Internet

Les sites et les extensions utilisent votre navigateur pour exploiter cryptomoeda sans avertissement

Les sites peuvent gagner de l’argent supplémentaire en utilisant les ordinateurs des visiteurs pour exploiter la cryptomime. Le Pirate Bay l’a testé récemment, et il semble qu’une chaîne de télévision payante ait suivi le mouvement.

La chaîne américaine Showtime est connue pour des séries comme Dexter, Homeland et Penny Dreadful. Le chercheur en sécurité Troy Mursch a découvert que les sites officiels Showtime.com et Showtimeanytime.com exécutaient un code JavaScript fait pour exploiter la cryptomédecine Monero.

Le mineur, appelé Coinhive, utilisait jusqu’à 60% du processeur des visiteurs. Il n’y a eu ni notification ni demande de consentement pour l’utilisateur. Showtime n’a pas encore précisé si leurs sites ont été piratés ou s’ils étaient en fait des tests.

Mursch a enregistré des captures d’écran montrant que le mineur se trouvait dans la section “newrelic” du code source ; il a depuis été supprimé.

Coinhive a été lancé ce mois-ci comme une alternative aux publicités sur le web. Cependant, comme le note Bleeping Computer, une extension de Chrome appelée SafeBrowse, avec plus de 140 000 utilisateurs, a commencé à l’utiliser sans le consentement de l’utilisateur. Il a été retiré du magasin Chrome Store.

  Utilisation de la recherche avancée de Google pour les sites web et les images

En outre, Coinhive a été utilisé dans des publicités malveillantes : l’utilisateur est redirigé vers de fausses alertes de virus ou des mises à jour Java, et en plus, son navigateur exploite Monero. il est également possible de le trouver dans des domaines trompeurs tels que “dot com twitter”, et dans des blogs WordPress piratés.

Au moins deux bloqueurs de publicité ? AdBlock Plus et AdGuard ? empêchent déjà Coinhive de fonctionner dans le navigateur. Et les développeurs ont créé des extensions de Chrome qui font la même chose, notamment AntiMiner, No Coin minerBlock.

A propos de l'auteur

Véronique

Véronique

La trentaine, maman de deux petits monstres de 10 ans. Je pèse chaque jour le pour et le contre dans l'utilisation des écrans pour mes bambins !
J'écris souvent depuis les transports en commun (#teamTablette).

Laisser un commentaire