Technologie

Apple Watch Series 5 : petite augmentation

L’Apple Watch Series 4 était la meilleure montre intelligente pour les utilisateurs d’iPhone, bien qu’elle ait coûté cher en France. Dans le modèle 2019, Apple a décidé de ne pas jouer avec l’équipe gagnante : les quelques nouveautés se limitent à un écran qui reste toujours allumé, une boussole intégrée et des changements mineurs dans le matériel et les logiciels.

Le prix n’a pas tellement changé non plus : la version la plus basique continue de sortir à 3 999 euros, tandis que les nouveaux modèles en céramique et en titane peuvent facilement atteindre les cinq chiffres, selon le bracelet choisi. Mais cela vaut-il la peine de dépenser autant d’argent pour une montre ? J’ai passé les dernières semaines avec la Apple Watch Series 5 et je vous raconterai tout dans les prochaines minutes.

Analyse vidéo de la série 5 d’Apple Watch

Conception et écran

Le design de la série 5 des Apple Watch est le même que celui de la série 4 et j’aime particulièrement le format. Parce qu’il est carré, l’écran est plus grand et le boîtier peut être plus compact : la version 40 mm me va bien sur mon poignet fin, mais même la version 44 mm ne ressemble pas à la montre Faustão. Elle est également réversible, de sorte que ceux qui utilisent la montre intelligente sur leur bras droit peuvent laisser les boutons physiques face à leur main, ce qui facilite l’accès.

Le bracelet sport le plus populaire de tous rend les montres Apple Série 5 confortables, légères et sûres à votre bras. Comme le design du boîtier de la montre est très neutre, vous pouvez porter la même smartwatch lors d’occasions plus formelles en changeant simplement de bracelet ? le style milanais, avec son tissage en acier inoxydable et son fermoir magnétique, est pratique et élégant, à condition que vous soyez prêt à dépenser la 849 qu’Apple vous demande.

L’écran OLED de la série 5 des montres Apple a une excellente définition et une très forte luminosité, ce qui contribue à augmenter la puissance de la batterie, mais permet de très bien voir en plein soleil. Comme le watchOS possède des animations fluides, des écrans bien organisés et une interface à fort contraste entre les éléments, l’expérience utilisateur est très bonne et probablement la meilleure du marché.

Une petite innovation par rapport à la génération précédente est que l’écran peut toujours rester allumé, affichant l’heure, les prévisions météorologiques et d’autres informations sur l’écran. L’accéléromètre Apple Watch était déjà assez intelligent et permettait d’allumer l’écran chaque fois que j’en avais besoin, mais cette fonction rend l’utilisation de la montre plus naturelle, surtout lorsque vous avez les mains pleines, que vous tapiez ou fassiez de l’exercice.

  Apple va lancer de nouveaux iPad et iPad Mini avec des écrans plus grands

Logiciel

Sur les téléphones mobiles, la lutte entre Android et iOS est bien équilibrée : le choix entre l’un et l’autre dépend plus de vos préférences personnelles que de toute autre chose. Dans le domaine des montres intelligentes, l’histoire est différente : watchOS est toujours supérieur à Tizen, surtout dans les applications tierces ; à Wear OS, qui est le Windows Phone de Google et qui n’a pas démarré depuis cinq ans ; et aux plateformes Garmin et Fitbit, qui sont bonnes dans ce qu’elles proposent de faire, mais pas dans les montres intelligentes à usage général.

Tout dans watchOS fonctionne rapidement et s’intègre bien avec votre iPhone, mais vous devez vous couper de l’écosystème Apple. Vous voulez courir en écoutant de la musique à travers l’horloge ? La seule façon de stocker votre bibliothèque dans une mémoire interne de 32 Go (deux fois la taille du modèle précédent) est de vous abonner à Apple Music. Vous voulez rivaliser avec vos amis ? L’application Activity ne partage pas les données avec Strava ou un autre service tiers. Et le talkie-walkie, bien sûr, ne fonctionne qu’avec des amis qui ont aussi une Apple Watch.

Bien sûr, vous pouvez simplement entrer dans l’App Store et installer le Citymapper pour calculer les itinéraires des transports publics ; Strava ou iSmoothRun pour enregistrer vos activités physiques ; Spotify pour contrôler la musique de votre téléphone ; ou Carrot pour consulter les prévisions météorologiques. Mais les applications natives d’Apple ont toujours tendance à être plus rapides, plus efficaces et plus stables, donc vous devriez probablement les utiliser vous-même.

Santé et forme physique

Depuis deux ans, Apple accorde une plus grande attention à la santé, et la série 5 d’Apple Watch a apporté des avancées dans ce domaine. Par contre, l’électrocardiogramme ne fonctionne toujours pas sur les montres vendues en France ? et Apple ne donne aucun signe qu’il est en pourparlers avec Anvisa pour lancer cette fonction. Et l’une des nouvelles fonctionnalités, la boussole, a une utilité très discutable : elle pourrait être beaucoup mieux utilisée si elle était intégrée à l’application Exercice pour guider ceux qui pratiquent la course sur piste, par exemple.

Mais le décor est bon. C’est parce que, depuis la dernière génération, Apple Watch est équipé d’excellents capteurs. Le lecteur de battements de cœur est fiable ? pas autant qu’un bracelet, mais dans les limites de ce que j’attends d’un bon capteur de poignet, sans avoir d’erreurs de lecture persistantes ou de chutes brutales comme dans les montres moins chères, par exemple.

  Fox est une autre chaîne qui bloque Google TV

Le GPS est précis et ne se perd pas dans les montres sportives, en partie parce qu’Apple a mis au point un bon algorithme d’itinéraire. Lors d’un entraînement de course de 15 km le week-end dernier, j’ai couru avec l’Apple Watch Series 5 sur le bras gauche et un Garmin Fenix 5s sur le bras droit. Les deux étaient bien à l’intérieur du parc d’Ibirapuera et du Parque do Povo, mais Garmin a roulé dans les hauts bâtiments de Faria Lima et sur les passerelles près de JK Iguatemi Shopping, tandis qu’Apple Watch a enregistré le bon itinéraire.

D’autre part, les énigmes de parcours peuvent mal tourner. Un mauvais point est que, contrairement aux montres sportives avec GPS, qui captent d’abord le signal et ne commencent l’activité qu’ensuite, Apple Watch se contente de compter à rebours et commence à enregistrer l’exercice, même si le GPS n’est pas encore prêt ? watchOS essaie de deviner son itinéraire initial en se basant sur la cadence passée, mais cela tend à être moins précis.

Pour être meilleur, la demande d’exercice pourrait être plus complète. Il devrait suffire à la plupart des gens, qui courent ou pédalent juste pour le plaisir, mais ne rencontrera pas ceux qui font des entraînements par intervalles ou avec des variations de rythme programmées, par exemple. Ces formations, qui peuvent toujours être programmées dans des montres de Garmin, Polar et d’autres marques traditionnelles, nécessitent de rechercher une application tierce dans l’App Store.

Batterie

La pile de l’Apple Watch Series 5 est toujours la même (c’est-à-dire qu’elle est moyenne à mauvaise). Dans mes tests, lors d’une course de 10 km en 1h, en écoutant des chansons Apple Music hors ligne avec un casque Bluetooth et avec l’écran toujours allumé, la batterie est passée de 99% à 75%. Il suffit de faire un demi-marathon en écoutant de la musique, mais un marathon serait serré. Et si vous courez pendant plus d’une heure le matin, vous risquez de ne pas arriver à la fin de la journée avec une charge.

Les jours où je ne faisais pas d’activité physique avec le GPS, la batterie Apple Watch Series 5 arrivait toujours la nuit avec quelque chose entre 30 et 40 % de charge ? c’est-à-dire qu’il y avait une baisse par rapport à la Series 4, qui atteignait jusqu’à 50 % de la batterie en fin de journée. En éteignant l’écran toujours actif, l’autonomie était similaire à celle de la génération précédente, mais cela prend aussi l’une des rares nouveautés du modèle de cette année.

  Steve Jobs affirme que les suicides à Foxconn sont inférieurs à la moyenne.

Cela en vaut-il la peine ?

Bien qu’elle soit loin d’être parfaite et qu’elle n’apporte pas beaucoup de nouvelles fonctionnalités, la série 5 des montres Apple est toujours la meilleure montre intelligente du marché. Oui, il existe des montres avec de meilleures piles (bien meilleures, d’ailleurs). Oui, il existe des montres plus complètes pour les activités physiques. Et il existe aussi des montres beaucoup plus abordables. Seulement, pour l’ensemble de l’œuvre, le choix est logique. Le fait qu’Apple soit le fabricant de montres intelligentes qui vend le plus, même si elle facture plus cher que les autres, n’est pas une simple coïncidence.

Le facteur “compagnon de santé” est très fort dans Apple Watch – pas étonnant que l’une des nouvelles fonctionnalités mises en avant par Apple soit le fait qu’elle puisse passer des appels d’urgence partout dans le monde sur la version 4G, même sans l’iPhone à proximité et sans avoir un forfait mobile contracté. La détection des chutes, la surveillance du bruit et le lecteur de battements de cœur toujours actif sont également de grands attraits.

Côté style de vie, le fait qu’Apple Watch soit suffisamment polyvalente pour fonctionner en toute occasion, grâce à son design neutre et à ses nombreuses options de bracelet, compte également des points pour qu’elle soit vue partout et devienne une publicité pour elle-même. Et les fonctions de communication, le paiement avec Apple Pay, l’interaction avec les notifications et autres fonctionnent tout simplement ; il n’y a pas grand-chose à redire.

Les Apple Watch Series 5 restent un produit coûteux (et le seront toujours). Mais pour ceux qui peuvent dépenser des milliers de euros pour une montre, il est difficile de le regretter.

Spécifications techniques

  • Batterie : jusqu’à 18 heures ;
  • Connectivité : 3G, 4G LTE (bandes 3 et 7), GPS, Glonass, Galileo, QZSS, Wi-Fi 802.11n, NFC (Apple Pay), Bluetooth 5.0 ;
  • Dimensions : 40x34x10,74 mm ;
  • Mémoire interne : 32 Go ;
  • Poids : 30,1 grammes (sans bracelet, en aluminium) ;
  • Plate-forme : watchOS 6.0.1 ;
  • Processeur : Apple S5 à double cœur ;
  • Capteurs : accéléromètre, gyroscope, luminosité, baromètre, capteur cardiaque optique, capteur cardiaque électrique, boussole ;
  • Affichage : OLED LTPO toujours allumé avec une résolution de 394×324 pixels et une sensibilité à la pression (Force Touch).
  • A propos de l'auteur

    Ronan

    Le Breton de l'équipe ! Développeur back-end dans une startup française. Internet des objets, domotiques, mes sujets de prédilection sont vastes. #teamLinux sur PerlmOl

    Laisser un commentaire