Mobile

Google va racheter Motorola pour tenter de mettre fin à la guerre des brevets

La guerre des brevets concernant le Android dure depuis quelques mois et il ne semblait pas qu’une entreprise soit prête à céder facilement. Aujourd’hui, cependant, nous réalisons à quel point Google prend au sérieux les problèmes de litiges potentiels de sa plateforme mobile. Le géant du web vient d’annoncer qu’il va racheter Motorola Mobility, la branche responsable de la création et de la vente des appareils mobiles Motorola.

Dans le cadre de l’accord d’achat, Google paiera 40 euros par action Motorola Mobility dans une transaction qui s’élèvera à 12,5 milliards de euros. La transaction a été approuvée par tous les membres des deux conseils d’administration, mais doit encore passer par l’approbation des entités américaines et européennes.

Larry Page, actuel PDG de Google, a déclaré que l’achat a été proposé parce que les deux entreprises se sont engagées à développer la plateforme, malgré les litiges juridiques. Selon M. Page, « ensemble, nous pouvons créer des expériences utilisateur fantastiques qui pèseront lourdement sur l’écosystème Android au profit des consommateurs. L’exécutif cite également que cela augmentera le portefeuille de brevets de Google, ce qui devrait rendre plus difficile les litiges contre Microsoft et Apple, qui détiennent toujours certains brevets potentiellement liés à Android.

Google travaille sur le support multi-utilisateurs pour Android (Appolicious)

Sanjay Jha, PDG de Motorola Mobility, affirme que l’offre peu généreuse de Google fera le bonheur des actionnaires actuels de l’entreprise. En outre, Jha déclare que « cette transaction […] offre de nouvelles opportunités à nos employés, clients et partenaires dans le monde entier. Nous avons partagé un partenariat productif avec Google […] et maintenant, avec cette union, nous pouvons faire encore plus pour innover et offrir des solutions mobiles fantastiques sur tous nos appareils ».

Les sociétés restent séparées et l’octroi de licences ne change pas

Malgré l’achat, Google garantit qu’il ne fusionnera pas Motorola Mobility dans son infrastructure. Les deux sociétés continueront d’exister en tant que sociétés distinctes et seront gérées comme telles. En outre, Google garantit que Motorola continuera à utiliser les licences actuelles d’Android et que le système restera ouvert. Motorola Mobility ne doit pas bénéficier d’un traitement spécial par rapport aux autres fabricants.

À propos du marché, M. Jha a déclaré qu’en France, Motorola est le fabricant qui vend le plus d’appareils Android et que dans d’autres pays, comme l’Argentine et le Chili, l’entreprise connaît une croissance considérable.

Android Market fait l'objet d'une refonte de son site web et Instagram donne les premiers indices de sa présence dans le système

Plus de détails sont disponibles dans ce communiqué de presse de Google.

A propos de l'auteur

Zineb

Zineb

Enseignante en lycée, je m'intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles technologies. #teamMac sur PerlmOl (je ne me sépare d'ailleurs jamais non plus de mon Iphone).

Laisser un commentaire