Mobile

Premiers repères pour l’iPhone 6s : Apple continue à faire d’excellents processeurs

Apple ne publie jamais les spécifications détaillées des processeurs qui accompagnent ses gadgets, il faut donc attendre les premiers examens pour savoir comment se comportent les nouvelles puces. Eh bien : les premiers avis sur l’iPhone 6s sont sortis ce mardi (22) ? et les résultats de l’Apple A9 dans les benchmarks sont assez positifs.

Comme l’Apple A8, utilisé sur l’iPhone 6, l’Apple A9 est doté d’un processeur double cœur, mais la fréquence est passée à 1,8 GHz, contre 1,4 GHz sur l’ancien processeur. En outre, le Geekbench confirme également que l’iPhone 6s a été mis à niveau avec 2 Go de RAM, soit le double de la génération précédente.

Les chiffres de Mashable étaient très élevés : 2 530 points pour un seul noyau et 4 402 points pour plusieurs noyaux, des résultats entre 50 et 70 % supérieurs à ceux obtenus par l’Apple A8.

Comment se compare-t-elle aux autres processeurs mobiles sur le marché ? Eh bien, dressons un tableau de cela :

  LG revient en arrière et garantit Apple AirPlay 2 pour les téléviseurs de 2018

La performance par noyau est plus pertinente pour la plupart des applications, car peu de logiciels sont développés en a utilisent plus d’un noyau en même temps. L’Apple A9 y est supérieur à tous les processeurs Android disponibles, y compris le puissant Exynos 7420 du Galaxy S6 Edge+ ? en fait, l’Apple A8 était déjà meilleur que la puce de Samsung à cet égard.

En matière de performances multi-cœurs, l’Apple A9 est toujours à la traîne derrière l’Apple A8X, un processeur triple cœur utilisé dans l’iPad Air 2, et l’Exynos 7420 octa-core. Malgré cela, il est intéressant de noter comment Apple a réussi à développer un CPU “uniquement à double cœur” avec de meilleures performances que les processeurs à six cœurs (Snapdragon 808 non Moto X Style) et huit cœurs (Snapdragon 810 non G Flex 2).

Le Geekbench est une référence intéressante car il est multi-plateforme ; il peut mesurer la performance des processeurs de manière comparable ? c’est-à-dire que si l’Apple A9 faisait tourner un Android dans les mêmes conditions, les chiffres seraient similaires. Il semble que les ingénieurs d’Apple fassent encore du bon travail.

  Les applications d'auto-stop fonctionnent vraiment et en tirent le meilleur parti

A propos de l'auteur

Zineb

Zineb

Enseignante en lycée, je m'intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles technologies. #teamMac sur PerlmOl (je ne me sépare d'ailleurs jamais non plus de mon Iphone).

Laisser un commentaire