Internet

Les participants à Pwn2Own ne peuvent toujours pas casser le Chrome

En février, Google a annoncé une incitation considérable pour les hackers participant au concours Pwn2Own, qui se déroule pendant la conférence CanSecWest. C’est dans le cadre de ce concours que les participants doivent découvrir et utiliser un défaut de navigateur de leur choix pour gagner l’ordinateur sur lequel il est installé, ainsi que certains ordinateurs verts. Mais pour ceux qui pourraient pirater Chrome et son système homonyme, le prix serait plus élevé : 20 000 euros et un Cr-48 de plus avec Chrome OS en fonctionnement. Mais personne n’a encore pris l’argent.La raison principale pour laquelle le jackpot est toujours intact est assez simple : personne n’a essayé. Seuls deux participants se sont inscrits pour tenter de briser la sécurité de Chrome. Le premier était un hacker nommé Moatz Khader et le second était un groupe anonyme nommé Team Anon. Khader ne s’est pas présenté à l’heure prévue pour sa démo et la Team Anon a décidé de se concentrer sur les vulnérabilités du système BlackBerry.

  Vous pouvez désormais dicter des messages dans WhatsApp et Telegram en utilisant Google Now

Entre-temps, Safari 5.0.4 et Internet Explorer 8 ont été piratés comme d’habitude, et ce dès le premier jour de la conférence, qui a débuté hier. Le navigateur d’Apple a été battu par une société de sécurité française appelée Vupen, et le navigateur de Microsoft a vu sa protection brisée par le chercheur américain Stephen Fewer. Selon le calendrier des événements, Firefox 3.6 devrait également tomber en panne cette semaine, mais personne ne semble vouloir s’en prendre au navigateur de Google.

A propos de l'auteur

Zineb

Enseignante en lycée, je m'intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles technologies. #teamMac sur PerlmOl (je ne me sépare d'ailleurs jamais non plus de mon Iphone).

Laisser un commentaire