Mobile

Spark : nouvelle tablette avec l’environnement Plasma KDE pour les utilisateurs de Linux

Si toute la scène des tablettes tourne autour des iPads et des appareils Android, on parle peu de leurs concurrents éventuels, tant au niveau du matériel que des systèmes d’exploitation. Soit ils sont déjà nés morts, soit… ils n’existent pas.

Oui, WebOS a été l’une des légendes les plus prometteuses à avoir jamais battu le statut mythologique d’incroyable promesse, tandis que Playbook sert encore de risée dans tout pub geek qui se respecte.

L’ICS “tourne” aussi sur le Touchpad de HP et personne n’a ri de cette blague. Bien que Cyanogen soit à un pas de se retrouver également sur Playbook. Le problème est que RIM est beaucoup plus fier que HP de le brûler pour 99 euros d’Obamas. Alors ne donnons pas de coup de pied au chien mort, d’accord ? — C’est ce qu’ils disent.

Quoi qu’il en soit, le scénario est vaste et le carburant presque illimité afin que la légion de Linuxers, héros de la résistance, puisse se battre et maudire l’imperfection de toutes les tablettes.

  Un lecteur électronique avec deux écrans fonctionnant sous Linux

En ce qui concerne un certain Aaron Seigo, un développeur KDE, le monde entier peut également critiquer une tablette Freeta ? légitime, je veux dire la bonne vieille base Linux.

Pour être plus précis, il a annoncé dans son blog il y a quelques jours que le nouveau jouet fonctionne dans l’environnement Plasma Active, une version mobile de KDE tactile et spécialement développée pour les tablettes.

Le nom du candidat ? Spark, une tablette avec un écran capacitif de 7″, un processeur ARM de 1 GHz, 512 Mo de RAM, 4 Go de mémoire interne, avec une entrée pour carte SD, une connexion Wi-Fi et un prix de départ de 262 ( 453 ) euros US. Si vous avez la 3G ? Pas de pouvoir…

Sous le capot, Spark fait fonctionner Mer, un fork développé sur MeeGo, également basé sur Linux. Selon Seigo, tout sera open source et l’utilisateur pourra installer et télécharger ce qu’il veut avec Spark. #joinha

Plasma est un projet qui visait à apporter quelques modifications au schéma de navigation standard KDE 4.0. Il a reçu son lot de critiques, peut-être trop de shiitas et probablement parce qu’il a été exploré dans des projets pour tablettes et smartphones, comme ceux de Seigo, ou par ceux qui n’admettent pas que le KDE s’utilise avec leurs doigts. ?

  Nokia prévoit de lancer une gamme de tablettes

D’autre part, il a reçu une bonne attention pour certaines installations qui, lorsque vous considérez un Linux décent fonctionnant à l’intérieur d’une tablette relativement peu coûteuse, vous plaisent. Ne vous attendez pas à cette beauté semi-détectée d’iOS, ni à toute la distribution logique et simplifiée d’Android.

Mais au moins, ça vaut le coup.

Ci-dessous, démo de l’environnement de la coquille Plasma Active :

A propos de l'auteur

Bernard

Actuellement responsable informatique dans une PME, je bosse dans le domaine depuis une vingtaine d'année maintenant. Fan inconditionnel de DBZ, et de la triologie Die Hard. #teamWindows sur Perlmol !

Laisser un commentaire