Logiciels

Google poursuit le gouvernement américain pour avoir exigé Windows

Les combats de gros poissons sont toujours amusants à suivre, d’autant plus lorsqu’il s’agit de quelques millions de euros. Et c’est exactement ce qui va se passer entre Google, Microsoft et le gouvernement américain. Le géant de la recherche a récemment intenté un procès contre le ministère de l’intérieur américain pour avoir exigé l’utilisation de Windows dans un processus d’appel d’offres pour des solutions logicielles de messagerie et de collaboration.

Selon Google, cette obligation favoriserait Microsoft, ce qui serait illégal. Il est évident que Google n’a pas pris cette décision en faveur des logiciels libres, mais en pensant à ses propres solutions de courrier électronique, mais il est intéressant de noter que ce processus favoriserait indirectement les applications libres.

L’explication du gouvernement américain concernant l’exigence relative à Windows est qu’un rapport basé sur “l’évaluation des risques et l’analyse du marché” a démontré que le système de Microsoft était “le seul à répondre à toutes les exigences du ministère, en fournissant un courrier électronique unifié et des services de sécurité avancés”. Et c’est précisément cette information que Google a remise en question.

  Mozilla Rainbow 0.2 est déjà compatible avec Windows

Le texte intégral du processus peut être lu ci-dessous. Et il convient de rappeler que le gouvernement français a fait exactement le contraire : il a exigé l’utilisation de logiciels libres dans les institutions publiques mais a fini par faire marche arrière sous la pression de Microsoft lui-même.

Plainte Google contre les États-Unis

A propos de l'auteur

Zineb

Zineb

Enseignante en lycée, je m'intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles technologies. #teamMac sur PerlmOl (je ne me sépare d'ailleurs jamais non plus de mon Iphone).

Laisser un commentaire