Sécurité

Google Home Mini n’a pas réussi à faire passer la journée à enregistrer tout ce qui se passe sans prévenir

Il est important de toujours observer les deux côtés de la médaille. Si les haut-parleurs intelligents peuvent faciliter la vie, ne peuvent-ils pas aussi briser notre vie privée ? Grâce à ce genre d’inquiétude, Artem Russakovskii, fondateur de la police Android, a découvert que le Google Home Mini capturait plus de données qu’il ne le devrait.

Annoncé au début de ce mois, l’appareil est, comme son nom l’indique, une petite version du Google Home original. Ainsi, le Home Mini peut effectuer des tâches à partir de commandes vocales commençant par “ok, Google” ou “hey, Google”, ainsi qu’en tapant dessus.

Les LED s’allument pour indiquer que l’appareil “écoute” et effectue une activité. C’est alors que Russakovskii a remarqué des problèmes. Son appareil Google Home Mini faisait clignoter les LED plusieurs fois par jour, comme s’il était constamment activé.

En cas de doute, Russakovskii a vérifié le panneau d’activité de son compte Google. Ce faisant, il a découvert que le Google Home Mini écoutait en fait plusieurs fois par jour : de nombreux enregistrements avaient été envoyés sur les serveurs de Google sans qu’il s’en aperçoive.

  Facebook a également partagé les données des utilisateurs avec des entreprises chinoises comme Huawei et Lenovo

C’est exact, l’appareil “espionnait” Artem Russakovskii. Mais involontairement : selon Google, qui a été rapidement averti du problème, un petit nombre d’unités Home Mini présentaient un bug qui faisait que la partie tactile reconnaissait des touches inexistantes, et ainsi l’assistant s’est activé plusieurs fois de suite.

Une mise à jour du logiciel a été publiée le 7 octobre pour atténuer le problème, bien que la correction n’ait apparemment désactivé que l’écran tactile du Home Mini. Google renforce cependant que seules les unités distribuées à l’avance dans le cadre d’événements d’entreprise sont susceptibles d’échouer.

Quoi qu’il en soit, c’est toujours un problème sérieux. S’il n’y avait pas de LED, le bug aurait pu prendre beaucoup plus de temps à être découvert. La chance de Google est que la Home Mini sera officiellement lancée le 19. Les unités achetées en prévente ne seront pas affectées, promet l’entreprise. Qu’il en soit ainsi.

A propos de l'auteur

Véronique

La trentaine, maman de deux petits monstres de 10 ans. Je pèse chaque jour le pour et le contre dans l'utilisation des écrans pour mes bambins !
J'écris souvent depuis les transports en commun (#teamTablette).

Laisser un commentaire