Informatique

Intel confirme les processeurs Ice Lake de nm à juin (enfin)

Après de nombreuses promesses et rumeurs, le climat est “au beau fixe” : lors d’une conférence avec des investisseurs, Intel a confirmé que les processeurs seront envoyés aux fabricants à partir de juin. Cette annonce marque l’arrivée officielle d’Intel dans le segment des puces de 10 nanomètres.

Les nouveaux processeurs seront transformés en ordinateurs portables. Intel elle-même a signalé que nous n’aurons que des puces de 10 nanomètres pour les ordinateurs de bureau et les serveurs à partir de 2020 ? et regardez là.

Les livraisons commençant en juin, la société espère que les fabricants pourront préparer les premiers ordinateurs portables de la famille Ice Lake pour les ventes de fin d’année. En outre, les prévisions correspondent à la promesse de l’entreprise de remédier à la pénurie d’unités centrales sur le marché, un problème qui perdure depuis 2018.

Les premiers processeurs de 10 nanomètres seront probablement la série Ice Lake-U à faible consommation d’énergie, destinée aux ordinateurs portables ultra-portables et convertibles.

  Asus annonce les ZenBook 13, 14 et 15 avec des bords très fins sur l'écran

Dans tous les cas, les puces Ice Lake seront basées sur la microarchitecture Sunny Cove, qui promet des avancées importantes telles que la capacité à traiter davantage d’instructions en parallèle, la prise en charge de plus grandes quantités de cache, la compatibilité native avec des normes telles que Wi-Fi 6 et Thunderbolt 3, une plus grande agilité dans les tâches de intelligence artificielle, etc.

Un autre attribut pertinent est l’intégration avec les nouveaux GPU intégrés Intel Gen11. Ils apporteront un support natif pour le codec H.265 (HEVC), les résolutions 4K et 8K, et la norme HDR, par exemple.

Mais la principale promesse est d’augmenter les performances des jeux. Non pas que les GPU Gen11 soient conçus pour fonctionner comme des cartes graphiques dédiées, mais nous pouvons nous attendre à une plus grande réactivité graphique qu’avec le Gen9 actuel.

Les puces de 7 nanomètres arrivent en 2021

La promesse d’Intel de lancer ses premières puces à processeur de 7 nanomètres en 2021 n’est pas la moindre. Ce sera la première fois que l’entreprise utilisera l’ultraviolet extrême (EUV), un type de lithographie basé sur une très courte longueur d’onde qui, en tant que telle, est idéale pour les puces très miniaturisées.

  Les Macs équipés de processeurs ARM pour iPhone sont prévus pour 2021

Ici, la proposition sera différente de la proposition habituelle : Intel parle de lancer initialement un GPGPU pour les centres de données, en gros, un GPU qui effectue des tâches de vision artificielle, d’intelligence artificielle, de calcul parallèle, entre autres. Cette puce sera basée sur la future architecture Xe.

A propos de l'auteur

Zineb

Enseignante en lycée, je m'intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles technologies. #teamMac sur PerlmOl (je ne me sépare d'ailleurs jamais non plus de mon Iphone).

Laisser un commentaire