Mobile

Xiaomi Mi 5 : matériel de fantaisie, design familial

En direct de Barcelone ? Xiaomi a annoncé mercredi (24) le Mi 5, nouvelle génération du vaisseau amiral de la marque chinoise qui commencera à être vendu à partir du mois de mars. Avec le Snapdragon 820, jusqu’à 128 Go de mémoire et une finition sophistiquée, avec le droit à un dos en céramique résistant dans le modèle le plus cher, le smartphone a un design très familier.

Le E5 a un corps en aluminium et un dos en verre, ce qui me rappelle immédiatement la Galaxy Note 5, en raison de la courbure des côtés et des lignes de design particulières. Xiaomi elle-même doit connaître la similitude, à tel point que, lors de la présentation du vice-président Hugo Barra, on a montré quelques images du ciel nocturne se reflétant sur EI 5. Univers, galaxies ? Eh bien, vous avez compris.

La façade est dominée par l’écran IPS de 5,1 pouces (1920×1080 pixels), pratiquement sans bordure, ce qui permet une bonne utilisation de l’espace. L’EI 5 est très différent des générations précédentes, d’autant plus qu’il s’agit du premier appareil de Xiaomi doté d’un lecteur d’empreintes digitales sur la face avant. Selon les Chinois, ils n’ont pas mis le composant avant parce qu’ils voulaient résoudre un problème de conception : en incluant un capteur biométrique sur la face avant, le dispositif a tendance à s’épaissir et à présenter de larges bords.

  Samsung Galaxy A3 Core est un nouveau nom pour le Galaxy A01 Core

Avant de continuer, voici mes premières impressions en vidéo :

Comme elle le fait habituellement dans les présentations, Xiaomi s’est beaucoup concentrée sur le matériel. Le Mi 5 Pro apporte ce que le marché offre de mieux : un processeur quadricœur Snapdragon 820 à 2,15 GHz, 128 Go de stockage (le flash est le rapide UFS 2.0), 4 Go de RAM et un dos en céramique. Sur le modèle le plus simple de 32 Go, la puce a une horloge plus petite (1,8 GHz), la RAM est réduite à 3 Go et l’arrière est en verre standard.

Il est évident que toutes les versions sont extrêmement bon marché par rapport aux concurrents directs, suivant le modèle commercial agressif de Xiaomi. Même le plus complet est à un prix inférieur à la moyenne : en Chine, le Mi 5 Pro coûtera 2 699 yuans, soit l’équivalent de 1 667. Si vous le comparez au iPhone 6s 128 GB, vendu aux Chinois pour 6 888 yuans ( 4 255 ), le smartphone Xiaomi est une aubaine.

  Les applications d'auto-stop fonctionnent vraiment et en tirent le meilleur parti

Et qu’est-ce qui est intéressant dans le Mi5 ?

L’un des éléments les plus remarquables de Hugo Barra était la caméra arrière de 16 MP (le capteur est un Sony IMX298), qui dispose d’un système de stabilisation d’image à quatre axes, contre seulement deux appareils comme l’iPhone 6s Plus. Cela signifie que vous pouvez déplacer ou faire pivoter le E5, verticalement ou horizontalement, et l’ensemble optique se déplacera pour éviter les tremblements dans les vidéos.

A ce propos, la caméra frontale de l’EMI 5, avec une résolution de 4 MP, prend la fonction Beaute pour les appels vidéo. Cette fonction était déjà disponible dans le logiciel de la caméra MIUI et permet désormais d'”embellir” le visage en temps réel lors d’un appel en supprimant les boutons, en blanchissant la peau et en corrigeant l’éclairage du cadre. Selon Mme Xiaomi, cette nouvelle fonctionnalité encouragera un plus grand nombre de personnes à utiliser la fonction de vidéoconférence.

  Xiaomi Mi Max 3 aura encore plus de batterie et un écran de 6,9 pouces

J’ai été un peu surpris de constater que même s’il est grand, construit avec des matériaux plus chers et doté d’une batterie de 3 000 mAh, le Mi 5 est très léger (selon Xiaomi, il pèse 129 grammes sur le modèle à arrière en verre). L’empreinte, en raison des courbures sur les côtés, est bonne. Et la société a fait un bon travail en affinant le design : malgré la fine épaisseur de 7,25 mm, le module de la caméra reste proche du corps de l’appareil, sans créer de calombo comme dans l’iPhone 6s et le Galaxy S7.

Les Chinois pourront acheter le Mi5 à partir du 1er mars, il s’agit donc peut-être du premier téléphone avec Snapdragon 820 à atteindre le marché (la présentation comprenait la participation du président de Qualcomm, Derek Aberle). Hugo Barra n’a pas voulu révéler quand (et si) le nouveau vaisseau amiral sera lancé en France. Pour l’instant, la société ne vend que les intermédiaires Redmi 2 et Redmi 2 Pro dans le pays.

PerlmOl s’est rendu à Barcelone à l’invitation d’Intel.

A propos de l'auteur

Bernard

Actuellement responsable informatique dans une PME, je bosse dans le domaine depuis une vingtaine d'année maintenant. Fan inconditionnel de DBZ, et de la triologie Die Hard. #teamWindows sur Perlmol !

Laisser un commentaire