Informatique

Intel annonce un processeur Xeon Cascade Lake 56 cœurs

Moins de six mois se sont écoulés depuis qu’Intel a annoncé un processeur Xeon à 48 cœurs, et la société présente maintenant une puce encore plus généreuse en nombre : le nouveau Xeon Cascade Lake Advanced Performance (ou Xeon Cascade Lake AP) possède 56 cœurs et 112 threads. Le support de la mémoire Intel Optane DC est une autre attraction dans la gamme.

Pour être plus précis, nous parlons de la deuxième génération de la famille Xeon Scalable, qui se divise en quatre lignes : Xeon Bronze, Xeon Argent, Xeon Or et Xeon Platine.

À l’exception de la série Bronze, qui ne comporte qu’un seul modèle (Xeon Bronze 3204), chaque rangée comporte plusieurs jetons, comme le montre le tableau ci-dessous. Cela semble exagéré, mais l’objectif d’Intel avec cette variété est de répondre à un large éventail d’applications : certaines puces sont orientées vers des activités avec une grande quantité de mémoire vive, d’autres sont orientées vers des tâches de réseau, etc.

Le Cascade Lake à 56 coeurs apparaît comme le modèle le plus puissant de cette vague de lancement et est l’une des quatre options de la série Platinum 9200 :

  L'Intel Core i9-9990XE est un processeur puissant qui n'aura pas de prix
  • Intel Xeon Platinum 9282 : 56 cœurs, 112 fils, fréquence de 2,6 GHz (maximum 3,8 GHz), 77 Mo de cache L3, 400 W TDP ;
  • Intel Xeon Platinum 9242 : 48 cœurs, 96 fils, fréquence de 2,3 GHz (maximum 3,8 GHz), 71,5 Mo de cache L3, 350 W TDP ;
  • Intel Xeon Platinum 9222 : 32 cœurs, 64 fils, fréquence de 2,3 GHz (maximum 3,7 GHz), 71,5 Mo de cache L3, 250 W TDP ;
  • Intel Xeon Platinum 9221 : 32 cœurs, 64 fils, fréquence de 2,1 GHz (maximum 3,7 GHz), 71,5 Mo de cache L3, 250 W TDP.
  • Ces processeurs sont destinés aux serveurs ou aux applications qui exigent beaucoup de performances, ce qui explique leur nombre généreux. Malgré cela, le TDP de ces puces attire l’attention. Intel elle-même recommande un bon système de refroidissement liquide pour le Xeon Platinum 9282 (après tout, il fait 400 W !). Pour les autres, un mécanisme de dissipation peut être utilisé avec les refroidisseurs.

    Pour atteindre autant de cœurs, Intel a utilisé une approche de type “Multi-Chip Module” (MCM). Cela signifie que chaque processeur est formé par deux matrices dans la même encapsulation. Le Xeon Platinum 9282, par exemple, est constitué de deux puces XCC (Extreme Core Count) Cascade Lake à 28 cœurs.

      Intel confirme les processeurs Ice Lake de nm à juin (enfin)

    Comme le souligne Tom’s Hardware, les deux matrices donnent au processeur l’accès à 12 canaux de mémoire DDR4 à 2 933 MHz. Ainsi, un serveur à double socket équipé de puces Cascade Lake AP peut compter sur une mémoire vive de 3 To et un taux de transfert de mémoire allant jusqu’à 407 Go/s (gigaoctets par seconde).

    Il n’y a pas de changements structurels majeurs. Les nouvelles puces Xeon Cascade Lake AP sont toujours basées sur la plateforme Purley qui, à son tour, est basée sur l’architecture Skylake 14 nanomètre ? 14 nm++ pour être exact. Intel affirme cependant qu’une optimisation a permis d’améliorer les performances des nouvelles puces de jusqu’à 30 % par rapport à la génération précédente.

    Plus de mémoire vive, Intel Optane DC, sans fusion et spectre

    Outre l’énorme quantité de cœurs, Intel attire l’attention sur d’autres attributs, tels que le support déjà mentionné des mémoires DDR4 à 2 933 MHz (contre 2 666 MHz pour la génération précédente). En outre, chaque puce supporte désormais jusqu’à 1,5 To de RAM (d’où les 3 To de RAM à double socket mentionnés ci-dessus).

      La capacité du HD est multipliée par cinq grâce à de nouvelles méthodes d'écriture

    La prise en charge des nouveaux modules DIMM à mémoire permanente Optane DC (Data Center) est un autre point fort. La technologie fonctionne comme une sorte de pont entre la mémoire vive et le stockage, essentiellement. Comme les données restent stockées dans les modules même lorsque l’ordinateur est éteint (d’où le terme “persistant”), les informations sont chargées plus rapidement au démarrage.

    Les solutions contre les échecs de Meltdown et de Spectre ne sont pas moins importantes. Intel a atténué ces problèmes au niveau du matériel et, de ce fait, les performances devraient être moins affectées que les correctifs de microprogrammes.

    Intel n’a pas publié les prix du processeur 56 cœurs, mais on sait que le Platinum 8280 (28 cœurs) – le modèle le plus avancé de la série Platinum 8200 – coûte à partir de 10 000 euros. Vous pouvez déjà constater que la série Platinum 9200 est tout sauf bon marché.

  • A propos de l'auteur

    Bernard

    Actuellement responsable informatique dans une PME, je bosse dans le domaine depuis une vingtaine d'année maintenant. Fan inconditionnel de DBZ, et de la triologie Die Hard. #teamWindows sur Perlmol !

    Laisser un commentaire