Internet

Facebook pourrait mener des expériences non autorisées sur les utilisateurs depuis 2007

L’un des sujets les plus débattus la semaine dernière a été la découverte que Facebook a mené une expérience en 2012 avec plus de 600 000 utilisateurs sourds. Face à cette répercussion monstrueuse, Sheryl Sandberg, la directrice de l’exploitation de la société, s’est même excusée pour la “panne de communication”. Mais ce n’est peut-être pas grand-chose : selon WSJ.com, Facebook expérimente ses utilisateurs depuis 2007.

Dans le cas de 2012, les chercheurs ont modifié le contenu affiché sur la timeline des utilisateurs pour essayer de comprendre si certains flux d’informations peuvent avoir un impact émotionnel. Le résultat a été positif : les délais chargés avec plus de messages négatifs ont poussé de nombreux utilisateurs à augmenter le nombre de messages de mélancoliques ou pessimistes, par exemple.

À première vue, cela peut même ne pas paraître si sérieux. Le problème est que de nombreuses personnes ont vu leurs émotions manipulées, même légèrement, sans même se douter que leur ligne du temps avait servi de déclencheur.

  Google va travailler sur un nouveau format d'image : Pik

Des sources proches de Facebook ont toutefois déclaré à WSJ.com que ce n’était que la partie visible de l’iceberg : selon elles, des centaines d’expériences ont été menées à l’insu des utilisateurs depuis 2007, lorsque la société a mis en place une équipe “Data Science” composée d’ingénieurs en logiciels, de spécialistes en intelligence artificielle, de psychologues et d’autres professionnels.

Une personne interrogée a révélé que les tests étaient effectués si fréquemment que certains chercheurs craignaient même que les mêmes groupes d’utilisateurs soient utilisés dans plus d’une expérience et que les conséquences de l’une interfèrent donc avec les résultats d’une autre.

Il y aurait eu manipulations pour déterminer comment les familles communiquent au sein de Facebook, par exemple. Dans d’autres tests, les chercheurs auraient tenté d’identifier les causes de la solitude. Des sources ont même fait état d’expériences visant à analyser l’impact des messages politiques sur le comportement des utilisateurs.

A l’expérience la plus terrifiante est peut-être celle qui aurait eu lieu il y a environ deux ans : Facebook aurait bloqué le compte de milliers d’utilisateurs et leur aurait envoyé des e-mails les informant que la raison était le soupçon que leurs profils étaient faux.

  Microsoft propose Skype pour le Web en utilisant la norme WebRTC (ou presque)

Pour que leur accès soit rétabli, les utilisateurs devaient suivre les procédures du message comme moyen de prouver que leurs inscriptions étaient réelles. Il pourrait s’agir d’un simple contrôle de sécurité, et non d’un détail : Facebook savait que ces comptes étaient légitimes. L’entreprise aurait provoqué cette perturbation juste pour évaluer l’efficacité de ses systèmes anti-fraude.

Si les conditions d’utilisation de Facebook permettent de telles procédures, les frais sont inquiétants – les expériences faites de cette façon peuvent délibérément aggraver l’état émotionnel d’une personne secouée par un problème plus grave, par exemple, même s’il est lointain.

La question est controversée et fait l’objet de nombreuses discussions, après tout, même avec les conditions d’utilisation autorisant, il est éthiquement attendu que Facebook obtienne le consentement explicite des utilisateurs, comme le font les chercheurs universitaires.

La chance de Facebook, pour ainsi dire, est que les résultats de ces expériences n’ont pas été publiés dans des documents tels que l’étude de 2012, il est donc difficile de prouver qu’elles ont été réalisées. De toute façon, il ne sera pas étrange si Sheryl Sandberg, Mark Zuckerberg ou tout autre dirigeant important de l’entreprise tente de clarifier la question dans les prochains jours.

  Rumeur du jour : Facebook prévoit de lancer son propre smartphone

A propos de l'auteur

Bernard

Actuellement responsable informatique dans une PME, je bosse dans le domaine depuis une vingtaine d'année maintenant. Fan inconditionnel de DBZ, et de la triologie Die Hard. #teamWindows sur Perlmol !

Laisser un commentaire