Sécurité

N’utilisez pas Internet Explorer, déclare le gouvernement allemand

Les dernières failles de sécurité découvertes dans Internet Explorer, qui ont fait surface après la menace de Google de quitter le marché chinois après que certains comptes d’utilisateurs de militants des droits de l’homme aient été piratés par des pirates informatiques orientaux, ont incité le Bureau de la sécurité de l’information du gouvernement allemand à alerter tous les navigateurs du pays pour qu’ils évitent d’utiliser toute version du navigateur de Microsoft (6, 7, 8 et même 9, encore en phase de test). Dans son communiqué officiel, le bureau du gouvernement affirme que le navigateur était le “point commun” de toutes les invasions ou tentatives d’invasion enregistrées à l’autre bout du monde.

L’agence souligne que Microsoft lui-même reconnaît que son programme présente certaines failles de sécurité qui peuvent compromettre la vie privée de ses utilisateurs et recommande que le navigateur préfère plutôt des programmes concurrents tels que Firefox (actuellement le navigateur le plus utilisé dans ce pays), Chrome, Opera et même Safari, fabriqué par son rival Apple.

  Apple dit avoir réparé d'anciens défauts signalés par Wikileaks

La société de Bill Gates se défend en disant que les risques pour les utilisateurs ordinaires sont “faibles”.

Thomas Baumgaertner, porte-parole de l’entreprise en Allemagne, rappelle que “les récentes attaques contre Google avaient des cibles et des motivations bien précises” et qu'”il n’y a pas eu d’attaques contre des gens ordinaires ailleurs dans le monde”. Il n’y a pas de menace pour la majorité absolue des internautes, c’est pourquoi nous ne sommes pas d’accord avec la recommandation du gouvernement”, a-t-il ajouté sur le réseau de la BBC.

En savoir plus :

Les experts en matière de sécurité ont déjà exprimé leur inquiétude face à ce nouvel échec. Le code qui a provoqué l’invasion des machines chinoises est déjà tombé sur Internet, et Microsoft n’a pas encore réussi à publier une solution au problème, ce qui signifie que tout le monde est désormais une cible potentielle”, a déclaré Graham Cluley de Sophos au réseau britannique.

Quoi qu’il en soit, depuis que l’affaire a été rendue publique, Microsoft demande aux utilisateurs d’Internet Explorer d’ajuster le niveau de sécurité de leur navigateur à “élevé” et, bien sûr, demande à chacun de maintenir son système d’exploitation et son antivirus correctement à jour. Mais pour M. Cluley, cela pourrait ne pas suffire : “ils examinent toujours la première version des logiciels malveillants chinois, alors que de nouvelles versions sont peut-être en cours de création”, complet.

  Microsoft revient en arrière et publie des pilotes gratuits pour Kinect

A propos de l'auteur

Bernard

Actuellement responsable informatique dans une PME, je bosse dans le domaine depuis une vingtaine d'année maintenant. Fan inconditionnel de DBZ, et de la triologie Die Hard. #teamWindows sur Perlmol !

Laisser un commentaire