Logiciels

Premières impressions sur les ordinateurs portables Samsung ATIV et le logiciel de synchronisation des smartphones

Samsung a présenté hier soir à Paris la gamme d’ordinateurs portables ATIV, qui vient d’arriver en France avec des prix allant de 1 299 à 3 999. Cinq modèles ont été présentés, qui répondent à différents profils d’utilisateurs, en plus du logiciel Side Sync, qui introduit de nouvelles formes d’interaction entre l’ordinateur portable et le smartphone. La présentation a également bénéficié de la participation spéciale de drones, et l’un d’entre eux a pris le carnet de notes qui manque sur l’image ci-dessus (notre incapacité à prendre une photo après son arrivée).

Tous les ordinateurs portables ont en commun un design de qualité supérieure, malgré le fait que leur châssis soit fait de matériaux différents, et le souci de garder l’épaisseur et le poids aussi faibles que possible.

Le plus simple est le ATIV Book 2, qui est disponible en deux couleurs. Le noir a un couvercle en acier brossé et le blanc a une finition nacrée. C’est le seul de la gamme à disposer d’un lecteur optique et à n’utiliser que la HD pour le stockage. C’est aussi le plus épais, avec environ 3 centimètres, et, selon la vidéo de présentation, il est très résistant : il peut se promener dans la maison dans les mains des enfants et tient le chat qui dort dessus.

Le modèle le plus simple est équipé d’un processeur double cœur AMD E1-1500 à 1,48 GHz et de 2 Go de RAM, pour un prix suggéré de 1 299 ; le plus avancé, le Core i3-3120M à 2,50 GHz et 4 Go de mémoire.

  Comment bloquer une chaîne YouTube oui, il y a une solution

Le ATIV Book 4 est un peu plus élaboré, avec un prix de 2 349, un châssis en aluminium et une finition métallique. De forme élancée, il mesure 2,29 centimètres d’épaisseur et pèse 1,8 kg. Au niveau matériel, le Core i5-3230M à 2,60 GHz et 4 Go de RAM ; une option intermédiaire pour ceux qui utilisent l’ordinateur portable pour travailler mais qui ont aussi besoin de mobilité, selon la description.

Le modèle suivant, ACTIV Book 5,  est destiné à “un consommateur exigeant”, selon la présentation, mais la configuration est intermédiaire. Il existe deux modèles et la seule différence entre eux est l’écran tactile. Sinon, le processeur est le Core i5-3337U de 1,80 GHz, 4 Go de RAM et un stockage hybride avec 500 Go sur le HD et 24 Go sur le SSD. Il coûte 2 599 euros.

Les deux modèles suivants sont ceux qui ont suscité le plus d’intérêt.

Le ATIV Book 6 est celui qui a la configuration de ligne la plus avancée, qui sort à 3.149. Avec une carte vidéo dédiée AMD Radeon HD 8870M de 2 Go et un processeur Core i5 ou Core i7 de troisième génération, il est apparu dans la vidéo de présentation fonctionnant avec un logiciel d’édition et de modélisation 3D et un jeu (je crois que c’est un de la série Call Of Duty). Et il parvient à tout faire rentrer dans un boîtier de la même épaisseur que le livre 4 de l’ATIV.

  Intel annonce la 10e génération de puces pour ordinateurs de bureau Core i9 à i3

Enfin, le “Livre 9 de l’ATIV”, star de la nuit, qui manquait sur la photo du début du post. Il dispose d’une résolution Full HD et d’un clavier avec un capteur qui régule le rétro-éclairage en fonction de la clarté de l’environnement. Il est également rapide à démarrer et à revenir de l’hibernation : il fait les deux en six et une seconde respectivement. En d’autres termes, lorsque le couvercle est fermé et qu’il est ouvert, il est déjà réveillé sans avoir à attendre. Mais sur le plan matériel, il est à l’origine de l’ATIV Book 6 : il est équipé d’un processeur Core i5, de 4 Go de mémoire, de 128 Go de stockage sur SSD et d’une carte vidéo HD Graphics 4000 intégrée, bien qu’elle soit plus chère ( 3 999).

Side Sync : intégration complète des smartphones

Outre les cahiers, une autre nouveauté a été présentée lors de l’événement : le logiciel Side Sync. Avec elle, il y a un couplage très intéressant entre les ordinateurs portables de la gamme ATIV et les smartphones Samsung avec Android.

  Nokia lance ICI les cartes pour Android, à commencer par les téléphones Samsung

Il fonctionne en connectant un câble USB entre les deux appareils. En plus du transfert de fichiers de l’un à l’autre, Side Sync comprend deux nouvelles fonctionnalités. L’un d’eux est le Phone Screen Sharing, qui crée un écran virtuel du smartphone sur l’ordinateur et permet de le contrôler avec la souris et le clavier. L’autre consiste à partager la souris et le clavier avec l’appareil mobile, comme si l’ensemble du système avait deux écrans. Ainsi, vous pouvez, par exemple, copier des liens de votre navigateur et les coller dans WhatsApp facilement.

La réponse des deux fonctions est immédiate et, pour le peu de temps que j’ai pu jouer avec le logiciel, il s’agit plus d’un complément juridique que de quelque chose qui va changer la vie de l’utilisateur moyen. Il devrait être plus utile pour les entreprises. Mais, en tout cas, c’est cool et ça marche très bien.

Side Sync est livré avec la ligne ATIV et n’est pas disponible en téléchargement, mais sera bientôt vendu à d’autres ordinateurs portables. Les machines présentées se trouvent dans les magasins de franchise.

A propos de l'auteur

Véronique

La trentaine, maman de deux petits monstres de 10 ans. Je pèse chaque jour le pour et le contre dans l'utilisation des écrans pour mes bambins !
J'écris souvent depuis les transports en commun (#teamTablette).

Laisser un commentaire