Mobile

Qualcomm va créer des puces de 1,5 GHz pour les téléphones mobiles

Nexus One, Sony Xperia X10 et HTC Desire ont été trois des premiers appareils à être équipés d’un processeur Snapdragon à 1 GHz. Ils sont toujours au sommet en ce qui concerne la puissance de traitement mobile disponible sur le marché. Mais dans un peu plus de deux mois, le même fabricant de Snapdragon fera de cette puce un morceau du passé lorsqu’il commencera enfin à produire un nouveau modèle à deux noyaux.

Le premier Snapdragon à double noyau a été annoncé par Qualcomm en juin. Selon l’entreprise, l’horloge de la nouvelle version sera de 1,5 GHz, soit 300 MHz de plus que la version précédente. C’est une puissance de traitement suffisante pour prendre en charge la lecture et l’enregistrement vidéo 1080p, y compris via la sortie HDMI. Elle est même 30 % plus économique en termes de durée de vie des piles. Cela sera possible grâce à la technologie de l’échelle de tension, qui permet de couper l’un des noyaux lorsqu’il n’est pas utilisé.

  AMD veut réunir les architectures x86 et ARM dans le projet SkyBridge

Qualcomm indique également qu’elle commencera à fabriquer les nouvelles puces en octobre et prévoit que les téléphones, tablettes et autres appareils équipés de tels processeurs seront disponibles à l’achat (avec un peu de chance) avant Noël.

J’avoue que je m’attendais à cette évolution, puisque les puces pour les appareils mobiles sont presque atteintes par les puces pour les ordinateurs portables et même les ordinateurs de bureau. Mais comment ont-ils réussi à obtenir cette puissance de traitement tout en économisant la batterie ? Je suis de la vieille école et je crois que c’était de la magie noire mélangée à de la sorcellerie. =P

A propos de l'auteur

Véronique

La trentaine, maman de deux petits monstres de 10 ans. Je pèse chaque jour le pour et le contre dans l'utilisation des écrans pour mes bambins !
J'écris souvent depuis les transports en commun (#teamTablette).

Laisser un commentaire