Logiciels

La technique de compression permettra à Windows de prendre moins d’espace de stockage

Microsoft a révélé cette semaine deux autres caractéristiques de Windows 10, cette fois liées au stockage des données : le système d’exploitation disposera d’un algorithme de compression qui réduira l’espace nécessaire à son fonctionnement et, lors des restaurations, supprimera la nécessité d’une image de récupération séparée.

Selon l’entreprise, la nouvelle technique est capable de libérer jusqu’à 1,5 Go d’espace dans des installations 32 bits. Dans la version 64 bits de Windows, ce montant passe à 2,6 Go.

Sur les PC qui n’utilisent que des disques durs, la compression des données peut s’avérer sans intérêt – les unités commercialisées aujourd’hui sont suffisamment généreuses pour ne faire que peu de différence. Mais sur les appareils qui utilisent SSD de faible capacité – 32 Go, par exemple – uniquement pour l’installation du système, l’espace libre est toujours le bienvenu.

Il en va de même pour les appareils mobiles : Microsoft affirme que l’algorithme de compression sera également repris dans la version Windows 10 pour les smartphones.

  Raccourcis clavier et autres astuces dans Ubuntu 11.04

L’idée est intéressante, mais elle suscite la méfiance : quiconque a déjà eu affaire à la compression de données d’une manière ou d’une autre sait que l’o process peut affecter les performances d’un ordinateur. Microsoft a tenté d’apaiser cette inquiétude : Windows prendra en compte un certain nombre de facteurs pour déclencher ou non la compression des données.

L’un de ces facteurs est la quantité de mémoire vive (RAM). Une autre est la capacité du processeur. La société n’a pas révélé les exigences matérielles minimales pour que la procédure fonctionne, mais garantit que le système d’exploitation pourra évaluer si la compression affectera la réactivité de l’équipement.

Les modifications apportées aux outils de récupération et de réinitialisation du système devraient libérer encore plus d’espace – jusqu’à 12 Go, selon l’ordinateur. Comme déjà signalé, Windows 10 sera beaucoup moins dépendant d’une image système distincte pour que l’utilisateur puisse la restaurer, c’est-à-dire la laisser dans son état d’origine.

Pour ce faire, Windows réutilisera les fichiers essentiels de l’installation actuelle, car cela devrait également réduire la quantité d’éléments à mettre à jour peu après la restauration du système.

  Le Service Pack de Windows 7 devrait arriver ce mois-ci

Que faire si les dommages sont si graves que la procédure ne fonctionne pas ? Dans ce cas, l’utilisateur peut recourir à un disque de récupération créé séparément, selon Microsoft. Bien sûr, le traditionnel “formatage et réinstallation” devrait également servir.

A propos de l'auteur

Ronan

Le Breton de l'équipe ! Développeur back-end dans une startup française. Internet des objets, domotiques, mes sujets de prédilection sont vastes. #teamLinux sur PerlmOl

Laisser un commentaire