Logiciels

Google va exiger la mise en place d’Android sur les téléphones portables après janvier 2020

Android est un logiciel libre et peut être utilisé par n’importe quelle entreprise, mais le Google a certaines exigences pour mettre en ligne le Play Store et des applications comme Gmail et YouTube : l’une des règles stipule qu’après le 31 janvier 2020, seuls les appareils avec Android 10, et non avec Android 9 Pie seront autorisés. En outre, Google exige le bien-être numérique et la compatibilité avec la norme de chargement Power Delivery via le port USB-C.

Les développeurs XDA ont obtenu la dernière version des exigences GMS (Google Mobile Services) que les fabricants doivent respecter pour inclure le Play Store et les Play Services dans leurs produits.

Dans le document, Google dit qu’il cessera d’approuver les appareils avec Android 9 Pie après le 31 janvier 2020. À partir de cette date, seul Android 10 sera accepté sur les nouveaux smartphones et tablettes.

Qu’en est-il des dispositifs déjà lancés ? Dans ce cas, le délai est plus long : Google autorisera la mise à niveau vers Android 9 Pie jusqu’au lancement d’Android 11 R, qui devrait avoir lieu en août 2020. Après cela, le fabricant devra passer directement à une version plus récente (comme Android 10) ou ne fournir que des correctifs de sécurité.

  LineageOS 17.1 avec Android est disponible pour 52 téléphones portables et tablettes

En outre, Google exige que tout appareil mis sur le marché après le 3 septembre 2019 soit doté d’une fonction de bien-être numérique, soit la norme Android, soit une solution personnalisée. Il est essentiel d’avoir un panneau indiquant le temps d’utilisation de chaque application, la possibilité de définir des minuteries pour les applications, et quelque chose de similaire à Relax (qui active le mode ne dérange pas à des heures précises).

Cette règle s’applique aux nouveaux téléphones et tablettes commercialisés sous Android 9 Pie ou Android 10, ainsi qu’aux appareils mis à jour avec l’une de ces versions après le 3 septembre.

Google a établi une règle pour les appareils équipés d’un port USB-C

Enfin, Google crée une nouvelle exigence : tout appareil doté d’un port USB-C doit être compatible avec la norme de chargement rapide USB-C PD (Power Delivery). Cette technologie est capable de fournir jusqu’à 100 W de puissance, mais a été laissée de côté par certains fabricants, qui préfèrent adopter des solutions propriétaires.

  YouTube ajoute un bouton pour sauter les publicités vidéo sur les téléphones portables

L’Android Authority a fait le test et a constaté, par exemple, que OnePlus 6T atteint 15,54 W avec le chargeur livré dans la boîte, et seulement 7,23 W avec un chargeur PD USB-C. Le LG V30 atteint près de 15 W avec l’accessoire propriétaire, et seulement 4,89 W avec un câble et un connecteur qui répondent aux normes de Power Delivery.

Or, l’une des exigences de GMS est la suivante

Les nouveaux appareils lancés à partir de 2019 avec un port USB de type C DOIVENT assurer une interopérabilité complète avec les chargeurs compatibles avec les spécifications USB et dotés du connecteur USB de type C.

Il est à noter que les appareils Android avec microUSB peuvent toujours être lancés, et n’ont pas besoin d’être compatibles avec USB PD. Nous verrons probablement l’effet de ces nouvelles règles sur les téléphones portables et les tablettes lancées en 2020.

A propos de l'auteur

Zineb

Enseignante en lycée, je m'intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles technologies. #teamMac sur PerlmOl (je ne me sépare d'ailleurs jamais non plus de mon Iphone).

Laisser un commentaire