Jeux

Diablo III : nous jouons la bêta

Cela fait plus de onze ans que le monde du jeu s’est arrêté pour vaincre les trois maux principaux : Baal, Mephisto et Diablo. Il est enfin prêt. Ou presque : Diablo III arrive et depuis quelques semaines, je suis occupé à détruire ma souris dans la bêta fermée du jeu.Note : Cet aperçu est basé sur une version test de Diablo III. La plupart des bogues et problèmes signalés ici peuvent être corrigés par la société de production jusqu’à la sortie du jeu, soit dans une future version bêta, soit dans la version finale.

Retour à Tristam et Sanctuaire

La bêta commence au même endroit que la version finale du jeu et va jusqu’à la moitié du premier acte. Comme prévu, vous commencez par contrôler un héros de niveau 1 et vous vous trouvez à proximité d’un événement pour commencer votre voyage afin de sauver le monde. En suivant la route, je me suis familiarisé avec les commandes centrées à 100% sur la souris, je me suis ajusté jusqu’à ce que j’attrape le matin du jeu.

Dès le début, il y a un point négatif, mais je crois qu’il sera corrigé : l’absence totale d’un tutoriel. Pour ceux qui n’ont jamais mis la main sur Diablo de leur vie, ou pour ceux qui ont laissé la souris au repos pendant longtemps, l’intuition vaut beaucoup pour comprendre les commandes et les effets de chaque bouton pressé. Le point positif est que l’interface et le gameplay sont en grande partie intuitifs, ce qui laisse déjà à Diablo un énorme potentiel pour plaire aux fans du casual au hardcore.

Il ne faut pas longtemps pour trouver un peu d’action. Chris Metzen, l’un des plus grands esprits créatifs de Blizzard, a cité l’importance d’un jeu qui engage le joueur dans les trois premières minutes pendant l’événement pour les développeurs GDC. Dans Diablo III, je ne pense pas que ce soit aussi bien que cela. Dès la première minute, des morts-vivants commencent à apparaître sur la route et tentent de s’arracher un morceau de leur cerveau, puis l’action non-stop du jeu commence.

L’histoire s’inscrit dans le cadre de Diablo II et de l’extension Lord of Destruction. Vous êtes aux portes de Tristam, une ville importante des titres précédents, exactement vingt ans après les événements du D2. Actuellement, une étoile filante – qui ressemble plus à un météore – est tombée dans la vieille cathédrale Tristam et les morts-vivants commencent à se lever et à envahir la ville. Dans les prochaines heures du jeu, le scénario présente Leah, qui crie au noble héros, vous le joueur, de sauver son oncle des profondeurs de la vieille cathédrale. L’oncle de Leah n’est rien d’autre que le légendaire Deckard Cain, un personnage très important dans les intrigues de Diablo 1 et 2.

  Comment centraliser vos jeux PC chez Steam Epic, Origin, Rockstar...

Gameplay

L’un des premiers changements par rapport à Diablo 2 est le auto-loot de l’argent. Vous savez ce truc fou de ramasser des pièces comme un pigeon dans un maïs ? Il a disparu, maintenant il ne fait que passer. Un autre changement est le largage de potions sur certains ennemis morts : ces potions vous aident automatiquement à retrouver votre vie lorsque vous passez de l’autre côté. Ce qui est bien, c’est que la nécessité de rassembler un milliard de potions de vie lorsqu’on entre dans une bataille difficile est terminée, mais dans la version bêta, j’ai senti que cela finissait par quitter le jeu trop facilement.

Les objets interactifs du scénario constituent un autre élément intéressant du jeu. Souvent, une corde ou une bibliothèque posée sur le mur peut changer beaucoup de choses dans le jeu. Un objet caché rare, ou un piège placé, peut soit vous sauver, soit vous ruiner la vie. Plusieurs fois pendant le jeu, j’ai réussi à tuer une demi-douzaine d’ennemis en tirant une flèche ou en faisant de la magie sur une corde qui tient le candélabre. Du sang partout.

Le sang partout et l’interaction avec la scène, d’ailleurs, sont deux des points mentionnés par Kevin Martens, un des scénaristes de Blizzard impliqués dans la production du jeu : “Vous cliquez sur tout jusqu’à ce que quelque chose explose avec du sang et un trésor.

Cliquer sur tout dans le scénario est non seulement un outil d’exploration, mais aussi de destruction, et il est très facile à situer par l’environnement. Le gameplay se résume essentiellement à 2 boutons de souris, les touches 1 à 5 et quelques touches de raccourci que vous n’aurez pas besoin de mémoriser sauf si vous êtes pressé d’ouvrir l’inventaire.

Cette simplicité dans les contrôles – combinée aux rumeurs dans l’environnement des joueurs – indique que Diablo pourrait à un moment donné arriver pour les consoles . Blizzard elle-même a admis sur une note il y a quelques mois qu’elle expérimentait le jeu sur les consoles, mais que ce n’est pas encore tout à fait exact. La D3 viendra-t-elle un jour pour la génération actuelle ? Ou s’agit-il d’une spin-off ? Le moyen est d’attendre.

L’influence de World of Warcraft au milieu de cette histoire

Le grand changement dans Diablo 3 par rapport au précédent de la série a été la mécanique de jeu dans chaque classe . Pour ceux qui ne se souviennent pas ou qui n’ont pas joué à Diablo 2, toutes les classes avaient deux types d’indicateurs vitaux : la vie et la soeur (nécessaire pour utiliser les compétences et la magie). En D3, la chose est différente pour chaque classe, de la même façon que dans WoW.

  Comment jouer avec Katarina dans le compteur LoL et construire

Je cite brièvement chaque classe et ce que c’est que de jouer avec chacune d’entre elles.

Arcanista (Magicien). Comme son nom l’indique, c’est un cours axé sur la magie. Il ne subit pas beaucoup de dommages corporels, mais il possède de puissants sorts qui consomment la puissance des arcanes. Jouer avec l’arcaniste peut se résumer à courir en crachant des boules de feu. Il rappelle le Mage dans WoW, en comparant les deux jeux.

Barbare. Le voyou qui sort et qui renverse tout et pose ensuite des questions. En multijoueur, on peut facilement l’appeler “le bouclier de viande” car il tient trop de dégâts et cause trop de dommages au corps à corps. Pour utiliser les compétences qu’elle consomme, la Fureur, qui augmente avec la chaleur de la bataille. Très similaire à Warrior également dans WoW.

Chasseur de démons. Cette classe peut prendre une petite raclée, mais sa force est dans l’attaque avec des projectiles. Avec les bêtes, ils crachent des flèches sur tout ce qui bouge. La classe utilise deux caractéristiques différentes pour les attaques : La haine, qui se régénère rapidement et se consomme en attaques rapides, et la discipline, qui se régénère très lentement mais est responsable des attaques les plus meurtrières. Contrairement aux autres classes, celle-ci est difficile à comparer avec celles qui existent déjà dans WoW.

Witch Doctor. Autre classe axée sur la magie, le sorcier utilise des aides et des malédictions pour attaquer ses ennemis. Sa ressource est le Mana, qui ne diffère guère du pouvoir arcanique de l’Arcaniste. C’est l’équivalent du sorcier dans WoW.

Monk. Il n’est pas aussi fort que le barbare dans le combat, mais il a un avantage : il est rapide ! Le moine utilise l’Esprit pour des attaques spéciales et ses propres poings pour faire tomber ses ennemis. Il rappelle la classe de Rogue dans WoW, mais avec sa propre identité.

En plus des classes, chaque joueur pourra choisir une profession dans Diablo III. Peu de nouveautés ont été révélées à leur sujet, mais nous savons qu’elles le sont : forgeron, bijoutier et mystique. Dans le même ordre, il est clair que le premier forge des armes spéciales, le second des objets et des amulettes avec des bonus et le troisième des paniers pour rendre vos armes plus solides.

  Fairphone 2 reçoit les mises à jour d'Android cinq ans après son lancement

Une autre aide pour le joueur en D3 sont les suiveurs. Vous souvenez-vous de ces PNJ qui pouvaient vous donner un petit coup de pouce avec les patrons ? Dans la Bêta, il y a les Templiers, une sorte de paladin en armure brillante pour les attaques au corps à corps. Comme nous sommes dans le domaine de la spéculation, beaucoup de choses peuvent encore apparaître différentes dans la version finale du jeu.

La maison de vente aux enchères, qui n’est rien d’autre qu’un espace d’achat et de vente d’objets, est également une autre influence manifeste de WoW sur le développement de Diablo. Grâce à une intégration avec PayPal, les joueurs pourront acheter et vendre en utilisant de l’argent réel ! Qui a dit que jouer n’est pas une bonne affaire ?

Ouvrir les portes de l’enfer

Selon Blizzard, Diablo 3 est prêt à partir de Blizzcon et il ne reste plus que quelques ajustements et bugs d’équilibrage jusqu’à ce que la version finale arrive dans les magasins. Aucune date précise n’a été fixée, mais la publication est prévue pour le premier trimestre 2012.

Le prix prévu est de 59,00 USD (environ 104,00) aux États-Unis et avec téléchargement direct. En France, j’ai contacté les conseillers de Blizzard, et ils m’ont informé que toutes les informations concernant le lancement dans le pays ne seront disponibles qu’à une date plus proche.

Pour l’instant, nous ne savons rien sur les prix, la disponibilité des éditions de collection ou si la maison de vente aux enchères acceptera les transactions en euros ou seulement avec les verts. Indépendamment de la sortie nationale, il est déjà possible de garantir une copie du jeu en achetant la carte d’abonnement annuel de World of Warcraft.

Une information sur la sortie en France est correcte : Diablo III arrivera doublé à 100% en français, ainsi que WoW et Starcraft II (l’année dernière). Nous ne savons pas non plus s’il sera possible de changer la langue pour celui qui veut le jeu en anglais (ou en français pour celui qui achète).

J’ai également posé une question que beaucoup de fans de Diablo sont curieux de savoir, mais la réponse était quelque peu obscure :

Actuellement, il n’existe aucune information sur l’existence d’un “niveau de vache” dans Diablo III.

Avec ou sans “phase vache”, Diablo III est l’une des grandes sorties attendues pour 2012. J’espère voir bientôt le fameux Cow Level en haute résolution.

Mis à jour le 05/07/2012.

A propos de l'auteur

Bernard

Actuellement responsable informatique dans une PME, je bosse dans le domaine depuis une vingtaine d'année maintenant. Fan inconditionnel de DBZ, et de la triologie Die Hard. #teamWindows sur Perlmol !

Laisser un commentaire