Mobile

Pop C5, le smartphone à écran de 4,5 pouces bon marché d’Alcatel

Vous avez l’habitude de le trouver ici dans les PerlmOl revues de smartphones intermédiaires et haut de gamme. Mais nous nous efforçons également de faire de la place pour les appareils à bas prix. C’est pourquoi j’ai accepté la mission de revoir l’Alcatel Onetouch Pop C5.

Le modèle a été annoncé au second semestre 2013, mais en France, il a commencé à être officiellement commercialisé en juillet de cette année. C’est un smartphone dual-SIM avec un écran de 4,5 pouces qui a pour principal attrait le prix : il est facile à trouver pour moins de 450 euros.

Je vous le dis, il n’y a pas de miracles ici. La performance de Pop C5 rend justice à sa gamme de prix. L’important est de savoir si le rapport coût-bénéfice est équilibré ou si l’appareil entre dans la catégorie “bon marché qui sort cher”. Consultez les lignes suivantes pour le savoir.

À la fin de l’examen, il y a également une évaluation rapide de l’Alcatel Onetouch Pop C3.

Conception et empreinte

Si vous avez déjà utilisé un Galaxy S3 blanc, vous aurez peut-être une impression de “déjà vu” en prenant le Pop C5 pour la première fois : ce modèle rappelle beaucoup le smartphone Samsung avec ses coins arrondis et son bord en plastique qui imite le métal.

L’appareil d’Alcatel n’est donc pas laid. Mais dans le facteur pratique, il y a quelques réserves. Pour commencer, le Pop C5 est lourd : avec sa batterie, il pèse 157 grammes. De plus, l’appareil est plus encombrant que la moyenne, avec 11,5 mm d’épaisseur.

Par conséquent, le porter dans la poche de votre pantalon s’avère un peu gênant. Heureusement, il n’y a aucune difficulté à le manipuler : le dos du Pop C5 est très incurvé sur les côtés, caractéristique ce qui le rend plus facile à tenir dans les mains et fait paraître l’appareil plus fin.

L’arrière est amovible, mais son désengagement nécessite un effort. Il y a une rainure dans le coin inférieur droit qui facilite ce travail, mais les verrous du couvercle gênent son retrait car ils sont trop rigides.

Lorsque vous l’aurez enfin sorti, vous trouverez les emplacements pour les puces SIM et la fente pour la carte microSD. aussi.

Écran

L’une des caractéristiques qu’Alcatel met en avant sur l’Onetouch Pop C5 est son écran. En fait, 4,5 pouces est une taille généreuse pour un modèle abordable. La résolution est également raisonnable pour la catégorie : 854×480 pixels avec une densité de 218 ppi.

Le problème est que l’écran du Pop C5 est basé sur un panneau TFT très simple, qui vous oblige à regarder l’appareil de face. La variation minimale de l’angle est suffisante pour que l’écran affiche des images avec une perte de couleur et de netteté. Il est presque impossible de l’observer dans des environnements lumineux : la sensibilité aux réflexions est très grande.

  Sony Xperia XA : regardez, sans les bords

En regardant la bonne position, a Pop C5 a une bonne fidélité des couleurs de l’écran – le composant affiche 16 millions de tons – mais le niveau de contraste est mauvais. Le visionnage de photos et de vidéos sur l’appareil n’est donc pas l’une des expériences les plus agréables es.

Le smartphone est équipé d’un capteur de luminosité qui ajuste automatiquement la luminosité de l’écran. Au moins, cette fonction fonctionne bien.

Caméra

La caméra arrière est un autre élément qu’Alcatel met en avant dans Pop C5. Le composant a un capteur de 5 mégapixels et, contrairement à ce qui est courant dans les smartphones à bas prix, est doté d’un flash LED.

Mais n’attendez pas de grands disques. Au mieux, la qualité des photos de Pop C5 est raisonnable. Il est fréquent que les photos soient un peu sombres, même dans des environnements très éclairés.

Dans ces circonstances, le flash est utile. Mais la LED ne peut pas résoudre un autre problème facilement perçu : la perte de couleur. Il n’y a peut-être pas beaucoup de différence dans les teintes claires, en revanche, les couleurs plus fortes sortent fanées.

Sur les photos de nuit, le niveau de bruit est dans la acceptable. A difficulté est dans le fait de bien se concentrer. Même le flash ne facilite pas cette tâche.

Logiciels et performances

Le logiciel est comme la pire partie de Onetouch Pop C5. Il est courant que le système affiche bloqué dans la transition entre les écrans ou que l’utilisateur doive taper sur la barre supérieure deux ou trois fois pour faire apparaître la zone de notification.

Alcatel semble avoir tenté de résoudre ces problèmes en appliquant une interface simple et personnalisée. Même les effets sont rares. Mais cela n’a pas aidé : l’impression que Pop C5 souffre pour faire fonctionner le système d’exploitation est éminente.

À ce stade, la version de la plateforme est étrange : l’appareil sort de l’usine avec Android 4.2.2 (Jelly Bean). Android 4.4 (KitKat) a une meilleure gestion de la mémoire et aurait probablement fait mieux avec les 512 Mo de RAM de Pop C5.

Une puce à double cœur MediaTek MT6572 de 1,3 GHz complète les spécifications du modèle. Avec le GPU Mali-400, le processeur peut traiter la plupart des applications. Les applications de réseautage social, le lecteur audio et Chrome, par exemple, fonctionnent sans s’étouffer.

Dans le Benckmark 5 d’AnTuTu, Pop C5 a marqué 11 973 points :

D’autres applications telles que Google Maps, Netflix et Flipboard ont pris plus de temps que d’habitude à s’ouvrir, mais une fois chargées, elles ont fonctionné de manière acceptable. Quoi qu’il en soit, 512 Mo de RAM supplémentaires feraient une énorme différence ici.

Toujours à propos d’applications, Pop C5 en est doté en quantité raisonnable : Adobe Reader, convertisseur de devises, lecteur de codes-barres, lampe de poche, suite bureautique (Kingsoft Office), outil de sauvegarde, marqueur de notes et la plupart des applications Google sont présents. Il existe également quelques jeux, mais la plupart sont gratuits ou nécessitent un paiement pour fonctionner.

  Samsung teste Android 11 avec One UI 3 beta sur la ligne Galaxy S20

Les smartphones entrants offrent généralement la télévision. Avec Pop C5, ce n’est pas différent. Étrange était l’appareil testé n’a capturé que le signal analogique. J’ai découvert plus tard qu’il existe des versions de la C5 avec la télévision numérique ou seulement avec l’analogique. Au moment de l’achat, il est donc important d’être conscient de ce détail.

Ne vous attendez pas à pouvoir en installer trop dans Pop C5. L’appareil ne dispose que de 4 Go pour le stockage interne des données, dont environ 2,3 Go sont déjà occupés. La carte microSD est pratiquement obligatoire ici pour stocker de la musique et des photos.

Il convient de mentionner que la Pop C5 vendue en France est dual-SIM, comme vous le savez déjà, mais lorsque deux cartes sont utilisées, seule la première pourra accéder aux réseaux 3G.

Batterie

L’Alcatel Onetouch Pop C5 dispose d’une batterie de 1 800 mAh. Et il s’en sort même. Des tests ont montré que le tarif est suffisant pour une journée complète d’absence du point de vente, à condition que l’utilisateur n’abuse pas des applications exigeantes.

Dans le premier test, le film Les autres (1h44min) a été tourné sur Netflix avec la luminosité de l’écran au maximum. À la fin de quatre reproductions consécutives, la charge de la batterie, qui avait commencé à 100 %, était de 44 %.

Le deuxième test a consisté en une lecture vidéo AVI de 1h42min, une heure de télévision, deux heures de radio FM, 30 minutes de navigation sur le web et 10 minutes d’appel. Ces tâches ont fait passer la batterie de 100% à 64% de charge.

Le temps de recharge de 20% à 100% était de 2h04min.

Conclusion

Pop C5 donne la sensation d’essayer d’être ce qu’il n’est pas : à l’extérieur, il semble y avoir un potentiel, mais bientôt l’utilisateur se rend compte que le modèle n’est pas capable de aller bien au-delà du de base.

Ce n’est pas que l’appareil d’Alcatel soit mauvais. Pour votre fourchette de prix, prenez la C5 jusqu’à ce que vous réussissiez. Le problème est qu’il existe de meilleures options. Oui, je parle surtout de Moto E.

Il est vrai que le Pop C5 est équipé d’une caméra avant et d’une LED dans la caméra arrière, des éléments que le modèle Motorola ne possède pas. En revanche, l’écran Moto E est d’une qualité bien supérieure.

Moto E présente également un avantage en termes de performances. Avec 1 Go de RAM et le KitKat Android 4.4, le modèle est aussi loin d’être étouffant que le smartphone Alcatel.

  De nouveaux iPhones arrivent : Apple confirme l'événement pour septembre

En fin de compte, l’acquisition de Pop C5 se justifie dans les situations suivantes : budget serré, smartphone à utiliser comme réserve ou secondaire, besoin d’un appareil bon marché avec flash LED et caméra frontale. Pour les autres cas, passez par Moto E, si vous pouvez dépenser un peu plus.

AVANTAGES

  • Appareil photo frontal et flash LED, caractéristiques inhabituelles dans les modèles abordables
  • Batterie avec une bonne autonomie
  • DESAVANTAGES

  • Système d’exploitation ancien et mal optimisé
  • Écran de faible qualité
  • Seulement 512 Mo de RAM
  • Spécifications techniques

  • Batterie : 1 800 mAh ;
  • Caméras : 5 mégapixels à l’arrière, 0,3 à l’avant mégapixels ;
  • Connectivité : 3G, 802.11n Wi-Fi, GPS, Bluetooth 4.0 et micro-USB 2.0 ;
  • Dimensions : 131,4 x 67,9 x 11,5 mm ;
  • GPU : Mali-400 ;
  • Mémoire externe : entrée pour carte microSD jusqu’à 32 GB ;
  • Mémoire interne : 4 Go (2,3 Go disponibles pour l’utilisateur) ;
  • Mémoire RAM : 512 Mo ;
  • Poids : 157 grammes ;
  • Plate-forme : Android 4.2.2 Jelly Bean ;
  • Processeur : MediaTek MT6572 double cœur 1,3 GHz ;
  • Capteurs : accéléromètre, proximité et éclairage ;
  • Écran : 4,3 pouces TFT avec une résolution de 854×480 pixels (217 ppi).
  • Bonus : Alcatel Onetouch Pop C3

    Alcatel nous a également envoyé l’Onetouch Pop C3 pour des tests. Le modèle répète presque tous les articles de matériel de son “grand frère”. Les principales différences concernent ses dimensions – 122 x 64,4 x 11,95 mm – et l’affichage.

    Pop C3 possède un écran TFT de 4 pouces avec une résolution de 800×480 pixels, mais il glisse dans la quantité de couleurs supportées : 256 mille. Pour rappel, Pop C5 est capable d’afficher 16 millions de couleurs. Tout comme ce dernier, son niveau de contraste n’est pas le meilleur.

    L’écran Pop C3 semble également avoir une construction moins bonne : en le touchant, l’utilisateur sent la surface s’enfonce, même légèrement.

    En termes de performance, Pop C3 a fait mieux. J’ai remarqué peu d’étranglements, moins que dans le Pop C5. Mais voici une note : l’Android installé (également 4.2.2.) dans l’appareil testé est une adaptation faite pour le TIM (ce qui n’empêche pas l’utilisation de l’appareil avec des puces d’autres opérateurs, bien sûr). Idéalement, il devrait être testé avec la version standard de l’appareil.

    Le modèle dispose également d’une caméra arrière de 5 mégapixels, mais sans LED. La qualité du capteur s’est avérée moins bonne que celle de la caméra C5. Les images ont un effet de “fumée” gênant dans les environnements bien éclairés ; en cas de faible luminosité, les niveaux de bruit sont frappants.

    La caméra frontale est là aussi. Curieusement, Alcatel l’appelle une “selfie cam”, mais le composant n’a rien de spécial, étant capable de générer uniquement des images en résolution VGA.

    En conséquence, Pop C3 peut être encore moins cher. Son prix suggéré est de 350. Il n’est pas si facile de le trouver en vente : d’après ce que j’ai pu voir, le modèle n’est disponible que dans les magasins TIM.

  • A propos de l'auteur

    Zineb

    Enseignante en lycée, je m'intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles technologies. #teamMac sur PerlmOl (je ne me sépare d'ailleurs jamais non plus de mon Iphone).

    Laisser un commentaire