Mobile

Samsung Galaxy A70 : baita tela, baita bateria

Samsung a lancé tellement de téléphones portables en 2019 qu’il est pratique que chaque modèle possède au moins une fonction exceptionnelle pour se différencier des autres. Dans le cas du Galaxy A7 0 le différentiel est à l’écran : il s’agit d’un intermédiaire haut de gamme avec un panneau Super AMOLED de 6,7″.

Mais l’écran géant n’est pas la seule caractéristique qui attire l’attention sur le Samsung Galaxy A70. La marque coréenne dispose également d’un triple appareil photo à l’arrière (le capteur principal a 32 mégapixels), de 6 Go de RAM et de 128 Go de mémoire interne, ainsi que d’une batterie de 4 500 mAh.

Cette configuration fait-elle de la Galaxie A70 une machine qui en vaut la peine ? J’ai passé quelques jours à tester l’appareil pour le savoir. Mes conclusions vous les vérifiez dans les prochaines lignes.

Analyse vidéo du Samsung Galaxy A70

Conception

Si vous avez déjà eu un contact avec une Galaxie A sortie en 2019 (comme la Galaxie A50), vous remarquerez qu’à l’exception d’un détail ici, un autre là, la Galaxie A70 ne s’écarte pas du schéma actuel de conception des lignes. Mais, même s’il n’y a pas de nouvelles à ce sujet, l’appareil peut être très présentable.

Il existe des versions avec un dos blanc, noir ou bleu clair. Dans tous, il y a une couche réfléchissante avec cet « effet arc-en-ciel » qui est à la mode. Le revêtement extérieur ressemble à du verre, mais c’est un plastique qui adhère bien aux mains pour éviter les chutes. Mais je n’utiliserais pas la Galaxy A70 sans capot.

Pour ceux qui veulent utiliser un casque avec la connexion traditionnelle de 3,5 mm, bonne nouvelle : il est là, en bas, à côté du port USB-C.

En parlant de connexions, il convient de mentionner que le smartphone est livré avec un tiroir pour trois puces : la microSD (jusqu’à 512 Go) et les deux cartes SIM (nano-SIM). Il était positionné en haut du côté gauche.

Écran

L’utilisation de la zone avant n’est pas aussi avancée que dans la Galaxy Note 10+, par exemple, mais cet aspect a été suffisamment travaillé pour permettre à la Galaxy A70 de disposer d’un des plus grands écrans de sa catégorie : nous avons ici un panneau Super AMOLED de 6,7 pouces de taille et au format 20:9.

La résolution est de 2400×1080 pixels (full HD+). Pourrait-elle être plus élevée ? Dans un panneau extensible comme celui-ci, c’est possible, mais cette résolution est plus que suffisante pour rendre l’expérience de la lecture ou du visionnage de films sur la Galaxie A70 assez positive.

La luminosité de l’écran, qui garantit une visualisation satisfaisante du contenu même en plein soleil – le réglage automatique est rapide et précis – et la vivacité des couleurs typiques des panneaux Super AMOLED y contribuent. Il va sans dire qu’il est également agréable de regarder sous différents angles.

  Samsung arrête la mise à niveau vers Android 8.0 Oreo sur Galaxy S8 et S8+

Les dimensions généreuses et la bonne qualité du panneau font de l’écran le composant le plus important de la Galaxie A70. Seulement, elle a aussi un point « plus ou moins faible ». Bien que, pour être juste, ce point ne corresponde pas à la fonction première de l’écran : je parle du lecteur d’empreintes digitales intégré.

Lorsque j’ai pris le Galaxy A70, j’ai remarqué que la lecture des empreintes digitales sur l’écran prenait beaucoup de temps ou échouait fréquemment, ce qui rendait la reconnaissance faciale plus intéressante comme option de déverrouillage.

Mais le même jour, j’ai mis à jour le logiciel du Galaxy A70. Coïncidence ou non, le lecteur numérique est devenu plus précis après la procédure. Il manque encore des lectures, mais avec une fréquence beaucoup plus faible.

Logiciel

Samsung a annoncé le Galaxy A70 en avril 2019, il est donc livré avec Android 9.0 Pie, et non Android 10. Mais ce n’est pas une caractéristique négative : le logiciel dans son ensemble fonctionne sans problème et l’interface utilisateur One (dans la version 1.1) est bien optimisée et fonctionnelle.

Les attributs habituels de cette interface sont : des menus bien organisés, des fonctions harmoniques, des applications propres à Samsung (comme Samsung Health et Gallery) et des fonctions déjà classiques comme Safe Folder (protège les fichiers et les applications par cryptage) et Dual Messenger (pour deux comptes WhatsApp ou similaires).

Il n’y a rien de nouveau ici, après tout, ces fonctionnalités font également partie des autres appareils récents de la gamme Galaxy A. Ce qui finit par attirer davantage l’attention dans le logiciel Galaxy A70 est la façon dont l’interface One UI s’adapte aux grands écrans.

Pour donner un exemple : il est évident qu’il y a un souci de faire apparaître les boutons ou icônes importants au milieu de l’écran pour rendre le système d’exploitation plus facile à utiliser d’une seule main.

Caméras

Commençons de haut en bas : à l’arrière, la caméra du haut possède un capteur de 5 mégapixels pour la profondeur, celle du milieu est la caméra principale, avec 32 mégapixels et une ouverture de f/1,7, et la dernière possède un capteur de 8 mégapixels et un objectif grand angle de 123 degrés.

Vous avez peut-être déjà compris la proposition ici : la première caméra travaillera avec la principale pour générer des photos avec un arrière-plan flou (mode portrait) ; la troisième entre en action pour enregistrer des images qui couvrent de plus grandes zones dans le cadre.

Qu’il soit bien clair dès maintenant qu’aucun de ces appareils ne produit des images impressionnantes. D’autre part, les résultats ne sont pas assez mauvais. En général, la définition est sans faille et les bruits apparaissent très discrètement. Ces paramètres ne se dégradent qu’un peu dans les prises de vue de nuit, mais c’est normal.

  HP tue les téléphones portables et les tablettes utilisant WebOS

Le seul problème est que, dans une tentative apparente d’améliorer la netteté des photos dans les zones d’ombre, le HDR (activé par défaut comme automatique) peut laisser l’image légèrement décolorée.

Dans ces circonstances, l’astuce consiste à toucher n’importe quel point de la zone de mise au point de l’application caméra pour que le contrôle de l’éclairage apparaisse, puis vous pouvez corriger ce type d’imperfection.

La caméra secondaire, en revanche, remplit bien son rôle sur la moto-portrait. Je n’ai remarqué aucune erreur de mise au point ici et les résultats, en général, sont intéressants ? on peut même remarquer une intensité un peu plus grande dans les couleurs de l’image. La mise au point est généralement rapide, même dans des environnements peu éclairés.

J’ai vraiment apprécié la troisième caméra. Parfois, la définition des photos prises avec elle est un peu plus petite que celle de la photo principale, mais les images sont plus vivantes et couvrent évidemment une plus grande surface de la scène.

Nous avons enfin la caméra frontale. Avec son capteur de 32 mégapixels et son ouverture de f/2,0, il est rapide sur les selfies et régule bien le réglage au premier plan. Cependant, le post-traitement peut générer des résultats très artificiels dans une tentative de corriger les imperfections de la peau, comme c’est le cas dans la gamme Galaxy.

Pour ceux qui ne veulent pas sortir avec un visage trop « velouté », l’astuce est de désactiver le mode d’embellissement.

Matériel et batterie

Le Galaxy A70 est un téléphone intermédiaire haut de gamme, et non un téléphone portable haut de gamme. On s’en souvient quand on regarde le matériel : l’appareil dispose de 6 Go de RAM et de 128 Go de stockage, mais le processeur est le Snapdragon 675 octa-core (avec Adreno 612 GPU).

C’est un dispositif assez compétent. Je n’ai pas remarqué de problèmes avec le multitâche, les demandes ont été ouvertes et traitées rapidement, et il n’y a pas eu de clôture inattendue.

Ce sont les demandes exigeantes qui montrent les limites de Snapdragon 675. Des jeux comme Breakneck et Asphalt 9 : Legends se sont déroulés avec facilité, mais pas tout le temps : il n’était pas difficile de remarquer des baisses de la fréquence d’images lors de scènes chargées, bien que suffisamment discrètes pour ne pas affecter le gameplay.

Vous aurez une expérience de jeu décente ici, à condition de respecter les règles de maintien des paramètres graphiques à un niveau moyen ou automatique.

Le grand type qui est, je pensais que l’écran viderait la batterie du Galaxy A70. Mais les 4 500 mAh du composant font que l’autonomie du smartphone est garantie.

Pour tester la batterie, j’ai visionné des vidéos via Netflix et la luminosité maximale de l’écran pendant trois heures, j’ai utilisé Asphalt 9 pendant environ une demi-heure, j’ai utilisé Chrome et des applications de réseautage social pendant une heure et demie, j’ai lancé Spotify via le haut-parleur pendant une heure et j’ai terminé par un appel de 10 minutes.

  Qualcomm affiche un écran de 5,1 pouces d'une résolution de 2560x1440 pixels

J’ai commencé le matin avec 100% de cargaison. La nuit, vers 22 heures, la batterie du Galaxy A70 avait encore une capacité de 55 %. Il y a mieux : la recharge est assez rapide. Il n’a fallu qu’une heure et 15 minutes à l’appareil pour faire passer la batterie de 30% à 100% de charge avec le chargeur de 25 W fourni avec le produit, un résultat très convaincant pour une batterie de 4 500 mAh.

Pour un smartphone avec autant d’attributs, j’ai trouvé que le haut-parleur manquait un peu de soin. Ce n’est pas mal, mais cela n’impressionne pas du tout : le volume maximum est dans la moyenne et le son n’est pas nécessairement clair.

Le Samsung Galaxy A70 en vaut-il la peine ?

La Galaxie A70 a tout pour finir l’année comme l’unité la plus équilibrée de toute la ligne Galaxie A 2019. Il offre un ensemble de caractéristiques intéressantes et, en même temps, présente des points négatifs qui ne sont pas si… négatifs.

L’écran est un délice pour ceux qui regardent fréquemment des vidéos sur le smartphone, la batterie peut passer toute la journée loin de la prise de courant avec une relative facilité, et les 6 Go de RAM aident beaucoup à éviter les goulots d’étranglement.

Seul le chiffre de 2 499 que Samsung suggère pour le Galaxy A70 est exagéré. Pour ce prix, l’appareil devrait apporter une sorte de protection contre l’eau, un meilleur son et des caméras plus optimisées ? non pas qu’elles soient mauvaises, mais l’appareil laisse le sentiment qu’il pourrait enregistrer plus de photos fantaisistes.

Heureusement, le commerce de détail pratique déjà, pour ainsi dire, des prix plus réalistes. Il est déjà possible de trouver l’appareil pour environ 1 600, 1 700. Le Samsung Galaxy A70 en vaut la peine, oui, tant que vous ne payez pas plus que cela pour lui.

Samsung Galaxy A70

APRÈS

  • Un excellent écran pour la consommation de contenu
  • Batterie avec une grande autonomie
  • DESAVANTAGES

  • L’appareil est beau, mais un renforcement dans la finition conviendrait bien
  • Spécifications techniques

  • Batterie : 4 500 mAh avec recharge rapide (25 W)
  • Caméras arrière :
  • 5 mégapixels de profondeur et ouverture f/2.2
  • 32 mégapixels en mode principal et f/1.7 en mode d’ouverture
  • Grand angle de 8 mégapixels (123 degrés) et ouverture de f/2,2
  • Caméra frontale : 32 mégapixels et ouverture f/2.0

    Connectivité : 3G, 4G, 802.11ac Wi-Fi, NFC, GPS, Glonass, Beidou, Bluetooth 5.0, USB-C, radio FM

    Capteurs : accéléromètre, proximité, gyro, luminosité, boussole, empreintes digitales à l’écran

    Dimensions : 164,3 x 76,7 x 7,9 mm

    Poids : 183 g

    Mémoire externe : prise en charge des cartes microSD jusqu’à 512 Go

    Mémoire interne : 128 Go (108,3 Go gratuits)

    mémoire RAM : 6 Go

    Plate-forme : CD Tarte Android 9 avec une interface utilisateur

    Processeur : 2 GHz octa-core Snapdragon 675

    GPU : Adreno 612

    Écran : 6,7 pouces Super AMOLED avec une résolution de 2400×1080 pixels (393 PPI) et un rapport d’aspect de 20:9

  • A propos de l'auteur

    Véronique

    La trentaine, maman de deux petits monstres de 10 ans. Je pèse chaque jour le pour et le contre dans l'utilisation des écrans pour mes bambins !
    J'écris souvent depuis les transports en commun (#teamTablette).

    Laisser un commentaire