Sécurité

WhatsApp qui simule une requête FGTS atteint 100 000 personnes

Le déblocage des retraits du FGTS (Fonds de réserve des primes de départ) ne commence pas avant septembre, mais il a déjà conduit à une escroquerie qui se répand par le biais de WhatsApp. Dans une nouvelle campagne de malveillance, les cybercriminels promettent aux victimes les moyens de vérifier le solde et de demander le retrait des prestations.

Selon le dfndr lab, le laboratoire de sécurité numérique du PSafe, l’escroquerie ne dure que depuis deux jours dans WhatsApp et a déjà une portée importante. Au cours de cette période, 100 000 personnes ont reçu, accédé ou partagé le lien qui promet le retrait du FGTS.

La page affiche une prétendue enquête avec des questions comme “Voulez-vous obtenir tout ou partie de votre FGTS ? et “Avez-vous obtenu un FGTS au cours des 3 derniers mois ? Ensuite, quelles que soient les réponses, vous êtes amené à un nouvel écran.

Elle demande à partager le lien avec 10 amis de WhatsApp pour libérer le supposé butin. Pour donner plus de crédibilité à la page, les auteurs de l’arnaque présentent encore de faux commentaires de personnes qui auraient pu retirer le FGTS.

  WhatsApp de Facebook : un nouveau nom apparaît dans l'application pour Android et iPhone

“L’objectif de cette escroquerie est d’inciter l’utilisateur à accorder la permission de recevoir des notifications futures avec d’autres escroqueries directement sur le téléphone portable, ouvrant ainsi un canal de communication direct entre le cybercriminel et la victime”, explique le directeur du laboratoire du dfndr, Emilio Simoni.

“En outre, il vise les pages permettant d’effectuer des inscriptions abusives dans les services SMS payants. A partir du moment où cet enregistrement a lieu, sans s’en rendre compte, la victime commence à recevoir des charges indues”, poursuit-il.

L’expert recommande aux utilisateurs de rester vigilants face aux promesses étranges qui sont diffusées sur Internet. Dans ce cas, demandez un avantage au gouvernement avec l’exigence que le lien soit partagé avec des amis dans WhatsApp.

A propos de l'auteur

Bernard

Actuellement responsable informatique dans une PME, je bosse dans le domaine depuis une vingtaine d'année maintenant. Fan inconditionnel de DBZ, et de la triologie Die Hard. #teamWindows sur Perlmol !

Laisser un commentaire