Technologie

Solo Pro Beats : annulation du bruit, robustesse et prix élevé

Annoncé en octobre 2019, le Beats Solo Pro s’est donné pour mission d’être l’un des produits les plus remarquables de la marque qui, depuis 2014, appartient à Apple. Mais aussi l’un des plus chers : en France, les écouteurs ont été lancés en janvier avec un prix officiel de 2 499.

Pour cette valeur, ces écouteurs sans fil offrent une réduction active du bruit, une finition robuste, une autonomie de 22 heures (ou 40 heures si l’annulation du bruit est désactivée), la compatibilité Siri, diverses fonctionnalités (comme l’arrêt automatique lorsque les écouteurs sont pliés) et, bien sûr, une grande qualité sonore.

Est-ce le cas ? Je teste Beats Solo Pro depuis trois semaines et je vous dirai dans les prochaines lignes si le logiciel tient ses promesses.

Beats Solo Pro Analyse vidéo

Design et confort

Disponible en six couleurs – bleu foncé, bleu clair, rouge, ivoire, gris et noir -, Beats Solo Pro a un design qui ne diffère pas beaucoup des modèles précédents de la marque, tels que Beats Studio 3 Wireless et Beats Solo 3 Wireless.

Mais cela n’enlève rien à son attrait, car quand on prend les écouteurs pour la première fois, on se rend compte tout de suite que les écouteurs sont bien finis.

Cela commence par la tige, qui est en plastique à l’extérieur mais en aluminium à l’intérieur, un détail qui donne au produit une grande résistance. Pour que vous ayez une idée, lors de l’événement de lancement en France, un cadre de Beats a même tordu les écouteurs comme s’ils étaient un morceau de tissu.

Malgré cela, les écouteurs n’ont pas été cassés ni bouclés. Je n’ai pas eu le courage de reproduire le même test, mais le message était le suivant : si une personne sans méfiance s’assoit dessus ou si un enfant décide de les ramasser pour « faire de l’art », les chances de survie de Beats Solo Pro sont grandes.

Le confort est garanti par une couche caoutchoutée à l’intérieur de la tige et par des coussins qui ne recouvrent pas complètement les oreilles, mais qui s’y moulent très bien.

Le confort est garanti, mais dans une certaine mesure. En fait, les oreillers sont assez confortables. Beats affirme qu’ils sont plus épais que les modèles précédents et offrent un contact beaucoup plus important avec les oreilles.

Par contre, je n’ai pas trouvé la canne aussi confortable. Si je l’expose complètement, je la sens pendre vers l’avant ; si je rétrécis l’ouverture, je sens la tige s’appuyer contre le haut de ma tête. Ce n’est pas vraiment un problème sérieux ? je m’y suis vite habitué ? mais j’ai eu l’impression que Beats n’aime pas beaucoup les grosses têtes comme moi.

Cette caméra génère des images de 400 mégapixels avec 2,4 Go chacun

Connectivité et caractéristiques

Comme les AirPods, le Beats Solo Pro a été équipé de la puce Apple H1. Grâce à elle, la connexion des écouteurs à l’iPhone (je l’ai testée avec un iPhone XR) est facile et immédiate : il suffit d’ouvrir la tige pour que les écouteurs s’allument et soient immédiatement reconnus par l’appareil ? aucune application ne doit être installée.

La connexion, basée sur Bluetooth 5.0 classe 1, est stable. J’ai laissé mon iPhone dans la chambre et je me suis promené dans la maison avec les écouteurs. Je n’ai pas du tout remarqué de chute ou d’échec dans la connexion. Non pas que ma maison soit grande, mais il était clair pour moi que la déconnexion ne se fera que si vous vous éloignez trop du téléphone. Le capitaine Obvious est d’accord.

Et, oui, le Beats Solo Pro est compatible avec Android. J’ai installé l’application Beats sur une moto Z2 Play war old. Les écouteurs ont très bien fonctionné avec l’appareil, ainsi qu’avec l’iPhone : la qualité de la connexion est la même, ainsi que la reconnaissance des commandes (je suis déjà dessus).

Mais il y a deux nouvelles qui ne sont pas forcément bonnes. La première est que le Beats Solo Pro ne dispose pas d’une connexion par câble de 3,5 mm. La seconde est que les écouteurs doivent être rechargés via le port Lightning.

Lorsque j’ai demandé à Beats pourquoi elle n’avait pas mis en place une connexion USB-C, la société a fait valoir que la foudre était déjà très répandue sur le marché alors que l’USB-C était encore en cours d’adoption par l’industrie.

Il y a encore un fonds de raison. Le problème est que, du moins en France, les câbles de paratonnerre sont généralement chers. Je préfère l’USB-C.

Notez qu’à côté de la porte Lightning se trouve un « petit trou ». C’est la LED qui indique quand le casque est allumé (blanc) ou en cours de recharge (rouge). Ne vous inquiétez pas : c’est très discret. On ne dirait pas que vous donnez des flèches.

Quant aux caractéristiques, vous en connaissez déjà une : dépliez les écouteurs et ils s’allumeront automatiquement ; pliez-les pour les éteindre.

Il y a plus. Vous avez peut-être remarqué que le Beats Solo Pro n’a qu’un seul bouton physique sur le côté gauche. Il est utilisé pour activer ou désactiver l’annulation du bruit (je le mentionnerai dans le prochain sujet).

Ce que les images ne montrent pas clairement, c’est que le cercle avec la marque de Beats sur le téléphone de droite est « cliquable », c’est-à-dire qu’il fonctionne aussi comme un bouton. Les commandes qu’il accepte sont très utiles. Une fois que vous les avez appris, vous ne les lâchez plus :

  • Appuyez sur la partie supérieure du cercle pour augmenter le volume ;
  • Appuyez sur la touche inférieure pour diminuer le volume ;
  • Appuyez une fois sur le centre du cercle pour interrompre la lecture ;
  • Appuyez deux fois de suite sur le centre pour faire avancer la musique ;
  • Appuyez trois fois de suite pour revenir en arrière ;
  • Une longue pression au centre active Siri ou, dans le cas d’Android, Google Assistant.
  • Youtuber crée un robot aspirateur qui monte les escaliers

    Vous pouvez également activer l’Apple Assistant en disant simplement « et voilà, Siri ». Une autre possibilité est de répondre aux appels sans enlever votre casque : appuyez sur le « b » de Beats une fois pour répondre à l’appel ; appuyez à nouveau pour y mettre fin. Les microphones de l’appareil garantissent la conversation. La qualité de la voix est bonne.

    À quelques exceptions près pour la fonction de marche arrière (je pense que je deviens un peu bogué avec tant de clics), toutes ces commandes ont bien fonctionné lors de mes tests, tant sur l’iPhone que sur Android. Cela s’ajoute au fait que le temps d’assimilation est court : en moins d’une heure, je m’étais déjà habitué à eux.

    Qualité du son, suppression du bruit et batterie

    Inutile de compter sur ces fonctionnalités si les écouteurs n’ont pas une bonne qualité audio, n’est-ce pas ? Oui, c’est vrai. Comme je suis habitué aux écouteurs intra-auriculaires avec renforcement des basses, je dois avouer que j’ai été surpris par Beats Solo Pro, mais seulement au début.

    La priorité semble se porter sur les médias. Mais les écouteurs jouent de la basse, oui. Pas avec beaucoup d’intensité, mais ils le font. En règle générale, il y a un équilibre ici afin de ne pas rendre les chansons trop fortes, ni les basses si elles ressortent au point d’annuler des détails dans les chansons.

    Vous pouvez entendre clairement la guitare, la basse, les rythmes, les différents types de voix et même des instruments ou des effets sonores discrets. Donc, oui, la qualité du son est assez bonne. Mérite, en partie, de l’réduction active du bruit que Beats appelle Pure ANC.

    Ce type de technologie émet des ondes qui « annulent » les sons extérieurs. Beats affirme qu’il combine l’utilisation de microphones dans les écouteurs pour détecter les bruits extérieurs avec des algorithmes qui surveillent constamment l’environnement pour appliquer le niveau d’annulation le plus approprié pour chaque instant.

    À l’intérieur de la maison, l’annulation du bruit faisait l’éloge du son de la télévision et m’empêchait d’écouter le clavier de l’ordinateur pendant que je travaillais. Dans la rue, je n’ai pratiquement pas entendu de bruits provenant des véhicules ? à l’exception des motos à échappement modifié pilotées par descerebrados.

    Vous pouvez activer ou désactiver l’annulation du bruit de Beats Solo Pro en appuyant sur le bouton physique situé sur l’écouteur gauche. Si vous êtes dans la rue ou si quelqu’un à côté de vous vous appelle, vous pouvez activer le mode « transparence », qui active rapidement les microphones pour vous permettre d’entendre ce qui se passe autour de vous. Très utile.

    Et comment se présente la batterie au milieu de tout cela ? Eh bien, Beats parle de 22 heures d’réduction active du bruit et de 40 heures si cette fonction est désactivée.

    Galaxy Watch Active et Galaxy Fit sont lancés par Samsung avec un accent sur les exercices

    Si ces estimations ne sont pas exactes, elles s’en rapprochent. Dans mes tests, j’ai compté une utilisation moyenne d’une heure et demie par jour, toujours avec l’annulation du bruit activée. Je n’ai eu besoin de recharger les écouteurs qu’au début de la troisième semaine d’utilisation, lorsque la charge a finalement atteint 10 %.

    Le temps de charge de 8% à 100% était de 1h50min, mais il existe un mode « je suis pressé », officiellement appelé Fast Fuel : avec lui, il est possible d’obtenir une charge pour une utilisation allant jusqu’à trois heures avec seulement 10 minutes de branchement.

    Écoutez, je n’en doute pas : dans le test que j’ai fait, ce court intervalle a suffi pour faire passer la batterie de 8 à 24 %.

    Le jeu Beats Solo Pro en vaut-il la peine ?

    J’ai vu beaucoup de gens se plaindre de la fragilité ou du mauvais son des casques Beats. Que ces problèmes existent ou non dans les modèles précédents, le fait est que dans le Solo Pro, le souci de la qualité est perceptible : le modèle apporte une finition robuste, une gamme considérable de fonctionnalités, une grande qualité sonore, une batterie durable et, en point d’orgue, une réduction active du bruit.

    Non pas que le produit soit parfait. Peut-être que c’est juste moi, mais j’espérais que ce serait plus confortable. En outre, je pense que le port USB-C serait beaucoup plus pratique que Lightning, après tout, Beats Solo Pro fonctionne aussi (et bien) avec Android.

    Mais le problème est le prix demandé : 2 499 est un chiffre très élevé, même si l’on considère toutes les ressources offertes. Ne croyez pas qu’il n’y a qu’en France : aux États-Unis, les téléphones ont été lancés pour 299,95 euros et les gens se plaignent aussi de leur prix.

    Dans le résumé de l’opéra, Beats Solo Pro s’avère être une grande demande, mais pour ceux qui n’ont pas de restrictions budgétaires ou qui peuvent le trouver en promotion. Pour les autres cas, il y a plus d’options en France, également avec l’annulation du bruit, qui peut casser un gallon. Le Sony WH-XB900N en est un bon exemple.

    Spécifications techniques

  • Type : oreillettes, sans fil, avec réduction active du bruit
  • Connectivité : Bluetooth 5.0 classe 1 avec puce Apple H1, Éclair
  • Batterie : autonomie jusqu’à 22 heures avec annulation du bruit ou 40 heures sans
  • Capteurs : accéléromètre avec détection de mouvement, accéléromètre avec détection de la voix, microphones à double faisceau
  • Compatibilité : iPhone 8 ou supérieur, iPod touch de 7e génération, iPad Pro, iPad de 5e génération ou supérieur, iPad Air de 3e génération, iPad mini de 5e génération, Android 7.0 ou supérieur
  • Contrôles : bouton d’annulation du bruit et de déconnexion sur l’écouteur gauche ; contrôle du volume et lecture sur l’écouteur droit
  • Hauteur : 17,9 cm
  • Poids : 267 g
  • A propos de l'auteur

    Ronan

    Ronan

    Le Breton de l'équipe ! Développeur back-end dans une startup française. Internet des objets, domotiques, mes sujets de prédilection sont vastes. #teamLinux sur PerlmOl

    Laisser un commentaire