Internet

Google va pénaliser les sites mobiles avec des pop-ups ennuyeux

L’une des principales caractéristiques de Google, pour le meilleur et pour le pire, est que le moteur de recherche a le pouvoir d’influencer la façon dont les pages sont construites. Et Google a annoncé ce mardi (23) qu’il pénalisera les sites mobiles qui affichent des pop-ups en cachant le contenu de la page “”, ces petites fenêtres agaçantes avec un petit bouton “fermer” qu’on ne trouve jamais.

À partir du 10 janvier 2017, les sites dont les annonces gênent la navigation des utilisateurs auront une priorité moindre dans les résultats de recherche. Google est clair sur les pratiques qui entravent l’expérience, telles que les pop-ups qui apparaissent juste après que l’utilisateur entre sur le site depuis le moteur de recherche (ou pendant qu’il consulte la page) ou les annonces qui doivent être fermées avant d’accéder au contenu principal.

Google s’inquiétait également de combler une éventuelle faille dans les règles. L’algorithme du moteur de recherche analysera la page et découvrira s’il y a une publicité similaire à une pop-up intrusive. Ainsi, les sites qui tentent une certaine gambiarra, comme des bannières géantes occupant tout le contenu au-dessus du pli, obligeant l’utilisateur à faire défiler l’écran pour voir ce qui compte vraiment, seront également pénalisés.

  Twitter se bat pour la cohérence entre toutes les applications

Selon Google, les règles sont nécessaires car ces pop-ups sont problématiques sur les appareils mobiles, où les écrans sont plus petits… Je suis sûr que vous avez déjà accidentellement touché une bannière en essayant de presser le “X” dans le coin. Cela peut frustrer les utilisateurs car ils ne peuvent pas accéder facilement au contenu qu’ils recherchaient lorsqu’ils ont touché le résultat de la recherche”, explique Google.

Certaines pratiques ne seront pas pénalisées si elles sont utilisées de manière “responsable” selon Google. Les avis juridiques, tels que la capture des cookies et la vérification de l’âge, restent gratuits. En outre, Google permettra aux pages d’afficher des bannières qui occupent une partie raisonnable de l’écran et qui peuvent être facilement fermées ? comme les bannières qui suggèrent l’installation d’applications, en haut de la page.

Les sites auront un peu plus de quatre mois pour s’adapter aux nouvelles règles. Merci, Google.

A propos de l'auteur

Zineb

Enseignante en lycée, je m'intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles technologies. #teamMac sur PerlmOl (je ne me sépare d'ailleurs jamais non plus de mon Iphone).

Laisser un commentaire