Logiciels

Pixar lance une version gratuite de RenderMan, un logiciel utilisé pour créer des films comme Wall-E et Toy Story

Pixar a tenu une promesse faite il y a près d’un an : mardi (24), la société a rendu RenderMan gratuit pour une utilisation non commerciale. Pour ceux qui ne le savent pas, nous parlons du logiciel qui a été utilisé pour créer des animations comme Toy Story, Wall-E et Looking for Nemo.

RenderMan est si important pour l’industrie cinématographique qu’il a même reçu un Oscar spécial pour ses contributions au segment de l’animation graphique. Le temps du marché dénonce également son prestige : la première version de RenderMan est apparue il y a près de 27 ans.

En plus des films d’animation graphique, RenderMan a également été (et est) utilisé pour créer des décors et d’autres éléments de grandes productions, notamment Titanic, les derniers épisodes de Star Wars et la trilogie du Seigneur des anneaux.

Ce n’est pas que Pixar ait participé directement à la production de tous ces films. Depuis des années, tout autre studio ou professionnel du domaine peut utiliser RenderMan moyennant le paiement d’une licence.

  Les pirates informatiques de Petya ont besoin de 250 000 dollars pour diffuser des fichiers cryptés

Pourquoi alors Pixar s’est-il présenté maintenant avec le mode gratuit ? Pour faire connaître RenderMan encore mieux auprès des professionnels du domaine. La société elle-même affirme que “les limitations d’accès aux logiciels sont un frein au développement de l’industrie [cinématographique].

Tout le monde peut utiliser RenderMan à des fins non commerciales, comme nous l’avons déjà indiqué. La version gratuite est entièrement fonctionnelle, c’est-à-dire qu’elle ne comporte pas de fonctions désactivées ni de filigranes obligatoires affichés, par exemple.

Ceux qui doivent exploiter commercialement certains travaux effectués chez RenderMan ne jugeront pas beaucoup de choses de leur poche : la licence du logiciel coûte 495 euros avec une redevance annuelle de renouvellement qui s’élève à 200 euros. Il s’agit de valeurs raisonnables pour un produit de la catégorie.

La version gratuite de RenderMan peut être obtenue à partir de cette page. Un enregistrement est nécessaire pour recevoir la licence. Il existe des versions pour Windows, OS X et Linux (toutes en 64 bits).

  Kaspersky poursuit le gouvernement américain après avoir interdit ses logiciels

Mais il y a une mise en garde importante : RenderMan est lui-même un moteur de rendu. Pour l’utiliser, vous devez l’intégrer dans un logiciel de modélisation et d’animation 3D. Maya et Katana sont actuellement les seules options officiellement compatibles.

Il peut également être utilisé avec Blender (logiciel de modélisation open source), par exemple, bien que l’une ou l’autre configuration spécifique puisse être nécessaire.

A propos de l'auteur

Zineb

Enseignante en lycée, je m'intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles technologies. #teamMac sur PerlmOl (je ne me sépare d'ailleurs jamais non plus de mon Iphone).

Laisser un commentaire