Mobile

Israël va rembourser le propriétaire d’un ordinateur portable abattu

La triste histoire de Lilly Sussman, une touriste américaine qui a été récompensée par les autorités israéliennes pour avoir installé trois balles de revolver de 44 mm dans son Macbook monocoque, a connu une fin heureuse.

Je veux dire, plus ou moins.

Selon un nouveau post de la jeune femme sur son blog, un fonctionnaire des douanes du pays lui a donné un formulaire avec un numéro de téléphone et une adresse du bureau gouvernemental, lui promettant que le lendemain, ils lui achèteraient un cahier tout neuf pour remplacer celui détruit à l’aéroport. Après avoir perdu la majeure partie de la journée à essayer d’obtenir un numéro de téléphone ou à chercher l’adresse de ce bureau, j’ai eu la chance de parler à un fonctionnaire du ministère du tourisme qui a pu programmer une réunion avec un représentant de l’État le lendemain”, a écrit Lilly.

Après avoir expliqué (une fois de plus) son cas, la jeune femme a été orientée vers le secteur chargé de couvrir les dommages causés par des actions militaires ou terroristes et là, elle a été informée que son indemnisation peut prendre jusqu’à un mois pour être payée ? uniquement en espèces, livrées uniquement sur des comptes bancaires dans le pays.

  À quoi ressemblent les photos sur un smartphone équipé d'un appareil photo de 50 MP ?

La bureaucratie mise à part, Lilly jouit de ses quinze minutes de gloire. Dans une interview pour le réseau Daily News Egypt, elle montre plus en détail les dommages causés à sa machine et affirme qu’elle sauvera l’ordinateur “en souvenir d’Israël”. Vérifiez :

A propos de l'auteur

Bernard

Bernard

Actuellement responsable informatique dans une PME, je bosse dans le domaine depuis une vingtaine d'année maintenant. Fan inconditionnel de DBZ, et de la triologie Die Hard. #teamWindows sur Perlmol !

Laisser un commentaire