Mobile

Asus Zenfone 5Z : la performance à revendre

Le marché des smartphones en France s’est un peu resserré en août lorsque Asus a sorti la version 2018 de Zenfone 5 ici. Mais ce modèle n’est pas venu seul : la société a également apporté au pays les versions Selfie de la gamme et, avec beaucoup de relief, le haut de gamme Zenfone 5Z.

La similarité des noms n’est pas un hasard. Outre le fait qu’il reprend le même design, le Zenfone 5Z est équipé d’un écran, d’une batterie et d’appareils photo pratiquement identiques à ceux du Zenfone 5. Le plus grand différentiateur du modèle est le Snapdragon 845, actuellement la puce la plus puissante de Qualcomm.

Comment le Zenfone 5Z fonctionne-t-il avec ce processeur ? La batterie a-t-elle une bonne autonomie ? Les caméras sont-elles meilleures que les Zenfone 5 ? Et les logiciels, ont-ils progressé ? J’ai utilisé le smartphone pendant deux semaines pour trouver ces réponses. Jetez un coup d’œil aux quelques lignes suivantes pour avoir mes impressions à ce sujet.

En vidéo

Conception

Le Zenfone 5Z transmet une sensation de produit sophistiqué dès le premier contact. C’est le résultat d’une combinaison qui ne se trompe guère : le métal et le verre. Le corps et les côtés sont en aluminium. Le dos est doté d’un verre amélioré avec un matériau qui génère un effet très intéressant de lignes concentriques sortant du lecteur d’empreintes digitales.

Il est vrai que cette surface se tache très facilement avec les doigts. D’autre part, il a une bonne prise sur la main, ce qui signifie que l’appareil ne s’échappe pas facilement de vos doigts. En tout cas, avec moi, c’était le cas. Dans tous les cas, l’empreinte est plus sûre si vous utilisez le capuchon transparent fourni avec le Zenfone 5Z.

Oui, l’emballage de l’appareil est livré avec un couvercle. En plus de contribuer à l’empreinte, il empêche le “calombo” qui abrite les caméras arrière d’entrer en contact direct avec une surface, ce qui pourrait entraîner des rayures sur les objectifs, j’imagine.

La hotte est également importante pour réduire les risques de dommages plus graves : le verre à l’arrière est beau mais pas incassable. Je soupçonne que la moindre chute pourrait se solder par un désastre.

Les commandes de volume et le bouton marche/arrêt sont situés sur le côté droit à une bonne hauteur : que vous ayez de grandes ou de petites mains, vous pouvez les atteindre sans effort. Le tiroir se trouve sur le côté gauche. Il permet d’insérer deux cartes SIM dans le smartphone ou une carte SIM plus un microSD. Vous ne pouvez pas utiliser les trois cartes SIM en même temps.

Le fond abrite à son tour le port USB-C, le haut-parleur et un composant qui se fait de plus en plus rare : le connecteur traditionnel du casque.

Il est dommage que le Zenfone 5Z ne soit pas certifié pour la protection contre l’eau et la poussière. C’est un attribut important, d’autant plus si l’on tient compte du fait que la tendance actuelle est à ce que les smartphones haut de gamme reçoivent ce genre de soins.

Écran

Nous avons ici un panneau de 6,2 pouces avec une résolution de 2246×1080 pixels et un rapport de 19:9. La taille de l’écran est très généreuse, mais ce détail ne rend pas le téléphone trop grand. L’astuce consiste à utiliser l’espace frontal, qui atteint 90% ? ce pourcentage n’est tout simplement pas plus élevé car le bord inférieur est un peu plus épais que les autres.

Un détail qui ne passe pas inaperçu est l’encoche . Contrôlée ou non, elle existe dans le Zenfone 5Z pour abriter la caméra frontale, le haut-parleur d’appel, ainsi que des capteurs de proximité et de lumière. Ce n’est pas une caractéristique qui me dérange. Mais, pour ceux qui n’aiment pas cette encoche, il est possible de la “désactiver” dans les paramètres du système. Ce faisant, les zones situées à côté de l’encoche deviendront noires. Toutefois, le système d’exploitation continuera à afficher les heures et les icônes dans ces espaces.

  Apple pourrait désactiver les notifications en push sur les iPhones déverrouillés, selon M. Gizmodo

Le plus important est la qualité de l’écran. À ce propos, je dois dire que cela fait longtemps que je n’ai pas autant aimé un écran LCD : les couleurs sont vives, mais sans exception dans la saturation, le noir est assez profond (pour un écran LCD), il y a peu de perte de nuances dans l’affichage sous différents angles et la luminosité maximale est assez forte, le réglage automatique fonctionnant bien… Je n’ai eu aucune difficulté à voir le contenu de l’écran dans des endroits très ensoleillés.

Une caractéristique qui peut gêner les plus minutieux est la forte courbure des coins de l’écran. Dans Real Racing 3, par exemple, il coupe même une partie de l’icône de changement de caméra du jeu, qui se trouve dans le coin supérieur droit. Ce n’est toutefois pas un détail qui nuit à l’expérience de l’utilisateur.

Logiciel

Le Zenfone 5Z fait tourner le Android 8.0 Oreo avec une interface (le ZenUI) qui finalement n’a pas les erreurs de traduction des générations précédentes. Ou presque : comme le montre l’image ci-dessous, j’ai trouvé un “applicatvos” lorsque j’ai ouvert l’application de la caméra pour la première fois et un “Game Genius” dans les paramètres. Mais il s’agit de petits problèmes qui devraient être corrigés dans les mises à jour de logiciels (espérons-le).

Les menus suivent un schéma visuel qui fait référence à l’interface actuelle de la ligne Samsung Galaxy. Coïncidence ou non, le fait est que les menus sont organisés. C’est ce qui importe le plus.

Mais le détail qui attire le plus l’attention est que le Zenfone 5Z apporte une quantité considérable d’applications préinstallées. Mais il n’y a pas d’essai de jeux douteux ou d’antivirus : Asus a mis ici quelques applications vraiment utiles, comme un gestionnaire de fichiers pratique et un enregistreur vocal.

Il existe des fonctionnalités plus intéressantes comme l’enregistreur d’appels, le mode Twin Apps (qui permet d’utiliser deux comptes WhatsApp ou un autre messager sur l’appareil), un outil de capture d’écran accessible depuis le menu de notification, et même un mode gestuel qui remplace la barre de navigation Android.

À un autre extrême, cela me dérange un peu la stratégie apparemment exagérée d’Asus (et d’autres fabricants) de promouvoir certaines fonctionnalités ou applications de ZenUI comme étant dotées de intelligence artificielle, comme la Sonnerie AI (ajuste le volume des appels en fonction du bruit de l’environnement) et le Boost AI (optimise les performances pour les jeux et applications exigeants).

Ce sont des fonctions qui ont un certain niveau de sophistication, mais je doute que l’intelligence artificielle soit vraiment appliquée ici. Ou, en regardant sous un autre angle : ces fonctions dépendent-elles vraiment de l’intelligence artificielle pour fonctionner ?

Quoi qu’il en soit, l’interface d’Asus a beaucoup évolué et ne provoque plus ce sentiment de travail précipité. Le logiciel n’est certainement pas une faiblesse de Zenfone 5Z.

Caméras

Comme le Zenfone 5, le Zenfone 5Z est équipé de deux appareils photo à l’arrière, l’un de 12 mégapixels avec une ouverture de f/1,8, l’autre de 8 mégapixels avec un objectif grand angle de 120 degrés avec une ouverture de f/2,0. Selon Asus, l’appareil est doté d’un système d’intelligence artificielle qui analyse rapidement le sujet et déclenche le mode scène le plus approprié parmi les 16 disponibles pour générer la photo.

Souvent, ces analyses automatiques aboutissent à des photos à l’exception de la saturation, mais ce n’était pas le cas ici. Dans les environnements ouverts et lumineux, l’appareil photo 12 mégapixels du Zenfone 5Z peut capturer des images aux couleurs vives, mais sans exagération, avec peu de bruit et une définition décente.

  Fabricants qui ont confirmé la mise à niveau vers Android 8.0 Oreo

Il n’y a pas non plus d’exagération dans la saturation lorsque le HDR est utilisé. En fait, ce mode est remarquablement équilibré, parvenant à maintenir une gamme dynamique (essentiellement, la capacité de laisser des détails visibles dans les zones claires et sombres de la même image) qui le rend très utile pour les photos par temps nuageux, par exemple.

Je pense que l’idée de mettre un objectif grand angle sur l’appareil photo secondaire est bonne car elle permet de créer différentes photos ou de faire tenir une zone plus grande dans l’image. Pour vous faire une idée, regardez la comparaison ci-dessous. J’ai pris les deux photos à partir du même point :

Et voici le seau d’eau froide : la caméra secondaire est utile, mais elle n’a pas la même qualité que la principale. Il n’est pas difficile de trouver des taches avec une perte de définition, même sur des photos prises dans de bonnes conditions d’éclairage. Comme si cela ne suffisait pas, les bruits apparaissent avec plus d’intensité et, sur certaines images, on peut remarquer des problèmes d’aberration chromatique, que ce soit avec ou sans HDR :

Dans des conditions de faible luminosité, le bruit et la perte de définition sont plus présents dans la caméra principale. Cependant, le problème ne semble pas aussi prononcé que pour le Zenfone 5, qui possède le même ensemble d’appareils photo. Dans tous les cas, il est possible d’ajuster la luminosité de l’image en touchant l’écran avant la prise de vue pour atténuer les imperfections :

Mais là encore, les problèmes sont plus intenses avec la caméra grand angle :

À l’avant, le Zenfone 5Z offre un appareil photo de 8 mégapixels avec une ouverture de f/2.0 qui se fait remarquer par des niveaux de netteté et de couleur convaincants. Il dispose d’un mode portrait pour ceux qui aiment les selfies avec un fond flou, mais il peut échouer, en brouillant les points qui devraient être mis en évidence, par exemple.

La caméra frontale est également utilisée pour le déverrouillage par reconnaissance faciale. Il fonctionne bien, même en faible lumière, et est presque aussi rapide que le scanner d’empreintes digitales dans cette tâche.

Matériel et batterie

Le premier téléphone portable équipé d’une puce Snapdragon 845 (et du GPU Adreno 630) que j’ai testé était le Xperia XZ2 Compact, qui m’a laissé de grandes impressions de performance. Ici, ce n’était pas différent : le Zenfone 5Z a le même processeur et a très bien réussi les tests.

Les spécifications comprennent 6 Go de RAM et 128 Go de stockage interne. À ce stade, je dois souligner qu’Asus commercialise également le Zenfone 5Z en France dans des versions avec 4 Go de RAM et 64 Go de stockage, et 8 Go de RAM plus 128 Go de stockage.

Toutes les demandes ont été ouvertes rapidement et se sont déroulées sans problème. Je n’ai pas remarqué de serrures, d’instabilité multitâche ou tout autre type de problème lié à la performance.

Dans les jeux exigeants, tels que Real Racing 3 et Unkilled, il n’y a pas eu de baisse notable du taux d’images par seconde ni de gel, même avec des graphismes de haut niveau. Tout au plus, l’appareil peut devenir un peu chaud lorsqu’il est trop sollicité, mais cela n’a rien d’extraordinaire.

Au début, j’ai eu une légère méfiance à l’égard de la batterie. Je m’attendais à plus que les 3 300 mAh qu’il avait. Mais l’autonomie ne m’a pas déçu. Le jour du test, j’ai fait trois heures de vidéo avec une luminosité maximale de l’écran, joué à Unkilled et Real Racing 3 pendant 50 minutes, utilisé des applications de réseaux sociaux et Chrome pendant une heure et demie, écouté de la musique via Spotify pendant une heure et passé un appel de 10 minutes.

  Amazon lance Kindle Fire à 159 $ et annonce Kindle Fire HD

Ces tests ont été effectués sur une journée, avec des intervalles de temps entre eux. La nuit, vers 22 heures, la batterie était chargée à 40 % (les tests ont commencé à 100 %). Ce n’est pas un mauvais résultat, non.

Lors de la recharge, il m’a fallu 1h15min pour faire passer la batterie de 13% à 100% avec le chargeur rapide fourni avec le smartphone.

Comme vous le savez déjà, le haut-parleur externe se trouve au bas du Zenfone 5Z. J’ai évalué le composant tout en écoutant la musique pour le test de batterie. Le volume est très fort et le son est clair, mais il peut être déformé au maximum. Il est préférable de laisser le volume plus bas ou de recourir à des écouteurs.

Conclusion

France a une offre réduite de smartphones haut de gamme, c’est pourquoi la comparaison avec des modèles comme le Galaxy S9 et le LG G7 ThinQ (pour ne citer que les appareils Android) s’avère inévitable. Je suis heureux de voir que le Zenfone 5Z peut se battre avec eux.

Je n’ai pas testé le modèle LG, mais j’ai pu évaluer le Galaxy S9 et je pense qu’il bat l’appareil Asus en ce qui concerne la qualité des photos et de l’écran. Mais cela ne veut pas dire que ces composants sont mauvais dans le Zenfone 5Z : les appareils photo du modèle ont leurs limites, mais ils génèrent des photos intéressantes dans la plupart des situations ; l’écran est un panneau LCD étonnamment bon ? probablement, cela ne dérangera que ceux qui n’aiment pas l’encoche.

En termes de performances générales et d’autonomie de la batterie, le dispositif Asus fonctionne bien et ne doit rien à ses concurrents. Mais le saut du chat est dans le rapport coût-bénéfice : le Zenfone 5Z a été lancé en France à partir de 2 499 exemplaires.

Le prix initial était plus élevé au moment de la publication de cette revue, mais il reste intéressant, notamment parce qu’il n’est pas difficile de trouver des remises en espèces ou des promotions au détail :

  • Zenfone 5Z 4 GB + 64 GB : 2 899
  • Zenfone 5Z 6 GB + 128 GB : 3 399
  • Zenfone 5Z 8 GB + 256 GB : 3 899
  • Ce sont des chiffres accrocheurs pour un haut de gamme en France, surtout si l’on tient compte du scénario actuel de dollar élevé.

    Je ne sais pas si ces efforts permettront à Asus d’étendre sa participation sur le marché local des smartphones, mais il est bon de voir que la société est prête à se battre : à mon avis, Zenfone 5Z est de loin le meilleur téléphone portable que la société ait jamais fabriqué.

    Asus Zenphone 5Z

    AVANTAGES

  • L’écran est un panneau LCD de grande qualité
  • Une batterie qui ne déçoit pas
  • DESAVANTAGES

  • Il faut faire plus attention à l’appareil photo grand angle
  • Et il n’y avait pas de protection contre l’eau
  • Spécifications techniques

  • Batterie : 3 300 mAh ;
  • Caméra : 12 + 8 mégapixels (arrière) et 8 mégapixels (avant) ;
  • Connectivité : 3G, 4G, 802.11ac Wi-Fi, GPS, Bluetooth 5.0, USB-C, NFC, radio FM ;
  • Dimensions : 153×75,6×7,7 mm ;
  • GPU : Adreno 630 ;
  • Mémoire externe : carte microSD prenant en charge jusqu’à 2 To ;
  • Mémoire interne : 128 Go ;
  • Mémoire RAM : 6 Go ;
  • Poids : 165 grammes ;
  • Plate-forme : Android 8.0 Oreo ;
  • Processeur : 2,7 GHz Snapdragon 845 octa-core ;
  • Capteurs : accéléromètre, proximité, gyroscope, boussole, empreintes digitales ;
  • Écran : LCD IPS 6,2 pouces avec une résolution de 2246×1080 pixels et protection Gorilla Glass 3.
  • A propos de l'auteur

    Bernard

    Actuellement responsable informatique dans une PME, je bosse dans le domaine depuis une vingtaine d'année maintenant. Fan inconditionnel de DBZ, et de la triologie Die Hard. #teamWindows sur Perlmol !

    Laisser un commentaire