Technologie

Des drones ont été utilisés pour faire passer en contrebande 260 millions d’iPhones vers la Chine

La contrebande de produits électroniques n’est pas un phénomène qui n’existe qu’en France. Même en Chine, où il existe plusieurs usines et où les prix sont plus compétitifs, les autorités doivent s’attaquer au transport illégal de marchandises. Pour expédier ces produits, les criminels utilisent les moyens les plus divers, tels que… des drones.

La semaine dernière, la police de la ville de Shenzhen a arrêté 26 personnes accusées d’avoir utilisé deux drones pour envoyer des iPhones de Hong Kong en Chine. Le plan était basé sur la connexion de deux bâtiments situés à la frontière avec un câble de 200 mètres attaché aux drones. Grâce au câble, il était possible de transporter des sacs avec les téléphones portables.

Selon les autorités, l’opération s’est déroulée à l’aube et avait la capacité de transporter environ 15 000 avions par jour. On estime que la contrebande a totalisé quelque 500 millions de yuans (l’équivalent de 261 millions).

  La Chine développe une arme laser capable de faire tomber un drone en cinq secondes

C’est le premier cas où des drones ont été utilisés en Chine pour envoyer des produits illégalement. Pour lutter contre ce type de contrebande, la police locale utilisera également ces dispositifs et surveillera les activités suspectes.

A propos de l'auteur

Véronique

La trentaine, maman de deux petits monstres de 10 ans. Je pèse chaque jour le pour et le contre dans l'utilisation des écrans pour mes bambins !
J'écris souvent depuis les transports en commun (#teamTablette).

Laisser un commentaire