Mobile

Xperia Z3 Compact, la petite puissance de Sony

La taille des smartphones augmente depuis des années. Si auparavant les écrans de 4 pouces étaient réservés aux appareils les plus chers, aujourd’hui, même les appareils les plus abordables sont dotés d’écrans de 5 pouces ou plus. Ceux qui préfèrent une carrosserie plus compacte avec un matériel de premier ordre n’ont plus le choix. Heureusement, quelqu’un a compris qu’il existe une demande pour ce type de smartphone.

Sony a lancé le Xperia Z3 Compact, un appareil doté du meilleur du matériel Android : processeur quadricœur Snapdragon 801 à 2,5 GHz, appareil photo de 20,7 mégapixels, 2 Go de RAM et batterie de 2 600 mAh. Il s’agit d’un appareil avec un écran IPS de 4,6 pouces et des bords minimaux, ce qui fait que le smartphone Sony est un peu plus large que l’iPhone 5s.

Après avoir utilisé le Xperia Z3 Compact pendant deux semaines comme mon smartphone principal, je peux vous dire ce qu’il y a de bien (et de mal) dans le meilleur compact de Sony. Consultez les paragraphes suivants.

Conception et écran

Le Xperia Z3 Compact partage les caractéristiques du grand frère, mais il y a eu un ralentissement : le beau cadre en aluminium est sorti pour laisser place au plastique, que Sony a décidé d’appeler un reflet liquide. Heureusement, l’adoption d’un matériel moins sophistiqué n’affecte pas l’ensemble de l’œuvre. En fait, je considère que l’effet du plastique du Xperia Z3 Compact est encore plus beau que l’aspect métallique du Xperia Z3, surtout dans la version blanche.

Si la taille de 4,6 pouces de l’écran peut vous effrayer, le Xperia Z3 Compact est vraiment à la hauteur de son nom. Les bords autour de l’écran sont suffisamment compacts pour que l’appareil fasse 64,9 mm de large. C’est plus que l’iPhone 5s (58,6 mm), moins que le premier Moto G (65,9 mm), beaucoup moins que le Xperia Z3 (72 mm) et stupidement moins que le Galaxy Note 4 (78,6 mm).

Avec son épaisseur relativement fine de 8,6 mm, le Xperia Z3 Compact a des dimensions qui le rendent confortable à manipuler d’une seule main. Il n’a pas la courbure agréable à l’arrière comme certains des nouveaux appareils de Motorola, mais l’empreinte est bonne. Il est parfaitement possible de taper sans jongler, et les coins légèrement arrondis reposent bien dans la paume de la main.

Comme les autres produits haut de gamme de Sony, le Xperia Z3 Compact est certifié IP68, ce qui garantit que vous pouvez immerger votre appareil dans l’eau pendant 30 minutes à une profondeur de 1,5 mètre sans l’endommager. Malheureusement, cela crée l’inconvénient du capuchon qui protège le port USB et donne l’impression qu’il peut être perdu ou cassé à tout moment.

Le boîtier comporte le traditionnel bouton métallique de marche/arrêt de Sony, un bouton dédié à deux étages pour la caméra et un connecteur pour la station d’accueil, vendus séparément. Sur les côtés, vous trouverez l’entrée de la puce sur la norme Nano-SIM et la fente toujours utile pour la microSD jusqu’à 128 Go. Le dos, en verre trempé, n’est pas amovible.

Sony a résolu les problèmes avec ses écrans, et l’écran LCD IPS du Xperia Z3 Compact est de haute qualité. Les couleurs sont naturelles, le niveau de contraste est élevé et l’angle de vue est impeccable. La résolution de 1280×720 pixels, avec une résolution de 320 ppi, permet de voir des pixels individuels en forçant simplement la vue. La luminosité est forte et montre l’incidence de la lumière du soleil, mais n’est pas différente de ce à quoi nous sommes habitués.

  Le Sony Xperia Z1F est un smartphone compact, mais avec un matériel puissant

Certaines technologies aux noms fantaisistes promettent d’améliorer la qualité des photos et des vidéos affichées sur l’écran. X-Reality dit ?que les images doivent être nettes et vibrantes. Le mode Super Vivid ?fait ressortir les couleurs. Je ne suis pas sûr que laisser des images trop saturées de couleurs soit un bon moyen d’améliorer l’écran ; vous pouvez de toute façon désactiver les fonctions.

Logiciels et multimédia

L’année prochaine, l’année prochaine ? Et l’interface de Sony est toujours la même qu’avant. Ce n’est pas exactement un point négatif, car il y a même quelques bonnes interventions, comme l’inclusion de Walkman, un lecteur de musique complet et compétent ; la visualisation des événements de l’agenda sur le même écran ; et la possibilité de placer plus d’icônes dans le panneau de réglages rapides, dans le centre de notification.

Seul le look Sony a besoin d’être soigné. Les icônes pleines de reflets, les boutons dégradés et les animations complexes diffèrent du design plat des autres interfaces et même des diverses applications Android, qui adoptent déjà une interface plus propre. Un nouveau design sur Android du fabricant japonais serait bien. Une adoption d’Android pur serait également la bienvenue, mais cela semble très éloigné de la réalité.

Il est également temps de faire le ménage : chaque année, la personnalisation de Sony semble inclure plus de déchets et de ressources d’utilisation douteuse. Est-il vraiment nécessaire de mettre des raccourcis dans le fond flou de la caméra et dans les fonctions de réalité augmentée ? Une application LinkedIn ? préinstallée ? Des jeux de démonstration de 30 secondes ? Et j’apprécie l’application Kobo, mais je n’ai qu’un seul Kindle.

Un point auquel Sony a accordé une attention particulière dans ses appareils est le haut-parleur. Dans le Xperia Z3 Compact, il y a deux façades, qui émettent un son stéréo de haute qualité, avec un bon volume et sans distorsion. Le fait que le son sorte par l’avant évite l’étouffement et améliore l’immersion lors du visionnage de films et de séries. C’est une solution qui a été récemment adoptée par Motorola également, et qui semble plus proche de l’idéal.

Caméra

Les spécifications techniques de l’appareil photo Xperia Z3 Compact sont pleines de superlatifs. Le capteur Exmor RS a une très haute résolution de 20,7 mégapixels. La taille physique est généreuse : avec 1/2,3 pouce, c’est la même taille de capteur que celle présente dans les appareils photo compacts dédiés. Et il atteint une sensibilité anormalement élevée pour un capteur de téléphone portable : ISO 12800, comme le DSLR d’entrée.

Malheureusement, la caméra promet beaucoup et livre peu. Ce n’est pas exactement peu, mais c’est loin de répondre aux attentes. L’algorithme qui définit la saturation des images semble même capricieux : parfois il génère des photos très délavées, parfois il génère des photos aux couleurs criardes. Dans les environnements où l’éclairage est moins qu’idéal, le post-traitement semble incapable de maintenir un bon niveau de détail tout en laissant beaucoup de bruit dans la photo. Avec un capteur de cette taille, cela ne devrait pas arriver. La gamme dynamique n’est pas non plus très étendue, ce qui génère parfois des photos avec des régions très claires et très sombres.

L’appareil photo du Xperia Z3 Compact est encore très décent, il fait partie des meilleures options sur le marché des smartphones Android et devrait générer de bonnes photos même pour l’impression. Mais pour un smartphone produit par la même société qui fait un excellent travail dans le domaine du sans miroir, avec la famille Sony Alpha, et qui a une expertise en la matière, l’appareil méritait quelque chose de mieux que cela.

  Sony Xperia M, un smartphone qui est arrivé au mauvais moment

Côté positif, le Xperia Z3 Compact a en sa faveur le bouton dédié à l’appareil photo, qui comporte deux phases, l’une pour la mise au point et l’autre pour la prise de vue. C’est une fonction qui devrait être présente dans tout smartphone qui promet un bon appareil photo.

Matériel et batterie

Le Snapdragon 801 est l’un des meilleurs processeurs mobiles du moment et fait un excellent travail à l’intérieur du Xperia Z3 Compact. Grâce aux quatre cœurs de 2,5 GHz, vous n’avez aucun problème pour naviguer dans des pages remplies de scripts lourds et les applications s’ouvrent rapidement. L’Adreno 330 GPU donne et laisse pour le smartphone, devant même gérer un écran de résolution plus faible que celui normalement utilisé en haut de gamme.

Une diminution par rapport au Xperia Z3 : la mémoire vive passe de 3 Go à 2 Go. Ce détail n’affecte pas l’expérience de l’utilisateur car 2 Go suffisent pour bien faire fonctionner Android avec plusieurs applications ouvertes. Cependant, pour 200 Reais de différence avec le Xperia Z3 (en considérant que le grand frère est livré avec SmartBand, de 399 Reais), Sony pourrait garder exactement le même matériel.

Je n’ai eu aucun problème avec les mordus d’animation, et l’expérience de l’utilisateur est assez fluide. Le matériel est très bien adapté à un appareil qui tient dans la paume de la main, ce qui permet de faire tout ce que l’on peut avec un haut de gamme, avec l’avantage de se passer d’exercices d’étirement du pouce.

La batterie de 2 600 mAh est supérieure à la moyenne pour un appareil de la taille du Xperia Z3 Compact. Sony promet une autonomie allant jusqu’à deux jours, ce qui m’a semblé un peu optimiste, mais cela devrait vraiment s’appliquer à la plupart des utilisateurs. En utilisation normale, j’ai pu arriver à la fin de la journée avec quelque chose entre 50% et 60% de batterie, ce qui est très bien.

En utilisation intensive, avec le mode Stamina (seuls WhatsApp, Telegram et Hangouts permettent d’accéder au réseau en veille), j’ai atteint 1% de batterie après 30 heures d’utilisation, avec 3h41min d’écran en marche. Pendant ce temps, j’ai écouté de la musique en streaming sur Spotify pendant trois heures, j’ai navigué sur des sites web pendant trois heures supplémentaires et j’ai fait des exercices avec RunKeeper pendant deux heures et demie (regardez comme je suis en bonne santé !). L’appareil est resté la plupart du temps avec une luminosité automatique, une connexion 4G et connecté à un SmartBand.

Le Xperia Z3 Compact s’est avéré suffisant pour assurer une assistance jusqu’à la fin de la journée dans presque tous les cas de figure, et même les personnes qui utilisent le smartphone pour jouer devraient être assez satisfaites de cette autonomie.

Le mode “Ultra Stamina” est une nouvelle fonctionnalité du logiciel d’économie d’énergie de Sony. Si je l’active maintenant, j’aurai une charge supplémentaire de 11 jours, mais seulement l’accès au téléphone, aux SMS, à la radio FM, à l’alarme, à l’appareil photo et à la calculatrice. Bien sûr, cela transforme votre smartphone en âne, mais il est utile dans les situations d’urgence, comme lorsque votre avion s’écrase sur une île déserte, par exemple.

Notes pertinentes

  • Le Xperia Z3 Compact dispose d’une option permettant de rendre l’écran tactile plus sensible afin que l’appareil puisse être utilisé avec des gants. Cela a généré plusieurs touches accidentelles alors que le smartphone était dans ma poche, j’ai donc laissé la fonction désactivée.
  • Bien que Sony promette 12800 ISO, je n’ai pas pu sélectionner une sensibilité supérieure à 3200 ISO en mode manuel.
  • Certains fabricants ne mettent plus d’écouteurs dans les étuis des smartphones. Sony ne l’a pas encore fait, mais c’est une économie : le simple MH410c, qui est fourni avec le produit, a un son radio sur batterie et n’est pas aussi bon que les écouteurs intra-auriculaires que la société proposait auparavant.
  • Pour ceux qui possèdent une PlayStation 4, une nouvelle fonctionnalité est la possibilité de jouer en streaming sur le Xperia Z3 Compact, y compris la prise en charge du contrôle DualShock 4.
  • Dans le menu d’arrêt, outre le bouton pour prendre une capture d’écran, il y a la fonction pour filmer l’écran. Très cool !
  • Le dos en verre semble beaucoup plus résistant que celui du Xperia Z1, mais j’ai quand même trouvé un risque minime dans cette région après les deux semaines d’utilisation. Vous pourriez vouloir acheter un film.
  •   Sony peut lancer un smartphone avec un écran 21:9

    Conclusion

    Bien que je comprenne qu’il y ait un énorme public assoiffé de grands écrans, je n’ai jamais caché une préférence pour des appareils plus compacts dans mes critiques . Et le Xperia Z3 Compact était certainement l’un des smartphones les plus cool avec lequel j’ai été en contact ces dernières années : il est très performant, son design est très élégant, sa batterie est longue durée de vie et il tient dans la main. C’est un Androïde que j’aurais.

    Le prix de lancement de 2 099 euros constitue un problème majeur pour le produit. Je ne mentionnerai même pas le rapport coût-bénéfice d’un certain Moto X ; je peux m’en tenir aux produits Sony. En ce qui concerne le Xperia Z3 (5,2 pouces), le Xperia Z3 Compact n’est pas livré avec SmartBand, n’a pas de télévision numérique et a 1 Go de RAM en moins. Compte tenu du prix du SmartBand, la différence entre les deux frères n’est que de 200 euros.

    Le prix du Xperia Z3 Compact est donc encore au-dessus de l’idéal. Il est difficile de recommander l’achat sachant que la même société vend un smartphone plus intéressant en termes de coûts et de bénéfices. Mais il est clair que Sony “peut” faire cela : il est en concurrence avec ses propres concurrents. Aujourd’hui, il n’y a pas un Android aux dimensions du Xperia Z3 Compact qui fournisse un aussi bon matériel qu’il l’est.

    Sony aurait pu perfectionner davantage l’appareil photo et repenser sa personnalisation, mais dans l’ensemble, le Xperia Z3 Compact est un excellent smartphone. Je pense que c’est surtout un point de départ pour ceux qui veulent quitter les iPhones, mais a peur de ne pas pouvoir s’habituer aux écrans appareils Android de plus de 5 pouces de même niveau. Et, pour ce public, l’appareil Sony s’adapte comme un gant.

    Mis à jour le 7 novembre pour corriger les informations de stockage interne du Xperia Z3.

    AVANTAGES

  • Une durée de vie des piles supérieure à la moyenne.
  • Un design fantaisiste et élégant.
  • Excellent matériel pour un appareil aussi compact.
  • DESAVANTAGES

  • Une caméra de 20,7 MP promet beaucoup et ne répond pas à vos attentes.
  • La faible différence de prix avec le Xperia Z3 ne justifie pas les composants inférieurs.
  • La personnalisation par Sony est de plus en plus encombrée de fonctionnalités et d’applications douteuses.
  • A propos de l'auteur

    Bernard

    Actuellement responsable informatique dans une PME, je bosse dans le domaine depuis une vingtaine d'année maintenant. Fan inconditionnel de DBZ, et de la triologie Die Hard. #teamWindows sur Perlmol !

    Laisser un commentaire