Internet

Twitter va tester une fonctionnalité qui limite les personnes pouvant répondre à vos tweets

Twitter vise à aider les utilisateurs à éviter les réponses indésirables à leurs tweets. Dans cette optique, le réseau social va bientôt tester une fonctionnalité qui vous permettra de définir qui peut interagir avec ce qui a été publié dans votre profil.

Dans une annonce faite au CES 2020, Twitter a déclaré que la nouveauté commencera à être testée avec un groupe d’utilisateurs d’ici mars. Ils auront quatre options pour savoir qui peut envoyer une réponse au tweet : n’importe quel utilisateur, seulement les suiveurs, seulement les personnes mentionnées ou personne.

Cette fonction apparaîtra sur l’écran de création de tweet et permettra de limiter les réponses directes. Toutefois, si le compte est public, le réseau social affichera toujours la possibilité de retweeter avec un commentaire, qui sert également de réponse.

La nouveauté de Twitter devrait aider les personnes qui reçoivent habituellement de nombreuses réponses agressives à leurs tweets. D’autre part, elle peut également permettre à des personnalités publiques telles que les hommes politiques de diffuser des informations sans être mises en cause.

  Buscapé accuse le directeur de Google France d'avoir divulgué un document protégé par le secret juridique

C’est un problème qui peut être analysé par Twitter jusqu’à ce que la fonction devienne officielle. Il convient de rappeler que ce n’est pas la première fois que la plateforme cherche des débouchés pour éviter des réponses inadéquates et maintenir un environnement sain pour les utilisateurs.

En novembre, le réseau social a lancé une fonction permettant de masquer les réponses aux tweets. Avec elle, il est possible de faire en sorte qu’un message ne soit pas aussi facilement vu par d’autres personnes. La réponse existe toujours, mais les utilisateurs doivent sélectionner l’option qui montre les tweets cachés pour la voir.

A propos de l'auteur

Véronique

La trentaine, maman de deux petits monstres de 10 ans. Je pèse chaque jour le pour et le contre dans l'utilisation des écrans pour mes bambins !
J'écris souvent depuis les transports en commun (#teamTablette).

Laisser un commentaire