Internet

Politique de confidentialité de Facebook : pas de vie privée

Vous ne le saviez probablement pas mais jeudi dernier (15), Facebook a publié un changement possible des termes concernant la vie privée de ses utilisateurs. Les changements ont été diffusés pour que les membres des réseaux sociaux puissent donner leur avis, dire s’ils les apprécient ou non et faire des suggestions. La principale, qui a suscité une discussion controversée, est dans le nom : les termes ne s’appellent plus “politique de confidentialité” mais “politique d’utilisation des données”.

Un autre des changements les plus controversés est le fait qu’à partir de la date d’entrée en vigueur de la nouvelle politique, vos données peuvent être consultées par des applications même si vous ne vous y connectez pas. Si un de vos amis est autorisé à voir vos données et à se connecter à une application sur Facebook, les données auxquelles il a accès seront partagées avec l’application, que vous le vouliez ou non.

Les nouveaux termes comprennent également de nouvelles sessions qui font référence à des programmes mis à disposition par Facebook (tels que Facebook Messenger pour Windows) et la partie où il est fait référence aux profils a été modifiée en “Timeline”. Les services que le réseau social a interrompus, tels que Facebook Deals, ont été retirés de la proposition.

  Le changement de l'API Twitter va casser les fonctionnalités des applications tierces

La proposition de modification des conditions acceptait les commentaires jusqu’à hier, mais n’a pas encore de date d’entrée en vigueur. Selon CNN, la version allemande de la proposition a reçu le plus de commentaires contre elle, avec plus de 36 000 personnes qui ont commenté “Ich lehne die Änderugen ab”, ce qui peut être traduit par “Je n’accepte pas les changements”. La version portugaise de la proposition, disponible ici, comportait environ 50 commentaires jusqu’à la publication de ce billet.

Qu’est-ce que cela indique ? Facebook semble plus intéressé par le traitement de vos données que par la protection de la vie privée de ses membres, car les contrôles restent confus et nombreux. Que ce soit bon ou mauvais, je ne me risque pas encore à le dire. Facebook a fait un certain nombre d’erreurs dans le passé, mais a appris de plusieurs d’entre elles. Je donne donc le bénéfice du doute.

Mais vous pouvez voir par vous-même tous les changements prévus dans ce fichier PDF (en rouge, souligné) en anglais.

  L'ordinateur d'IBM traitera 1 exabyte de données par jour

A propos de l'auteur

Ronan

Le Breton de l'équipe ! Développeur back-end dans une startup française. Internet des objets, domotiques, mes sujets de prédilection sont vastes. #teamLinux sur PerlmOl

Laisser un commentaire