ligne de bus, la start-up lancera une ligne commerciale pour combler un vide laissé par les entreprises traditionnelles.

En mai, le Citymapper a testé une ligne de bus circulaire à Londres, avec un trajet gratuit près du siège de la start-up. Comme elle n’avait pas de licence pour exploiter une ligne commerciale, l’expérience n’a duré que quelques jours.

Transport for London (TfL) vient de lancer le Citymapper pour exploiter la ligne CM2 – Night Rider, qui circulera les nuits de week-end (de 21h à 5h du matin) dans l’est de Londres.

Cet itinéraire a été créé à l’aide d’un outil appelé Simcity, qui simule des itinéraires de bus et analyse la demande de transport à Londres. Il montre que le centre ville est bien couvert par la TfL pendant la journée, mais qu’il y a de grandes lacunes dans le réseau de nuit.

  Samsung enquête sur un bogue qui envoie des photos au hasard dans une application de messagerie

La demande de “hiboux” existe pour deux raisons : les gens de Londres rentrent plus tard à la maison, surtout dans l’est de la ville ; et le métro fonctionne le vendredi et le samedi soir (Night Tube).

Alors la ligne CM2 devrait être très utile. Et, comme on peut s’y attendre, les véhicules seront dotés de technologies supplémentaires. Ils seront équipés d’une tablette qui affiche les instructions au conducteur et transmet leur position et leur vitesse. Un système permettra de surveiller chaque bus afin de réduire le temps d’attente aux arrêts.

Chaque véhicule disposera d’un grand écran pour afficher la gare actuelle et les prochains arrêts ; et chaque siège disposera d’un port USB pour charger la batterie. Le Citymapper prévoit également de mettre en place un compteur de passagers en temps réel pour détecter si le véhicule est trop plein.

Le paiement se fera sans espèces, par cartes de débit ou de crédit sans contact, ce qui est relativement courant à Londres. (Le système est actuellement testé à Paris dans le cadre d’un projet Mastercard.) Il sera également possible d’utiliser le smartphone, en payant par le biais du Apple Pay ou Android Pay.

  Un téléphone portable Motorola à bords fins et sans encoche se perd dans les images

L’idée du Citymapper n’est pas de facturer avec le prix du bus : il s’agit d’en savoir plus sur la façon d’exploiter un itinéraire de transport public et d’obtenir plus de données sur la demande dans le secteur. Ainsi, it pourrait améliorer son outil Simcity qui suggère de nouveaux itinéraires, et offrir des conseils à d’autres villes.

Le Citymapper ouvrira les données relatives à l’itinéraire CM2, afin de les intégrer à d’autres applications (*cof* Google Maps *cof*). Et le service sera fourni en partenariat avec Tower Transit, qui exploite certaines des lignes de bus rouges traditionnelles de la capitale londonienne.

La ligne CM2 – Night Rider sera lancée fin août ou début septembre, avec des bus verts circulant entre la gare Aldgate East et la gare Highbury Islington.

A propos de l'auteur

Zineb

Zineb

Enseignante en lycée, je m'intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles technologies. #teamMac sur PerlmOl (je ne me sépare d'ailleurs jamais non plus de mon Iphone).

Laisser un commentaire