Logiciels

Microsoft ouvre une division de projets open source

Microsoft collabore depuis longtemps avec des projets à source ouverte. Récemment, il a été rapporté que le fabricant de Windows était l’un des 20 premiers contributeurs au noyau Linux. Hier (12/4), la société de Redmond a fait un pas de plus vers le logiciel libre : elle a créé une filiale axée sur les normes et les produits à source ouverte.

La division Technologies ouvertes de Microsoft est issue de l’équipe des stratégies d’interopérabilité de la société et sera dirigée par le dirigeant Jean Paoli, l’un des créateurs du langage XML et défenseur du standard OOXML, adopté depuis Office 2007. Les projets open source seront une tâche quotidienne d’au moins 50 employés travaillant dans la filiale.

Microsoft a toujours été accusé par les plus fanatiques d'”entraver le développement des projets open source” et change progressivement cette image. Mais ne croyez pas que l’équipe de Steve Ballmer va adopter l’idée une fois pour toutes et ouvrir le code source de Windows, encourager l’utilisation de produits concurrents ou une sorte de truc fou ; l’entreprise fait en fait plus attention à ce qu’elle a déjà fait.

  Les messages Google peuvent supprimer les codes de sécurité après 24 heures

“Nous pensons que la filiale offrira une nouvelle façon de s’engager avec les communautés open source, d’une manière plus claire […] en servant de pont entre les technologies Microsoft et non-Microsoft”, déclare M. Paoli. Outre le développement du langage HTML5 et du protocole HTTP 2.0, Microsoft prévoit également de mettre en œuvre les langages PHP et Java dans sa plate-forme d’informatique en nuage, Windows Azure.

Le plus grand obstacle de cette division est peut-être le fait que de nombreux projets open source sont sous licence GPL, de sorte que les logiciels qui utilisent ces technologies doivent également ouvrir leur code, ce qui n’est pas exactement une bonne stratégie pour une entreprise qui a tant d’applications propriétaires. En outre, Microsoft facture des redevances élevées aux fabricants de smartphones Android, un concurrent de Windows Phone.

A propos de l'auteur

Bernard

Actuellement responsable informatique dans une PME, je bosse dans le domaine depuis une vingtaine d'année maintenant. Fan inconditionnel de DBZ, et de la triologie Die Hard. #teamWindows sur Perlmol !

Laisser un commentaire