Informatique

Les Macs équipés de processeurs ARM pour iPhone sont prévus pour 2021

Le passage d’Intel x86 à l’ARM n’est pas une rumeur nouvelle : cette spéculation existe depuis 2017, date à laquelle Apple devait inclure sa propre puce dans les Mac pour certaines tâches, ce qui s’est effectivement produit. En 2018, l’analyste Ming-Chi Kuo, connu pour ses bons résultats, avait déjà déclaré que le premier Mac équipé d’un processeur ARM arriverait “en 2020 ou 2021” afin d’augmenter les marges bénéficiaires d’Apple et de ne plus dépendre du calendrier de sortie d’Intel.

Selon des sources de Bloomberg, Apple ?se prépare à lancer au moins un Mac avec sa propre puce l’année prochaine ? Le processeur serait fabriqué par TSMC, qui est déjà responsable de la production des puces pour les iPhones et iPads, selon un procédé de 5 nanomètres, le même que celui qui devrait être utilisé dans les prochains téléphones portables d’Apple.

Apple devrait également créer des puces plus puissantes pour le reste de sa gamme Mac : elle prévoit des processeurs de plus de 12 cœurs pour l’avenir, et ?sur certains Mac, Apple doublera ou quadruplera le nombre de cœurs qu’Intel propose ? Néanmoins, la transition sera probablement progressive et complexe, car la crise des coronavirus risque de ralentir la production de puces et les premiers modèles ne devraient pas concurrencer les MacBooks Pro, iMacs et iMacs Pro d’Intel, qui sont très performants.

  AMD lance la ligne Fusion, qui unit CPU et GPU

Les nouveaux Mac devraient toujours fonctionner avec le macOS et la deuxième génération de puces ARM serait déjà en cours de conception, ce qui indique qu’Apple devrait synchroniser les Mac, les iPhones et les iPads dans le même cycle de lancement du processeur. C’est parce que la société travaille sur le projet, appelé Kalamata, depuis des années : une version Mac de l’Apple A12X Bionic, créée à l’origine pour l’iPad Pro, a été créée et a donné confiance aux ingénieurs de la société.

Ce serait le premier grand changement dans les puces des Macs en 15 ans. En 2005, après des années de spéculation dans la presse, Apple a annoncé qu’elle utiliserait des processeurs Intel sur les Mac et les MacBooks, abandonnant l’architecture PowerPC. Fin 2006, toute la gamme d’ordinateurs de bureau, d’ordinateurs portables et de serveurs avait déjà été migrée vers x86, et en octobre 2007, Apple a lancé le dernier Mac OS X avec support PowerPC, 10.5 Leopard.

  AMD teste 7 processeurs nanométriques pour un lancement en 2019

A propos de l'auteur

Véronique

La trentaine, maman de deux petits monstres de 10 ans. Je pèse chaque jour le pour et le contre dans l'utilisation des écrans pour mes bambins !
J'écris souvent depuis les transports en commun (#teamTablette).

Laisser un commentaire