Mobile

Galaxy J7 Metal : un intermédiaire décent, mais éclipsé par le prix

Les smartphones haut de gamme attirent peut-être encore plus l’attention, mais ce sont les appareils intermédiaires qui dominent le marché, du moins en France. D’abord parce qu’ils coûtent moins cher, évidemment. Ensuite parce que, dans la plupart des cas, la catégorie intermédiaire n’est pas synonyme de qualité inférieure. Est-ce le cas de Galaxy J7 Metal (2016) ?

Avec un écran de 5,5 pouces, un processeur Exynos 7870 Octa et 2 Go de RAM, c’est l’un des nombreux smartphones que Samsung propose actuellement en France. À première vue, le décor est convaincant, mais le prix officiel du modèle, 1 599 euros, éclipse la bonne impression initiale.

De manière prévisible,  le commerce de détail propose déjà le modèle avec des réductions. Il reste donc à voir si, dans ces conditions, Galaxy J7 Metal est une bonne affaire. Pour le savoir, j’ai testé le modèle pendant quelques jours. Je compte les détails dans cette revue.

Conception

Je ne doute pas qu’il y ait des fans de Black Sabbath ou d’Iron Maiden dans les secteurs du design de Samsung, mais le “Metal” du Galaxy J7 n’est qu’une référence au cadre en aluminium du smartphone. C’est comme si Samsung disait “ce téléphone est plus abordable, mais il a une finition haut de gamme”.

En fait, l’armature métallique confère au Galaxy J7 Metal un peu plus de robustesse et une planéité qui aide beaucoup au niveau de l’empreinte, ce qui est essentiel pour un appareil de cette taille ? la largeur est de 7,6 cm ; la hauteur, de 15,17 cm.

En termes de conception, le cadre est cependant le seul point fort. Le J7 Metal reprend le style des autres appareils de la gamme Galaxy actuelle : bouton physique à l’avant, commandes de volume sur le côté gauche, marche/arrêt sur le côté droit, module caméra légèrement surélevé à l’arrière, enfin.

Au dos, la couverture contraste avec les côtés car elle est en plastique. Mais la surface a une texture mate qui facilite l’empreinte et repousse les empreintes digitales. Lorsque vous l’enlevez, vous voyez la batterie, deux emplacements pour la micro-SIM et l’emplacement pour la microSD.

Écran

Dans la revue de Galaxy J5 Metal (le “petit frère” de J7 Metal), j’ai dit que la résolution de 1280×720 pixels représente peu pour un appareil dont le prix officiel est de près de 1300. Imaginez donc pour Galaxy J7 Metal, qui est plus cher.

Mais ce n’est pas seulement le prix. Le J7 Metal a un écran de 5,5 pouces, comme vous le savez déjà, mais il conserve la résolution de 1280×720 pixels (avec 267 ppi). Ce n’est pas une mauvaise résolution, mais si vous avez utilisé un gros smartphone avec un écran full HD, vous remarquerez qu’il y a une différence de qualité d’image, même si elle est subtile.

Au moins, l’écran est agréable à tous les autres égards. De type Super AMOLED, le panneau affiche des couleurs fortes sans exagérer la saturation (et vous pouvez toujours les ajuster dans les paramètres de l’écran), a une visualisation satisfaisante sous différents angles et niveaux de luminosité qui permettent au contenu d’être visualisé sans effort dans des environnements très lumineux.

  Samsung IceTouch est le premier lecteur mp3 transparent au monde

C’est dommage que le modèle ne soit pas équipé d’un capteur de luminosité. Dommage, non : Mauvais Samsung ! Vous devez régler la luminosité manuellement. C’est le genre d’économie qui n’a aucun sens dans cette catégorie de smartphones. Comme prix de consolation, il y a un mode appelé Externe à côté de la barre de luminosité. C’est un raccourci pour éclaircir rapidement l’écran.

Logiciel

Je ne dirais pas que TouchWiz est la meilleure interface pour Android que nous ayons aujourd’hui, mais ce n’est définitivement plus une monstruosité. Dans Galaxy J7 Metal, qui sort d’usine avec le Android 6.0.1 Marshmallow, l’interface est stable, facile à utiliser et a peu d’adaptations ? des icônes aux coins arrondis, une zone de notification personnalisable et un menu de paramètres avec plus d’options, en gros.

Il y a des ajouts bienvenus. L’un de ceux que j’aime beaucoup est le mode “Easy”, qui simplifie l’interface pour les personnes qui ne sont pas familières avec les smartphones. Une autre que j’apprécie est l’activation rapide de l’appareil photo : appuyez sur le bouton physique à l’avant deux fois de suite pour que l’application s’ouvre immédiatement, même si l’appareil est verrouillé.

Malgré ces avantages, je dois dire que Samsung continue à faire quelques erreurs en ce qui concerne les logiciels. Je ne comprends pas, par exemple, pourquoi la société insiste pour fournir son propre navigateur si Chrome est déjà installé.

En outre, la grande majorité des applications préinstallées ne peuvent pas être retirées par des moyens conventionnels. Je sais que c’est une pratique ancienne et assez courante sur le marché, mais cela me dérange toujours. Au moins, le nombre d’applications fournies avec l’appareil n’est pas très important : il y a essentiellement les outils classiques de Google, les applications Microsoft Office et les propres applications de Samsung.

Caméras

La caméra arrière du Galaxy J7 Metal est la même que celle du J5 Metal (et d’autres appareils Samsung sortis ces derniers mois). Par conséquent, il n’est pas surprenant que les deux modèles génèrent des résultats similaires.

Le composant a 13 mégapixels, une ouverture de f/1,9 et une mise au point automatique. Les niveaux de bruit sont acceptables et il y a une certaine perte de définition dans le post-traitement, mais pas flagrante. Mais ceci dans des environnements bien éclairés. La nuit ou dans un endroit peu éclairé, ces problèmes se manifestent facilement, même s’ils restent dans des paramètres acceptables pour un smartphone de milieu de gamme.

Avec HDR

Pas de HDR ? presque aucune différence, n’est-ce pas ?

Environnement à faible luminosité

Tout comme le J5 Metal, l’appareil photo frontal J7 Metal dispose de 5 mégapixels, d’une ouverture de f/1,9 et d’un flash à LED. Vous pouvez faire de bonnes affaires avec elle ? le post-traitement vous donne un visage propre, mais ne vous fait pas ressembler à une poupée de porcelaine, par exemple. Si les résultats ne vous conviennent pas, vous pouvez utiliser les paramètres de l’application de l’appareil photo pour modifier le teint de la peau ou accorder votre visage.

  Le Samsung Galaxy Note 10+ apparaît sur les photos avec un trou à l'écran et de nouveaux appareils photo

En général, J7 Metal propose un duo d’appareils photo qui n’est pas impressionnant, mais qui fait bien son travail, du moins si l’on considère la catégorie de l’appareil.

Selfie avec la caméra frontale

Comme je l’ai fait dans les dernières revues, j’ai testé J7 Metal avec le manuel de compatibilité des caméras, une application qui vérifie la compatibilité avec l’API Android Camera2. L’appareil a passé les tests avec succès, ce qui indique qu’il est possible de faire contrôler la caméra par des applications tierces qui offrent plus de fonctionnalités.

Matériel et batterie

Un écran de 5,5 pouces est idéal pour jouer avec. Mais si vous avez un Galaxy J7 Metal, il est bon de ne pas avoir de grandes attentes pour les jeux lourds. Ce n’est pas que vous ne pourrez pas y jouer. On ne peut pas s’attendre à de la fluidité tout le temps.

Le Galaxy J7 Metal vendu en France est équipé du processeur Exynos 7870 Octa 1,6 GHz, du GPU Mali-T830MP2 et de 2 Go de RAM. Cette configuration permettait de gérer le Need for Speed : No Limits, par exemple, mais le jeu était freiné jusqu’à l’ouverture. Unkilled a bien fonctionné, même dans les scènes les plus chargées, mais a connu une baisse sensible du nombre d’images lorsque j’ai mis les paramètres graphiques au maximum.

Les applications de réseautage social, les navigateurs web et la productivité ont fonctionné sans problème, même en multitâche, même si l’un ou l’autre a mis du temps à s’ouvrir.

Score AnTuTu 6.2.1, Geekbench 4 et 3DMark

La quantité de mémoire pour le stockage interne des données est de 16 Go, mais un peu plus de 5 Go sont occupés par le système. Il est donc fort probable que vous deviez utiliser une microSD. Vous pouvez installer un lecteur de 128 Go maximum. Il est dommage qu’il ne soit pas possible de transformer la carte en une extension de la mémoire interne (poxa, Samsung).

Si vous voulez bien profiter du son, utilisez des écouteurs. Le haut-parleur externe Galaxy J7 Metal ne présente aucune distorsion ni étouffement, mais le volume est relativement faible. Cela devient plus important si l’on considère que la sortie sonore est à côté de la caméra arrière. Avec une sortie frontale, l’expérience de regarder un film sur l’appareil, par exemple, serait meilleure.

Maintenant, la batterie s’est comportée toute seule, vous voyez ? Combinez la capacité de 3 300 mAh avec un matériel peu encombrant et un écran qui ne consomme pas beaucoup (malgré la taille), et vous pouvez passer deux jours sans recharger Galaxy J7 Metal, à moins, bien sûr, d’utiliser souvent des applications lourdes.

  OnePlus 7T devrait avoir un module circulaire pour abriter la triple caméra

Comme je l’ai fait avec d’autres smartphones que j’ai analysés ici dans PerlmOl, j’ai testé la batterie du Galaxy J7 Metal en faisant tourner le film Le Parrain (2h57min) via Netflix avec l’écran à la luminosité maximale (mais sans le mode externe activé), j’ai joué à Unkilled pendant trente minutes, j’ai utilisé Chrome également pendant une demi-heure, j’ai écouté de la musique via Google Play et la 3G pendant une heure et j’ai fait cinq minutes de connexion.

Après tout cela, la charge de la batterie est passée de 100 % à 49 %. C’est bien, hein ? Mais la recharge demande un peu de patience : il m’a fallu un peu plus de deux heures pour faire passer la batterie de 13% à 100%.

Conclusion

Galaxy J7 Metal n’est pas mal, non. L’appareil est sobre, ne se démarquant en rien, mais remplissant bien sa mission de servir ceux qui ont besoin d’un smartphone capable de gérer les activités les plus courantes : réseaux sociaux, vidéos, musique, jeux moins lourds, bref.

Mais bien sûr, il ne vaut pas les 1 599 proposés par Samsung. Pour cette valeur, je penserais sérieusement à un G4 Plus Moto, par exemple, qui gagne sur l’appareil photo, le stockage interne et la livraison d’un lecteur d’empreintes digitales.

C’est frustrant. Le Galaxy J7 Metal est le genre de smartphone qui va droit au but, c’est-à-dire qu’il n’offre que des fonctions essentielles, étant idéal pour ceux qui n’ont pas besoin d’aller beaucoup plus loin que l’essentiel. Cette base est bien prise en charge ici, l’excès pour cette politique de prix ?si ça colle, ça colle ? que Samsung garde sans aucune honte.

Pour le prix proposé, J7 Metal doit disposer d’au moins 32 Go de mémoire interne et d’un écran full HD. Comme le modèle est sorti en France fin juillet, vous pouvez déjà le trouver dans le commerce de détail avec des réductions. À la date de publication de cette revue, certains magasins la proposaient pour des valeurs comprises entre 1 150 et 1 250. Beaucoup mieux ! Malgré cela, je m’attendrais à une réduction plus généreuse (pour ne pas dire juste).

Galaxie J7 Métal

AVANTAGES

  • Une batterie qui dure longtemps
  • Le cadre métallique assure la solidité et une bonne prise en main
  • DESAVANTAGES

  • Comme il mesure 5,5 pouces, l’écran pourrait être en Full HD
  • Absence de capteur de lumière, faible niveau sonore externe et autres économies douteuses
  • Spécifications techniques

  • Batterie : 3 300 mAh ;
  • Caméra : 13 mégapixels (arrière) et 5 mégapixels (avant) ;
  • Connectivité : 3G, 4G, 802.11n Wi-Fi, GPS, Bluetooth 4.1, USB 2.0, radio FM, NFC ;
  • Dimensions : 151,7 x 76 x 7,8 mm ;
  • GPU : Mali-T830MP2 ;
  • Mémoire externe : prise en charge des cartes microSD jusqu’à 128 Go ;
  • Mémoire interne : 16 Go (10,9 Go libres) ;
  • Mémoire RAM : 2 Go ;
  • Poids : 169 grammes ;
  • Plate-forme : Android 6.0.1 Marshmallow ;
  • Processeur : Exynos 7870 Octa 1,6 GHz ;
  • Capteurs : accéléromètre, proximité ;
  • Écran : 5,5 pouces Super AMOLED avec une résolution de 1280×720 pixels (267 ppi).
  • A propos de l'auteur

    Zineb

    Enseignante en lycée, je m'intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles technologies. #teamMac sur PerlmOl (je ne me sépare d'ailleurs jamais non plus de mon Iphone).

    Laisser un commentaire