Science

Des scientifiques font contrôler deux bras robotiques en même temps par un amputé

La science prend de grandes mesures pour améliorer la qualité de vie des personnes qui ont subi une amputation. L’un des exemples les plus récents – et les plus impressionnants – vient de l’université Johns Hopkins aux États-Unis : les chercheurs de cette institution ont réussi à faire en sorte qu’un homme contrôle simultanément deux bras robotiques avec son esprit.

Les Baugh ont perdu leurs deux bras il y a 40 ans dans un accident électrique. Si un membre amputé cause déjà à la victime une série de troubles, imaginez-en deux.

L’histoire de Baugh a reçu d’énormes doses d’espoir après qu’il ait fait partie des recherches du professeur Michael McLoughlin et de son équipe. Plus que d’essayer des prothèses, Baugh s’est heurté à une série de procédures pour tenter de les contrôler avec son esprit.

L’une d’entre elles – la plus importante – était une opération visant à connecter les terminaisons nerveuses de votre torse aux électrodes de l’équipement.

  Cette peau artificielle peut faire place à des prothèses sensibles au toucher

Dans ce contexte, Baugh pense à des mouvements avec ses bras et les signaux correspondants sont transmis par les nerfs traités. Le système de prothèse reçoit ces informations, fait l’interprétation et effectue finalement le mouvement souhaité.

Les résultats obtenus sont encore loin de la fluidité des mouvements naturels, mais ils sont tout de même incroyables :

Pour en arriver là, Les Baugh a dû suivre une formation approfondie pour apprendre à utiliser l’équipement ? le processus n’est pas simple au point qu’il faut seulement réhabiliter les nerfs et leur connexion avec la prothèse.

La formation s’est faite avec un mécanisme virtuel basé sur le même système de reconnaissance des formes que celui qui existe dans la prothèse. Ce logiciel est capable d’identifier les mouvements inhérents à chaque muscle impliqué, son amplitude, sa forme de communication, etc.

Baugh a tellement bien réussi à ce stade que son apprentissage a pris moins de temps que prévu. Le meilleur : il était capable de coordonner les mouvements pour contrôler les deux bras en même temps (c’est le premier record de ce genre dans le monde, selon les scientifiques), une compétence à laquelle on ne s’attendait pas si facilement.

  Les scientifiques créent des piles qui peuvent être pulvérisées sur les surfaces

Pour la prochaine phase, les chercheurs enverront une prothèse chez Baugh afin d’évaluer les effets de l’équipement sur leur vie quotidienne. Ils reconnaissent qu’il reste encore beaucoup de travail à faire, mais sont optimistes quant aux progrès qui doivent être réalisés dans les années à venir.

Si l’on regarde le travail effectué sur d’autres fronts, on peut même maintenir l’excitation : cette recherche, par exemple, développe une peau artificielle capable de détecter le toucher, la chaleur et d’autres sensations. Avez-vous déjà imaginé le résultat de la réunion des deux inventions ?

A propos de l'auteur

Zineb

Enseignante en lycée, je m'intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles technologies. #teamMac sur PerlmOl (je ne me sépare d'ailleurs jamais non plus de mon Iphone).

Laisser un commentaire