Mobile

Huawei devrait produire moins de téléphones portables en 2021

C’est une réussite remarquable : au deuxième trimestre, le Huawei a dépassé Samsung et est devenu la première marque de vente de smartphones. Mais ce leadership ne devrait pas se maintenir longtemps : pour 2021, la marque chinoise devrait produire un volume de téléphones portables beaucoup plus faible qu’en 2020.

Les informations proviennent du site sud-coréen The Elec. Selon le véhicule, l’entreprise aurait informé sa filiale sud-coréenne qu’elle prévoit de produire 50 millions de téléphones portables l’année prochaine.

Pour Huawei, c’est peu. Rien qu’au deuxième trimestre 2020, la société a vendu près de 56 millions de smartphones. L’entreprise devrait fermer cette année avec une production de près de 190 millions d’unités. Pourquoi, alors, réduire l’objectif de près de 75% en 2021 ?

Si vous pensez que c’est à cause des sanctions commerciales que Huawei souffre de la part des États-Unis, vous avez raison. Comme l’entreprise ne peut pas négocier avec les entreprises américaines, les téléphones portables de Huawei ne sortent plus de l’usine avec l’écosystème Google, par exemple.

  Intel annonce la 10e génération de puces Core i9, i7 et i5 pour ordinateurs portables

Mais la plus grande limitation concerne les transformateurs. En mai de cette année, les restrictions ont forcé la TSMC à cesser de produire des transformateurs de Kirin pour Huawei. Bien que TSMC ait son siège à Taïwan, la société suit les règles du ministère américain du commerce pour l’utilisation de la technologie américaine dans la fabrication de puces.

Qualcomm ? Pas question : la société est basée aux États-Unis. Il y a des rumeurs selon lesquelles Qualcomm essaierait d’obtenir l’autorisation du gouvernement américain pour fournir des puces aux téléphones 5G de Huawei, mais si ces conversations progressent, c’est qu’elles avancent lentement.

Si l’on tient compte de ces restrictions, une production de 50 millions d’appareils est même une prévision optimiste. La situation n’est pas pire pour Huawei, car la société possède probablement encore des stocks de puces.

En outre, des entreprises comme MediaTek peuvent fournir des transformateurs à Huawei. On s’attend également à ce que le SMIC chinois produise des puces Kirin, bien que l’entreprise ne dispose pas de la technologie nécessaire pour fabriquer des modèles plus avancés.

  C'est officiel : Huawei Nova 4 apporte une encoche circulaire et une caméra de 48 mégapixels

Il y a une autre limite possible ici : des rumeurs circulent selon lesquelles les États-Unis pourraient également prendre des décisions contre le SMIC, ce qui laisserait Huawei dans une situation encore plus délicate.

2021 va vraiment être une année difficile pour la marque.

A propos de l'auteur

Ronan

Ronan

Le Breton de l'équipe ! Développeur back-end dans une startup française. Internet des objets, domotiques, mes sujets de prédilection sont vastes. #teamLinux sur PerlmOl

Laisser un commentaire