Internet

Google Docs pour Android permet l’accès hors ligne aux fichiers

Google a mis à jour son application aujourd’hui de Google Docs à Android et a apporté quelques nouvelles. Les propriétaires de tablettes avec le système et qui sont des utilisateurs du service de documents de Google verront une nouvelle interface lors de la mise à jour vers la version 1.0.43 de l’application. Il permet également un accès hors ligne (oui, juste un accès) aux fichiers.

Un nouveau bouton hors ligne apparaît sur la page d’accueil de la demande. Pour placer des documents dans cette zone, il suffit d’aller dans la liste des éléments et de sélectionner le fichier pour un accès hors ligne. À partir de ce moment, toute modification que vous y apportez sera automatiquement transmise, lorsque l’appareil est connecté à un réseau WiFi, au service. Dans les connexions de données (3G, EGDE ou autres), il est nécessaire de mettre à jour le fichier manuellement.

Le problème est que cela ne s’applique que lorsque l’appareil est connecté : perdez votre connexion de données ou votre WiFi et la possibilité de modifier les documents s’en va. Il ne manque qu’une face de troll pour l’accompagner.

  Netflix augmente les frais mensuels en France

Pour compenser cette perte de temps colossale dans la mise à jour de l’application, Google a inclus des améliorations à l’interface affichée sur les tablettes avec Android 3.0 ou supérieur. Lorsque vous ouvrez un document, vous pouvez faire glisser les pages avec vos doigts vers la gauche. Ainsi, tous ceux qui aiment jouer avec une nouvelle interface apprécieront.

Pourtant, Google Docs pour Android n’est pas assez bon, même pour concurrencer les applications standard qui proposent depuis longtemps une édition hors ligne. Il arrive certainement à un moment idéal, mais à mon avis, il le fait par étapes courtes et fastidieuses.

A propos de l'auteur

Ronan

Le Breton de l'équipe ! Développeur back-end dans une startup française. Internet des objets, domotiques, mes sujets de prédilection sont vastes. #teamLinux sur PerlmOl

Laisser un commentaire