Informatique

6 choses à savoir avant d’acheter un moniteur de jeu

Pour avoir la meilleure expérience possible lorsque vous jouez sur l’ordinateur, il est également nécessaire de faire attention à l’écran que vous utiliserez. En général, le moniteur est le périphérique le plus “négligé” lors de la construction d’un PC de jeu. Cependant, si vous voulez vraiment tirer le meilleur parti de la qualité graphique de votre machine, il est important de connaître certaines caractéristiques fondamentales que tout moniteur de jeu doit posséder.

Vous trouverez ci-dessous quelques points à considérer si vous souhaitez investir dans ce type d’équipement. Il convient de rappeler que vous n’avez pas nécessairement besoin d’un moniteur de jeu pour jouer, mais si vous disposez d’un ordinateur bien équipé avec une bonne carte vidéo, par exemple, vous risquez de ne pas profiter de tout son potentiel avec un écran plus simple.

1. Résolution compatible avec la carte vidéo

C’est peut-être l’une des premières caractéristiques qui vient à l’esprit lorsqu’on pense aux moniteurs. En bref, la résolution est le nombre de pixels sur un écran. L’écran du moniteur est composé de centaines de petits pixels et chacun d’eux projette des couleurs et des ombres différentes. Tous ces pixels forment ensemble les images que vous voyez à l’écran. Plus le nombre de pixels d’un moniteur est élevé, meilleure est la qualité de l’image affichée.

Ainsi, sur le marché français, il est possible de trouver des affichages avec les résolutions suivantes :

  • 1080p (Full HD)
  • 1440p (QHD/2K)
  • 2160p (UHD/4K)
  • Même si les moniteurs 4K sont déjà commercialisés en France, le joueur qui souhaite investir dans un tel produit doit être conscient de deux facteurs supplémentaires : le prix élevé (au moins environ 1 500 sur un écran 28 ?) et la configuration de sa machine.

      Comment connaître l'IAP de la souris (et modifier la sensibilité)

    Vous ne pouvez essayer le 4K que si votre carte vidéo supporte cette résolution, par exemple. L’image d’un moniteur UHD a tendance à être naturellement supérieure, même sur un ordinateur moins puissant, mais elle ne sera pas utilisée au mieux si l’autre matériel n’aide pas.

    Au moins pour l’instant, il n’est pas si nécessaire de dépenser une fortune pour un moniteur 4K. Les écrans QHD font toujours un bon travail, surtout si l’on considère que la plupart des jeux actuels ont déjà réussi à bien stabiliser la cadence de 30 images par seconde, les fameux fps (frames per second), pour ce type de résolution.

    2. Taux de rafraîchissement élevé

    Mesuré en Hertz (Hz), le taux de rafraîchissement est, comme son nom l’indique, le nombre de fois que l’image de l’écran se rafraîchit par seconde. Une autre fonction consiste à mesurer combien d’images, également par seconde, le moniteur en question est capable de générer et, surtout, de maintenir.

    Les écrans actuels fonctionnent avec les fréquences suivantes :

  • 60Hz
  • 144Hz
  • 240Hz
  • Encore une fois, quelle que soit la puissance de votre moniteur à une fréquence de 144 Hz, par exemple, il ne peut générer ce taux de rafraîchissement que si votre carte graphique prend en charge ce nombre d’images.

    Et quel est le taux de rafraîchissement important pour les jeux ?

    Le mouvement créé dans tous les éléments des jeux (personnages, environnements, équipements, etc.) est généré par la superposition en séquence de centaines de milliers d’images statiques, ainsi que dans les films.

    Chaque image représente une trame, c’est-à-dire que plus vite le moniteur peut échanger une de ces images fixes contre l’autre (le taux de rafraîchissement), plus grande est la sensation de fluidité et de naturel du mouvement. En fonction de la capacité graphique de votre GPU, un écran à 60 Hz pourra par exemple rafraîchir 60 images par seconde.

      HP rappelle 54 000 batteries d'ordinateurs portables

    3. Synchronisation adaptative pour éviter les coupes

    La fonction helppermet d’éviter les coupures dans l’image pendant le jeu. En général, lorsque ces coupures se produisent, on a l’impression que l’écran se serait “cassé” en deux. Plusieurs moniteurs, avec une empreinte de joueur, ajoutent déjà la fonction (il suffit de garder un œil sur les spécifications techniques). Sur le marché, a AMD fonctionne avec FreeSync, déjà aNVIDIA avec G-SYNC. Il est bon de se rappeler que chaque solution ne fonctionne qu’avec le conseil d’administration du fabricant respectif.

    Quel que soit votre choix, en gardant Adaptive Sync actif, vous aurez la possibilité de voir apparaître des coupures dans les images, à un coût de performance léger, mais rien qui ne soit percutant ou qui ne vienne perturber votre gameplay.

    4. Un temps de réponse plus court

    Mesuré en millisecondes (ms), le temps de réponse n’est rien d’autre que la vitesse qu’un pixel prend pour passer du noir au blanc ou pour changer ses nuances de gris. Pour les jeux, la mesure représente la façon dont l’image en mouvement vous paraîtra naturelle.

    Plus le temps de réponse est court, plus les mouvements sont fluides. Les temps de réponse élevés ont tendance à créer des flous lorsque l’on se déplace rapidement avec la caméra dans un jeu de tir ou de course, par exemple. C’est parce que le pixel a mis trop de temps à changer de couleur ou d’ombre.

    moniteurs TN (nématique torsadée) fonctionnent avec un temps de réponse de 1 ms, tandis que les écrans IPS (commutation dans le plan) – les plus courants – supportent jusqu’à 4 ms. Cependant, la différence n’est perceptible que lorsque l’on place ces deux moniteurs côte à côte. Les deux écrans offrent une bonne qualité d’image, des couleurs, de la luminosité et des ombres. Le grand avantage de TN est vraiment la vitesse.

      Raspberry Pi Zero WH est un ordinateur avec Wi-Fi pour seulement 18 dollars

    5. Taille de l’écran au goût

    La taille de l’écran que vous choisissez dépend beaucoup de vos goûts personnels. Comme il s’agit d’un écran qui sera très proche de vos yeux, un écran trop grand peut même causer un certain inconfort. Il existe également des options d’écrans courbes qui, en théorie, augmenteraient l’immersion pendant les jeux. En général, les écrans entre 21 à 27 pouces fonctionnent bien pour les jeux.

    6. Connecteurs divers

    Un autre point très important à prendre en compte, mais qui dépend directement de votre besoin d’utilisation de, sont les connecteurs disponibles sur l’appareil et leur quantité. En général, vous trouverez les entrées suivantes (pas nécessairement toutes en même temps, cela dépend du modèle que vous achetez) :

  • Entrée pour la source d’énergie
  • DisplayPort 1.4 – Excellente option pour le transfert audio et vidéo
  • HDMI (1.4/2.0) – Ne supporte pas un taux de rafraîchissement aussi élevé que DisplayPort 1.4, mais reste une excellente option
  • USB (2.0/3.0) – Si possible, choisissez USB 3.0. La vitesse de lecture/écriture est la meilleure
  • Sortie audio 5 mm – Très utile pour connecter les écouteurs et les haut-parleurs directement au moniteur
  • Considérations finales

    Si vous voulez vraiment investir dans un écran de jeu, en raison des nombreux avantages que ce type d’appareil peut apporter à votre jeu (surtout si vous êtes un amateur de sport), les conseils ci-dessus vous aideront à ne pas vous enliser et finir par acheter un écran de qualité inférieure, en ne comprenant pas les spécifications techniques.

    Il convient de mentionner que, normalement, toute l’électronique un peu plus segmentée par le public tend à être plus chère aussi. Les moniteurs pour joueurs ne sont pas si bon marché, mais ils peuvent devenir un bon investissement à long terme car, contrairement aux autres matériels de votre bureau, vous n’aurez pas besoin de les changer de sitôt.

  • A propos de l'auteur

    Véronique

    La trentaine, maman de deux petits monstres de 10 ans. Je pèse chaque jour le pour et le contre dans l'utilisation des écrans pour mes bambins !
    J'écris souvent depuis les transports en commun (#teamTablette).

    Laisser un commentaire