Mobile

Lumia 710, le smartphone de base avec Windows Phone

Après avoir insisté pendant plusieurs années sur Symbian et Maemo (aujourd’hui MeeGo), Nokia a décidé qu’une plateforme tierce était nécessaire pour concurrencer les smartphones. C’est ce bref cliché qui dit : si tu ne peux pas battre un ennemi, allie-toi avec lui. Nokia s’est associé à Microsoft et a parié sur une ligne de smartphones avec Windows Phone. j’ai testé le Lumia 710, le smartphone de milieu de gamme avec Windows Phone 7.5, pour écrire cette critique, pendant une semaine en tant que téléphone principal.

Toile et inferface

Le Lumia 710 est équipé d’un écran TFT capacitif pouvant afficher jusqu’à 16 millions de couleurs. Les couleurs sont très vives. Cependant, la luminosité a un peu déçu. Comme tous les smartphones actuels, le Lumia est doté d’un capteur d’éclairage. Lorsque l’appareil se trouve dans un environnement sombre, la luminosité diminue automatiquement afin d’améliorer la vision et d’économiser la batterie. Dans les environnements lumineux, la luminosité augmente et vous pouvez voir l’écran correctement. La transition de luminosité n’est pas aussi douce que sur les autres smartphones. On remarque que la luminosité alterne très lentement, et il semble que l’écran s’éteigne et s’allume pour chaque niveau de luminosité différent. Cela peut sembler idiot, mais tout au long de la journée, cela ennuie beaucoup.

Hormis ce détail, l’écran se marie très bien avec l’interface du système, le métro. Les blocs dynamiques apparaissent sur l’écran d’accueil avec un contraste de bleu à noir. Il est possible de changer la couleur, mais l’effet du thème “Nokia Blue” est très cool. Cependant, ces blocs sont trop animés : le centre de contact ne cesse de bouger, ce qui provoque un malaise après 10 minutes de déplacement du téléphone.

L’interface du métro est très belle, mais pas très pratique : l’information reste distribuée sur plusieurs écrans. Il est très facile de se perdre au milieu de diverses informations sur le smartphone. Le système de notification, par exemple, est flou : lorsque l’appareil est verrouillé, l’écran s’allume avec une bannière dans l'”en-tête” de l’écran (comme dans iOS). Au bout d’un certain temps, cette notification s’additionne. Dans l’écran de blocage, les seuls indicateurs de notification concernent les e-mails, les SMS et les liens manqués.

Autre chose ennuyeuse, les indicateurs du téléphone et du signal Wi-Fi sont cachés à différents moments. C’est ennuyeux pour ceux qui disposent d’un petit paquet de données, après tout, alors qu’on s’attend le moins à ce que le téléphone perde le signal Wi-Fi et passe automatiquement à la 3G, sans même s’en apercevoir.

Conception et empreinte

Lumia est disponible en quatre couleurs : noir, bleu, rose et blanc. L’appareil que j’ai testé était bleu, et je n’ai pas aimé : la couleur est très claire, donc le téléphone attire beaucoup l’attention et a l’air sale. Les marques et les taches sont faciles à trouver sur la couverture arrière du téléphone, car il est en contact direct avec des surfaces ou votre poche d’une couleur différente de celle du téléphone.

  Comment synchroniser iCal et Windows Mobile avec Google Agenda

Sur le côté droit se trouvent le bouton de l’appareil photo et le contrôle du volume, qui déclenche également les commandes de musique si le lecteur est ouvert. Sur le dessus de l’appareil se trouvent les connecteurs microUSB, le casque d’écoute standard de 3,5 mm et le bouton Home. Sur le devant se trouvent, outre l’écran, les boutons, qui sont en fait une surface géante avec le dos physique, les boutons Home et Search (Bing).

L’appareil est entièrement en plastique. J’ai trouvé le téléphone très léger, et c’était un peu bizarre quand il s’agissait de tenir le téléphone. Pour tout vous dire, j’avais le sentiment que je la casserais juste en me tenant les mains.

Système : Windows Phone

Bien qu’il s’agisse d’un téléphone Windows et que la plupart de ces smartphones soient pratiquement identiques, Nokia a laissé sa marque sur l’appareil. En sortie d’usine, le Lumia 710 est livré avec plusieurs applications exclusives. Parmi eux, je dois souligner Nokia Dirigir, qui est un navigateur GPS tour par tour (le système dicte au conducteur où aller en chemin). Cela a dépassé mes attentes, car les cartes sont hors ligne et l’interface est très facile à utiliser. Pendant le voyage que j’ai fait, le smartphone a frappé mon emplacement directement depuis le point de départ et jusqu’au point de destination.

Il est également livré avec le Nokia Music, qui n’est rien d’autre qu’un magasin de musique avec un lien vers le lecteur Zune (natif du téléphone Windows) ; ESPN ; et deux autres applications “inutiles” de mon point de vue : le transfert d’informations et la configuration du réseau. La première s’adresse aux propriétaires de vieux téléphones Nokia : le smartphone transfère les contacts, l’agenda et les messages de l’ancien au nouveau. L’application de configuration est chargée d’identifier l’opérateur de la carte SIM et d’établir les connexions de données pour l’opérateur respectif. Cela ne serait utile que si nous étions en 2007. En 2012, c’est le Windows Phone lui-même qui fait les ajustements.

Un détail agaçant est que le Lumia 710 (tout comme son grand frère Lumia 800) ne dispose pas de la fonction de partage d’internet, que ce soit via USB, Bluetooth ou Wi-Fi. Toute personne qui a le téléphone en tête comme modem se cassera la figure en sachant que Nokia a supprimé le support de la connexion. Toutefois, depuis le lancement de la ligne Lumia, le fabricant a proposé de publier une mise à jour et de rendre cette fonctionnalité disponible, ce qui n’a pas été fait jusqu’à aujourd’hui, six mois après le lancement.

Cependant, je dois dire que le Windows Phone m’a beaucoup déçu. Le client de messagerie est très faible et présente quelques anomalies au niveau de l’encodage, comme vous pouvez le voir dans cet article. La synchronisation avec Gmail n’est pas non plus la meilleure, bien que le hub de contact soit génial. Plusieurs contacts n’étaient pas synchronisés et cela m’a laissé quelques fois dans la rue et j’avais besoin d’un téléphone qui n’était pas à l’ordre du jour.

  Le Samsung Galaxy S9 doit combiner le scanner d'iris et la reconnaissance faciale

Nokia pourrait profiter de sa carte blanche pour modifier le système et inclure davantage d’applications sur l’appareil, comme un lecteur de PDF. Dès que j’ai essayé d’ouvrir un fichier dans ce format, le téléphone m’a dirigé vers le Windows Marketplace pour télécharger Adobe Reader. Ce ne serait pas un problème si l’application Adobe était horrible sur le Windows Phone et qu’elle plantait tout le temps en faisant défiler la page ou en zoomant.

Il est important de souligner que cette unité testée provenait de l’opérateur Vivo. Avec cela, le smartphone s’est rempli de fonds d’écran de Vivinho et d’une icône dans le menu pour le site mobile de l’opérateur. Heureusement, il est très facile d’enlever toutes ces saletés : il suffit de maintenir l’icône pendant quelques secondes et de cliquer sur le bouton “Enlever”.

Piles et accessoires

Lumia est livré avec le “kit standard” des smartphones : appareil (d’oh !), batterie (1 200 mAh), câble microUSB, chargeur et casque. Ce dernier m’a beaucoup déçu : bien qu’il soit intra-auriculaire (avec ces pneus qui vont dans l’oreille), le casque est très fragile. Il donne l’impression d’avoir été fabriqué en plastique bon marché et se désagrège à l’intérieur de votre oreille. La qualité audio laisse à désirer : selon le volume, le son commence à se déformer et votre collection de Beatles se remplit de bruit. Sir Paul McCartney isolerait probablement le téléphone d’un mur.

La batterie n’est pas surprenante. J’ai fait deux tests, l’un en utilisation modérée et l’autre en mode hard.. En utilisation modérée, l’appareil est sorti de la prise à 7h12, avec la 3G et le Wi-Fi actifs, les notifications push et la luminosité automatique. Pendant la journée, j’ai passé 22 minutes d’appels, j’ai vérifié trois fois sur Twitter, je me suis enregistré sur Foursquare et j’ai répondu à quelques e-mails. À 17 h 13, le téléphone a téléchargé complètement. En mode dur, les conditions de luminosité, de réseau et de notifications étaient les mêmes. Cependant, j’ai utilisé et abusé du lecteur de musique (j’ai entendu deux albums complets), j’ai joué Angry Birds pendant une demi-heure et j’ai regardé quelques épisodes de “Community” sur Netflix. L’appareil est sorti de la prise à 9h56 et a demandé un harnais à 14h40.

Ce qui est ennuyeux, c’est le retard dans la charge de la batterie. Le chargement complet (de 0 à 100 %) prend plus de trois heures. Je suis déçu de constater que je suis souvent pressé et que je souhaite donner une charge rapide avant de partir.

Caméra et multimédia

L’appareil dispose d’une caméra de 5 mégapixels, capable d’enregistrer des vidéos HD. Le capteur ne fait pas de miracles la nuit, mais dans les environnements lumineux, les photos sont bonnes. L’appareil est doté d’un simple flash LED, mais la distance atteinte par la lumière est très faible. Pour un smartphone de la taille de Lumia, je pense que c’est une bonne taille, car l’appareil photo du téléphone portable est un peu un puzzle.

  Faites connaissance avec CarrierIQ, un programme qui se trouve sur presque tous les téléphones portables et qui enregistre tout ce que vous faites sur celui-ci

Voir les photos ci-dessous. Toutes ont été faites en mode automatique. Il suffit de cliquer sur les vignettes pour les agrandir.

Dans les réglages, il est possible de contrôler le zoom (numérique), le réglage de la scène (contre-jour, plage, lumière des bougies, macro, paysage, nuit, portrait, neige, sport, coucher de soleil), la balance des couleurs, les effets (normal, noir et blanc, sépia, négatif et solaire), la valeur d’exposition et, incroyablement, la réduction du scintillement (50 Hz ou 60 Hz). En mode caméscope, les réglages sont les mêmes, ainsi que la modification de la mise au point (manuelle ou automatique) et de la résolution vidéo.

Vous trouverez ci-dessous une vidéo réalisée avec le téléphone.

Dans la partie multimédia, Lumia pèche un peu. Ma première plainte concerne le lecteur de musique : avant d’utiliser le téléphone, plusieurs amis ont fait l’éloge de Zune, notamment en ce qui concerne son interface et l’organisation de la musique. Tout semblait parfait, le Windows Phone Connector synchronisait la musique iTunes de mon ordinateur sur l’appareil. Mais toutes les chansons synchronisées au téléphone étaient des reprises d’un album de Nicki Minaj. C’était bizarre d’entendre Foo Fighters et de voir cette couverture.

Dans les vidéos, le Windows Phone rampe, très lentement. L’appareil n’a pu lire aucune vidéo au format DivX ou XviD, j’ai donc dû les convertir toutes au format Zune spécifique. C’est un peu ennuyeux, mais pour le Lumia 710 en particulier, je ne vois pas de problème : le smartphone ne dispose que de 5,87 Go, de sorte qu’un film complet occupera une grande partie de l’espace de l’appareil.

L’appareil dispose également d’une radio FM intégrée avec RDS. Pour qu’il fonctionne, un casque doit être connecté à la prise jack de 3,5 mm qui sert d’antenne. Pour notre plus grand bonheur, il n’est pas possible de mettre la radio sur le haut-parleur.

Points positifs

  • Appareil photo 5 MP avec flash, enregistrement vidéo HD et bouton dédié ;
  • Des applications uniques : Nokia Maps et Nokia Driving ;
  • Vous pouvez supprimer les fichiers du transporteur.
  • Points négatifs

  • Pas de support pour DivX, XviD et la plupart des codecs ;
  • La batterie prend trop de temps à se charger ;
  • Peu d’espace de stockage disponible.
  • Verdict

    Le Lumia 710 est un bon téléphone pour un usage de base : cartes, suite Office, écouter de la musique et surfer sur Internet. En raison du système, la partie multimédia laisse à désirer. Le 799 en vaut la peine, mais ceux qui utilisent d’autres systèmes mobiles risquent de ne pas s’adapter à certaines limitations de Windows Phone.

    Spécifications

  • Processeur monocœur de 1,4 GHz ;
  • Écran de 3,7″ en verre Gorille avec une résolution de 800×480 pixels ;
  • Appareil photo 5 MP avec flash LED et enregistrement vidéo 720p ;
  • Windows Phone 7 Mango ;
  • 8 Go de mémoire interne (5,87 Go disponibles pour l’utilisateur) ;
  • Nokia Maps et Nokia Driving ;
  • Connectivité Wi-Fi, Bluetooth et HSUPA jusqu’à 14,4 Mbps.
  • A propos de l'auteur

    Ronan

    Ronan

    Le Breton de l'équipe ! Développeur back-end dans une startup française. Internet des objets, domotiques, mes sujets de prédilection sont vastes. #teamLinux sur PerlmOl

    Laisser un commentaire