Mobile

Échec du financement des smartphones Windows

Windows était l’espoir de ceux qui voulaient une “troisième voie” pour briser le duopole iOS et Android sur les smartphones. Cependant, Microsoft a cessé de fabriquer la ligne Lumia et a concentré son attention sur d’autres appareils.

Il a été laissé à d’autres fabricants de remplir cet espace. Quelques petites entreprises ? NuAns, Coship, WhartonBrooks ? ont essayé de faire décoller leurs projets en faisant appel au financement public, mais ils ont appris qu’il n’y avait pas assez de demande.

D’abord les NuAns japonais avec le smartphone Neo. Son design se distingue par son dos TwoTone, composé de deux matériaux que vous pouvez choisir ? bois, cuir, daim, entre autres.

Il dispose d’un écran HD de 5 pouces, d’un processeur Snapdragon 617, de 2 Go de RAM et de 16 Go de stockage avec prise en charge de la microSD. Il fonctionne sous Windows 10 Mobile et est compatible avec Continuum, le “mode PC” qui permet d’exécuter des applications pour smartphones de plus grande taille.

NuAns Neo a connu un bon lancement au Japon au début de l’année dernière et la société a décidé de le vendre au reste du monde par le biais de Kickstarter pour 250 euros US. Cela n’a pas fonctionné : ils n’ont récolté que 20 % de l’objectif de 725 000 euros. Comme le projet n’a pas été financé, NuAns n’a pas reçu l’argent et n’a pas envoyé les smartphones.

  Avec RemoteIE, vous pouvez tester Internet Explorer sur Android, iOS et OS X

Puis, en novembre, Chinese Coship a essayé de vendre son propre appareil avec Windows 10 Mobile dans d’autres pays. Elle a également adopté la voie du crowdfunding, cette fois pour Indiegogo, avec un objectif plus modeste : 100 milliers de euros.

Le Coship Moly X1 est équipé d’un écran HD de 5,5 pouces, d’un processeur Snapdragon 410, de 2 Go de RAM et de 16 Go de stockage extensible. Il ne bénéficie pas du soutien de Continuum, mais il coûte moins cher : seulement 179 euros. Cependant, seules trente personnes se sont montrées intéressées, atteignant à peine 3 % de l’objectif. Là encore, sans avoir financé le projet, le fabricant n’a pas envoyé les appareils.

Cette année, c’est au tour de l’Américain WhartonBrooks et de son smartphone appelé Cerulean Moment. Il était vendu comme un appareil “ventilateur de Windows Phone”, mais avec des spécifications moyennes : écran HD de 5 pouces, processeur Snapdragon 617, 3 Go de RAM et 32 Go de stockage extensible, plus le support Continuum. (Il est basé sur le design du Coship Moly W5, mais a de meilleures spécifications).

  Windows Phone ne peut pas avoir de porno

WhartonBrooks s’est tourné vers Indiegogo pour collecter 1,1 million de euros ( !) en trente jours. Cette semaine, la date limite de la campagne s’est achevée, et elle n’a atteint que 3 % de l’objectif.

La société a également ouvert une campagne exclusive pour la France par l’intermédiaire de Kickante, et l’objectif est encore plus ambitieux : 5,85 millions ( !!!). Jusqu’à présent, elle n’a réussi à atteindre que 0,005 % de la quantité souhaitée.

wisedigioficial/status/751540531264626689

En France, nous avions aussi la promesse de la société WisePlus de lancer Prism avec Windows 10 Mobile, ce qui n’a jamais eu lieu. Ils ont essayé de vendre le smartphone WisePlus Pi, cette fois-ci avec Android, par le biais d’une campagne au Qatar, qui n’a littéralement pas rapporté un sou.

Un rapport révélateur dans le manuel de l’utilisateur a montré que la société ne disposait pas des documents nécessaires pour importer l’appareil ; il s’agissait d’une version “rebrandée” (avec la marque WisePlus) d’un fabricant chinois.

  Samsung va lancer des téléphones à écran 120 Hz en 2020

Cette succession d’échecs est en partie due au financement par la foule. Par exemple, NuAns a lancé un smartphone avec Android en Indiegogo, mais Neo Reloaded n’a pas encore atteint 3 % de l’objectif. Les gens veulent voir et essayer le smartphone avant de l’acheter. Un appareil acheté dans le cadre de campagnes comme celle-ci est très risqué : comment sont le support et les mises à jour ?

L’autre raison, bien sûr, est Windows 10 Mobile. Plusieurs applications quittent la plateforme, et celle-ci a reçu de moins en moins d’attention de la part de Microsoft. La société cible les “PC cellulaires”, de petites tablettes avec 4G qui fonctionnent avec une version complète de Windows.

Pourtant, il y a ceux qui veulent garder les derniers souffles de Windows 10 Mobile ? pas assez pour financer une campagne de financement de la foule, semble-t-il.

A propos de l'auteur

Véronique

La trentaine, maman de deux petits monstres de 10 ans. Je pèse chaque jour le pour et le contre dans l'utilisation des écrans pour mes bambins !
J'écris souvent depuis les transports en commun (#teamTablette).

Laisser un commentaire