Informatique

Attendez-vous à une nouvelle génération de cahiers (enfin) avec le projet Athena

En direct de Las Vegas ? Vous vous souvenez des ultrabooks ? Ils sont surtout connus comme une catégorie d’ordinateurs portables légers, plus fins et plus alimentés par batterie, mais ils faisaient en fait partie d’un programme d’Intel visant à encourager les fabricants à lancer de nouveaux formats d’ordinateurs portables. Toute personne répondant aux spécifications fixées par Intel (qui sont devenues plus strictes chaque année) pouvait coller un tel label sur ses produits.

Puis, presque dix ans plus tard, nous aurons quelque chose comme ça : le projet Athena. Selon Intel, il s’agit d’un programme d’innovation qui définit et vise à aider à mettre sur le marché une nouvelle catégorie d’ordinateurs portables avancés. En gros, ces ordinateurs portables auront pour principaux piliers la batterie et la connectivité (toute ressemblance avec une annonce récente de Qualcomm n’est pas une simple coïncidence).

Parmi les conditions requises pour participer au projet Athena figurent une autonomie de batterie d’une journée complète, afin de donner à l’utilisateur la “confiance nécessaire pour laisser le chargeur à la maison”, et une plateforme permettant de maintenir la machine “toujours connectée de manière rapide et fiable”, ce qui se traduit par des ordinateurs portables avec connexion 5G. Intel n’a pas encore publié les spécifications exactes ; le concours promet jusqu’à 25 heures d’autonomie.

  Intel travaille sur un processeur à 48 cœurs pour les smartphones et les tablettes

Et quoi d’autre ? Intelligence artificielle pour “assister, filtrer, adapter et optimiser de manière proactive le système” ; pour être “prêt à l’emploi avant vous”, ce qui indique un mode de veille plus intelligent du système d’exploitation (téléchargement de courriels et de notifications même lorsque le couvercle du portable est fermé, par exemple) ; et plus de “performance et de réactivité”. (avec un peu de chance, les disques durs seront interdits).

Comme pour les ultrabooks, les spécifications deviendront plus strictes chaque année ; les entreprises participeront à un écosystème pour accélérer le développement de nouveaux composants de portables ; et les produits passeront par un processus de certification pour s’intégrer dans le projet Athena.

Les premiers ordinateurs portables seront mis sur le marché à partir du deuxième semestre, avec les systèmes d’exploitation Windows ou Chrome OS. Sur scène, Dell a montré un prototype basé sur XPS 13 qui est en cours de développement pour le projet Athena, sans en révéler les détails. En outre, des fabricants comme Acer, Asus, Google, Lenovo, Microsoft et Samsung se sont lancés dans cette initiative.

  Adobe publie les bêtas de Flash 10.1 et Air 2.0

Qu’en est-il de Lakefield ?

D’accord, mais comment Intel va-t-elle aider à fabriquer ces ordinateurs portables ? Une des possibilités est avec ce qui a été officiellement baptisé ce lundi (7) de Lakefield. C’est cette minuscule carte mère, de la taille de cinq pièces de monnaie :

Lakefield est une plateforme hybride, qui rappelle beaucoup les puces des smartphones d’aujourd’hui. C’est un penta-core : il y a un noyau haute performance, basé sur l’architecture Sunny Cove de 10 nanomètres, et quatre autres à faible consommation d’énergie, les mêmes que ceux utilisés dans Intel Atom. Les tâches les plus lourdes restent à Sunny Cove, tandis que les couleurs économiques permettent de faire fonctionner le tout plus longtemps.

La carte mère est également équipée d’une puce graphique et d’interfaces mémoire. Comme il est très compact, il permet aux fabricants de l’utiliser dans des ordinateurs portables plus légers, plus fins et, surtout, plus alimentés par des piles (exactement l’un des piliers du projet Athena).

  Squeeze : libérer de l'espace sur le disque dur du Mac sans supprimer de fichiers

La plate-forme sera mise en place pour tous les fabricants intéressés “cette année”.

PerlmOl s’est rendu à Las Vegas sur invitation d’Intel.

A propos de l'auteur

Ronan

Le Breton de l'équipe ! Développeur back-end dans une startup française. Internet des objets, domotiques, mes sujets de prédilection sont vastes. #teamLinux sur PerlmOl

Laisser un commentaire