Logiciels

L’Union européenne clôt la procédure antitrust contre Microsoft

L’affaire a évolué au fil du temps. Au départ, la proposition de Microsoft était de vendre Windows 7 sans Internet Explorer en Europe. Puis le géant de Redmond a présenté l’idée d’une page dans Internet Explorer demandant aux gens de choisir leur navigateur préféré.

Cette alternative a d’abord suscité une controverse parce qu’il y aurait un ordre spécifique dans lequel les navigateurs apparaîtraient à l’écran, ce qui pourrait profiter à l’un ou l’autre navigateur. Il a alors été décidé que ces navigateurs apparaîtraient dans un ordre aléatoire.

Le fait que Microsoft ait mis ce système de choix dans Internet Explorer a également suscité une controverse. Cela aiderait le navigateur intégré à Windows. Après les plaintes, le format final serait un logiciel indépendant ne faisant pas référence à Microsoft / Internet Explorer qui n’est pas l’option choisie.

Google, Mozilla et Opera étaient le côté opposé de Microsoft dans ce cas de l’Union européenne. Ils célèbrent certainement leurs réalisations en ce moment même. [The New York Times]

  Microsoft se bat pour la fin d'Internet Explorer 6 en Chine

A propos de l'auteur

Véronique

La trentaine, maman de deux petits monstres de 10 ans. Je pèse chaque jour le pour et le contre dans l'utilisation des écrans pour mes bambins !
J'écris souvent depuis les transports en commun (#teamTablette).

Laisser un commentaire