Internet

Google à la recherche de fausses vues sur YouTube (Reuters)

Si au début les vidéos YouTube étaient presque totalement simples et amateurs, il existe aujourd’hui une multitude de chaînes bien élaborées qui déplacent beaucoup d’argent dans la publicité. Le problème est que, en gardant un œil sur ces chiffres, beaucoup de gens ont utilisé des astuces injustes pour augmenter leurs statistiques de visionnage de vidéos. Mais Google promet d’y mettre un terme.

Dans son blog sur la sécurité, l’entreprise a révélé qu’elle vérifiera régulièrement les enregistrements de visionnage de vidéos pour identifier les chiffres gonflés et corriger les statistiques. Il n’est pas exclu qu’une vidéo ou même une chaîne entière soit exclue, selon les circonstances.

Google n’a pas expliqué exactement comment il va procéder, même pour éviter que son système d’audit ne soit contourné, mais l’entreprise connaît déjà les techniques utilisées pour mettre les vues à l’échelle.

Il s’agit notamment de la location de sites pour ouvrir une nouvelle fenêtre (pop-under) avec une vidéo qui s’exécute automatiquement, de la création de mises en page trompeuses pour faire jouer à l’utilisateur une vidéo intégrée dans une page, et de la diffusion de liens qui attirent l’attention sur un problème mais redirigent vers une adresse sur YouTube.

  Microsoft s'en prend à Google Apps dans une nouvelle vidéo

Les chiffres gonflés peuvent être utilisés à plusieurs fins : pour augmenter les montants facturés pour la publicité sur la page vidéo, pour donner l’impression qu’une chaîne est plus populaire qu’elle ne l’est en réalité et même pour rendre quelqu’un célèbre, par exemple.

Google alerte également les entreprises qui promettent d’aider à rendre une chaîne ou une vidéo largement accessible, mais qui utilisent en fait certaines de ces techniques pour présenter des statistiques convaincantes mais irréalistes.

La société estime que seule une fraction des vidéos devrait être passée au “peigne fin”. L’annonce de l’audit, en fin de compte, sert davantage d’alerte pour ceux qui ont envisagé d’utiliser un artifice trompeur.

A propos de l'auteur

Véronique

La trentaine, maman de deux petits monstres de 10 ans. Je pèse chaque jour le pour et le contre dans l'utilisation des écrans pour mes bambins !
J'écris souvent depuis les transports en commun (#teamTablette).

Laisser un commentaire